En faisant mes dernières courses avant de me replier dans mon bunker Grand rue, j’entends au loin : « 3…2…1… CONFINEMENT !! ». La musique à fond, les rires qui éclatent de la fenêtre, j’entends presque le bruit des verres qui trinquent, il est 11h59.

En bas dans la rue, Je vois les gens faire leurs courses les sacs remplis de PQ, de pâtes et de bières : les basiques de survie. Certains sont renfrognés, d’autres nerveux, l’ambiance globale est plutôt morose. Mais quand je rentre à la maison ma coloc, toute guillerette, me dit qu’elle a prévu plein d’activités à faire à l’appart et de jeux à faire avec les voisins de balcon. Chez nous, le confinement ressemble à une colonie de vacances. Mais on fait partie de ceux qui ont de la chance et qui ne sont pas trop impactés.

Tous les profils sont tirés des voisins, de famille, d’amis d’amis, d’inconnus au coin de la rue… Tant de façon de vivre son confinement. Ouvre l’œil, peut-être que tu es dedans !

Kamille Plumecoq / Son site web / sa page Insta / notre article sur son travail

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here