Ce n’est pas peu dire que cette allocution présidentielle était attendue. Après un week-end de Pâques qui n’a pas été avare en rumeurs et révélations de sources aussi proches du dossier que je le suis du stade de la Meinau en ce moment, Emmanuel Macron s’est adressé ce soir aux Français pour la quatrième fois depuis le début de la pandémie. L’objectif : parler du confinement, des masques, du retour à l’école et beaucoup d’autres sujets. Le tout pour dévoiler une stratégie claire pour sortir de cette épreuve, chose qui n’a pour l’instant pas été réalisée par le gouvernement. Première info : le confinement est prolongé jusqu’au lundi 11 mai. On vous relate le reste ici.

Les annonces faites ce lundi 13 avril

  • L’épidémie commence à marquer le pas. Depuis quelques jours, les entrées en réanimation diminuent.
  • « Nous n’étions pas assez préparés à cette crise« . Le moment a révélé des failles. Manque de matériels pour tout le personnel soignant. Mais une mobilisation qui s’est faite par après. Les commandes sont désormais passées. Une production, comme en temps de guerre, s’est mise en place.
  • D’ici trois semaines, multiplication par cinq des masques plus production de 10 000 respirateurs sur notre sol.
  • L’épidémie n’est pas assez maîtrisée et il faut continuer à appliquer les règles.
  • Confinement le plus strict jusqu’au lundi 11 mai. Il ne sera possible que si la propagation du virus a continué à ralentir.
  • Durant les quatre semaines à venir, les règles devront être respectées. Elles ne seront ni allégées, ni renforcées. Il ne faut pas rajouter des interdits.
  • Les hôpitaux et les maisons de retraite pourront organiser, en respectant les règles sanitaires, les visites aux malades en fin de vie.
  • Les mesures de chômage partiel seront prolongées et renforcées.
  • Accroître et simplifier les aides. Que les banques puissent décaler les échéances et les assurances doivent être au rendez-vous, pour consolider économiquement les Français dans cette période.
  • Plan spécifique pour les secteurs les plus impactés comme le tourisme, l’événementiel, la culture…
  • Verser une aide aux familles les plus modestes avec des enfants. Les étudiants précaires seront aussi aidés. Dès mercredi, le Conseil des Ministres décidera des moyens financiers.
  • Le 11 mai, l’objectif est de rouvrir les écoles/crèches/collèges/lycées. Priorité car la situation actuelle creuse les inégalités. Mais avec de nouvelles règles.
  • De leur côté, les cours de l’enseignement supérieur ne reprendront plus jusqu’à l’été. Plus de précisions à venir par le gouvernement.
  • Redémarrer l’industrie et le service dès le 11 mai pour que des règles soient établies afin de protéger les salariés.
  • Restaurants, cafés, hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacle… tout sera toujours fermé le 11 mai. Les festivals ne pourront pas se tenir jusqu’à mi-juillet minimum.
  • La situation sera évaluée à partir de mi-mai, chaque semaine pour adapter les choses.
  • Les personnes les plus vulnérables devront rester confinées même après le 11 mai.
  • L’utilisation des tests est une arme privilégiée pour sortir du confinement. Durant les semaines à venir, les tests seront pratiqués sur les soignants et les personnes les plus fragiles.
  • Le 11 mai, on pourra tester toutes les personnes ayant des symptômes. Pas tous les Français. Celles ayant le virus pourront être mises en quarantaine.
  • Idée d’une application numérique dédiée qui pourra dire si on a été en contact avec une personne contaminée. Avant le 11 mai, les Assemblées en débattront. « L’épidémie ne doit pas mordre sur quelques libertés et notre démocratie« . Cela reste en travaux.
  • Les frontières avec les pays non-européens resteront fermées.
  • Des masques disponibles pour toute la population à partir du 11 mai. Son usage pourra devenir systématique dans les transports en commun par exemple.
  • D’ici 15 jours, le gouvernement proposera le plan pour l’après 11 mai pour les détails de l’organisation de notre vie quotidienne.
  • La première voie pour sortir de l’épidémie sont les vaccins. C’est la solution la plus sûre. Le pays investira encore plus massivement dans la recherche. Initiative pour accélérer les travaux en cours.
  • La seconde voie c’est les traitements. La France est le pays qui a lancé le plus d’essais cliniques lancés en Europe.
  • Plus d’unité et de solidarité en Europe, avec la voix de la France qui devra être forte, plus ambitieuse et audacieuse.
  • Une aide à l’Afrique, économique en annulant leurs dettes, mais aussi contre le virus.
  • Rebâtir une indépendance française en termes de production et une autonomie stratégique pour l’Europe.
  • Il reviendra pour nous parler de l’après. Il veut tracer le chemin de jours plus heureux.

« Nous finirons par l’emporter mais nous aurons encore quelques mois à vivre avec le virus. » Des mots qui résument bien une allocution présidentielle finalement avare en vraie annonce. Ce qui est sûr néanmoins, c’est que jusqu’au 11 mai, le confinement est encore d’actualité. Alors jusqu’à là, prenez soin de vous, courage et préparez déjà le monde d’après. Pour éviter de juste revenir à celui d’avant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here