Strasbourg est une ville en permanente évolution : tram’ vers Koenigshoffen, piétonnisation du quai des Bateliers, réaménagement des quartiers du Wacken et de la Coop, les chantiers ne manquent pas. Mais cette dynamique n’est pas nouvelle. Les années 70 en furent même le fleuron. Alors si tu veux te faire une idée du relooking intensif (pour le meilleur et pour le pire) qui a remodelé le visage de notre chère ville il y a 50 ans, une projection est organisée aux Archives municipales le lundi 16 mars.

Quand on pense aux années 70, on pense aux derniers éclats des Trente Glorieuses, un temps qui fleure bon la télé couleurs, la bagnole pour tous, les sorties en famille au supermarché. Toute une époque quoi ! Et à Strasbourg comme ailleurs, qui dit années 70 dit bien sûr centre commercial : bienvenue aux Halles, mais aussi aux parkings : coucou celui de la place Gutenberg, et bien sûr centre administratif, big up à celui de la place de l’Étoile. Ce sont ces différents projets d’envergure qui alliaient alors modernité et commodité, bien connus de tous les Strasbourgeois, que les associations MIRA et Archi-Strasbourg vous invitent à venir (re)découvrir lors d’une conférence/projection intitulée : « Strasbourg en chantiers : images des transformations urbaines ! »

Cette conférence, assortie d’une projection, est organisée par l’association MIRA (Mémoire des Images Réanimées d’Alsace). Fondée en 2006 par deux amies, Odile Gozillon-Fronsacq et Christiane Sibieude, celle-ci a pour but de sauvegarder de la disparition les films amateurs réalisés par des Alsaciens ou sur l’Alsace. Car c’est bien beau les films officiels qu’ils soient fictions, documentaires ou vidéos de propagande, mais parfois les images d’amateurs en montrent et en disent encore plus sur tel ou tel événement, ou disons avec un angle différent, à hauteur d’anonymes. C’est alors une vision nouvelle des faits qui peut surgir.

Ainsi, la MIRA collecte, inventorie et numérise des vieilles bobines de film (denrées devenues rares, bien souvent tirées de la poussière des greniers) afin de proposer en ligne sur son site des dizaines de films d’archives, entre Histoire avec un grand H, scènes de la vie quotidienne et vie de famille. On y voit Strasbourg occupée et bombardée pendant la Seconde Guerre mondiale, des inaugurations de monuments divers ou bien encore une scène de patinage sur les courts du lawn-tennis de Strasbourg. Des films qui « réaniment sans fin le passé ». Et dans cette banque de données, on trouve donc aussi des images de chantiers strasbourgeois  !

(source: Fonds Kugler © MIRA)

Ces dernières mises à l’honneur seront présentées et commentées par l’historien Franck Burckel qui est en charge des animations et de la communication des Archives de Strasbourg et de l’Eurométropole.

Cet événement permettra aussi la rencontre avec d’autres associations et la découverte d’outils collaboratifs autour de cette question des images d’archives et de l’urbanisme dans l’Histoire. Vous pourrez découvrir le projet franco-allemand, démarré en 2018, « Rhinedits – Films inédits autour du Rhin supérieur : pour une plateforme d’images partagées » qui a pour but de rendre accessible au grand public, aux scientifiques, aux chercheurs et enseignants de la région (Alsace, Bade-Wurtemberg et pays de Bâle) les images amateurs du territoire à travers la mise en ligne d’une plateforme numérique trilingue. Porté par des universitaires et des étudiants des universités de Strasbourg et d’Offenburg, le projet propose une Cinémathèque du Rhin supérieur en ligne dont la MIRA est partenaire.

Pour vous donner un exemple, en ce moment sont mises en avant les réalisations de Charles Weiss. On y trouve notamment une vidéo de l’inauguration du monument aux morts de la Première Guerre mondiale à Strasbourg, le 18 octobre 1936. Outre les images, l’intérêt de ce dispositif réside dans le travail de contextualisation et d’analyse des images qui permet d’en comprendre le sens – qui peut parfois échapper au citoyen lambda d’aujourd’hui. Les notices deviennent ainsi capitales à la compréhension de ce qui est vu.

Image extraite du film sur l’inauguration du monument aux morts (source: https://rhinedits.u-strasbg.fr/)

Si le projet Rhinedits est relativement récent et donc encore peu connu, il est probable que la plupart d’entre vous connaissent le site archi-wiki.org fondé par l’association Archi-Strasbourg, née en 2011. Cette espèce de Wikipédia de l’architecture, donc collaboratif, est en effet une mine d’or pour trouver des photos d’archives ou des plans de bâtiments. Il a d’ailleurs pour but premier de mieux faire connaître les bâtiments et lieux urbains auprès des élus et institutions, des médias et du grand public.

Ces deux organes, Rhinedits et Archi-Strasbourg, vont mettre leur savoir-faire en commun (d’un coté les films d’archives, de l’autre les plans et documents) afin de présenter au public la construction de l’immeuble situé au 7/9 rue de Marlenheim à Strasbourg (dans le quartier Laiterie), filmée par Robert Jenny en 1935 et documentée à partir d’un dossier de la Police du Bâtiment. Histoire de compléter une soirée placée sous le signe de la mémoire des transformations urbaines.

Que l’on trouve ces projets urbanistiques et architecturaux des années 70 charmants (car un brin désuets) ou tout simplement moches, il n’en reste pas moins qu’ils disent quelque chose des transformations de notre ville, d’une époque et d’un mode de vie. Surtout, ils permettent, en les analysant, de réfléchir à ce que l’on souhaite voir à Strasbourg pour demain.

Lundi 16 mars 2020 à 18h30
Salle de Conférence des Archives de Strasbourg
32 avenue du Rhin à Strasbourg
Parking sur le côté du bâtiment

Entrée libre dans la limite des places disponibles
Réservations conseillées à [email protected]

LIEN ÉVÉNEMENT FACEBOOK


MIRA: http://www.miralsace.eu/
Cinémathèque du Rhin supérieur : https://rhinedits.u-strasbg.fr/w/index.php/Accueil
Rhinedits : http://rhinedits.unistra.fr/
Archi-wiki : https://www.archi-wiki.org/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here