Alors qu’il a été annoncé hier soir que le confinement allait durer au moins jusqu’au 15 avril, c’est notre mode de vie entier qui s’est retrouvé chamboulé. Un des aspects auquel on pense peut-être le moins, alors qu’il est fondamental dans notre vie de tous les jours, c’est la question du tri des déchets et de la collecte des ordures ménagères. Parce qu’il peut être difficile d’y voir tout à fait clair, on vous donne les infos qu’il vous faut.

Une collecte qui va être bientôt modifiée

« Le confinement va durer plusieurs semaines et pour assurer la salubrité sur le territoire il est nécessaire pour l’Eurométropole de faire évoluer ses prestations pour préserver au maximum les agents et d’assurer les collectes jusqu’à la fin du confinement. » C’est par ces mots que Sandrine Gauthier, du service Environnement et services publics urbains de l’Eurométropole de Strasbourg, au pôle Collecte et valorisation des déchets, débute notre entretien. On l’a en effet contactée pour en savoir un peu plus sur les collectes de déchets et leur tri en période de confinement.

A partir du lundi 30 mars, le service complet est suspendu, afin de conserver l’effectif nécessaire pour durer le long du confinement. En revanche, « hors de question de ne pas collecter les ordures ménagères sur la durée. » Dès lors, cette date du 30 mars est plus qu’importante : « A partir de cette date là, sur la plupart des équipes, les agents seront réduits, ils ne sortiront plus les bacs et ne les rentreront plus. Ils réaliseront de la collecte « classique » avec les bacs présentés à l’extérieur. Les sortir puis les rentrer sera désormais à la charge de l’usager. »

Presque 20 000 adresses concernées

Ce sont ainsi plus de 19 000 adresses (les particuliers en maisons individuelles comme les résidents de copropriétés) qui bénéficiaient d’un tel service et qui vont désormais devoir changer leurs habitudes. Ces communes sont celles de Strasbourg, Schiltigheim, Bischheim, Hoenheim, Illkirch-Graffenstaden, Lingolsheim et Ostwald. Vous pouvez retrouver la date de votre jour de collecte en suivant ce lien.

Enfin, il y a une dernière spécificité pour les habitants de l’hypercentre strasbourgeois : « Sur les adresses de l’ellipse insulaire et ceux ayant des bacs 110 litres, la sortie des bacs se fera mais pas la rentrée. Et à partir de la semaine du 6 avril il n’y aura plus la sortie non plus. » Cette semaine du 6 avril est des plus importantes parce qu’elle se fera en anticipation du Vendredi Saint. « La collecte du 6 avril se déroulera le 4 avril, la collecte du 7 se fera le 6. »

Le tri des déchets est maintenu

Comme me le mentionne Sandrine Gauthier, « il faut qu’on tienne sur la durée, également pour la collecte sélective. » Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?  Que les usagers peuvent se rendre aux conteneurs d’apports volontaire. Comme le plus souvent on le fait lors de nos courses, l’attestation dérogatoire peut servir pour faire une pierre deux coups. Pareillement pour la case déplacements de proximité. Pour toutes les informations complémentaires, et notamment sur vos déchets recyclables, suivez ce lien.

Crédit photo : Martin Lelièvre pour Pokaa

En revanche, pour ce qui est des déchetteries, elles sont fermées et le resteront jusqu’à la fin du confinement. Dès lors, forcément, il y a quelques attitudes à respecter pour le bien commun : « On demande aux usagers de ne pas jeter sur le trottoir des encombrants et il faut qu’ils attendent la fin du confinement. En substance : ne pas prendre le trottoir pour les déchetteries. C’est la même chose pour les déchets verts. Il faut garder au plus possible l’esprit éco-citoyen, en attendant que l’on retrouve nos services habituels. » Par ailleurs, si vous ne savez pas quoi faire pour vos déchets verts, la Ville met à votre disposition un petit manuel.

Difficile de parfois s’y retrouver quand les services que l’on prend pour acquis ne sont plus là. Dès lors, il va falloir s’organiser dans Strasbourg et certaines de ses communes alentours lors de la collecte des déchets. Et pourquoi pas prendre de nouvelles bonnes habitudes. Il ne peut pas y avoir que du négatif dans ce confinement. Une occasion enfin de remercier les agents, pour le travail qu’ils réalisent encore au temps du confinement. Strasbourg ne manque pas de héros du quotidien.

Photo de couverture : Strasbourg.eu

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here