Pendant que des centaines de roses seront vendues à la sauvette dans les restos, ce week-end, les amateurs de grosse marrade et d’impro ne seront pas non plus en reste. Pour sa seconde édition, la Coupe de France d’impro professionnelle s’installe à la Bourse, les vendredi 14 et samedi 15 février. Le public strasbourgeois y verra s’affronter quatre duos expérimentés dans un tournoi professionnel. Des pointures du monde de l’impro venues de Paris, Brest et Lyon, face à deux Strasbourgeois qui défendront leur titre : Pauline Vernier et Hugo Roth Raza. Un duo inséparable de comédiens qui s’illustrent sur les planches et dans le YouTube-game, avec des parodies ultra-suivies. Présentation de nos champions.

Pauline Vernier et Hugo Roth Raza
Crédits photo : Bartosch Salmanski

Ramenez la Coupe à la maison

Derrière ce tournoi ? La Carpe Haute, une compagnie professionnelle strasbourgeoise d’impro créée en 2012, dont sont issus les deux comédiens, Pauline Vernier et Hugo Roth Raza. Après une première édition, la saison dernière, la compagnie représentée par Hugo – et son binôme de l’époque – a ramené la Coupe à la maison, et Strasbourg s’est vue décerner un titre de Championne de France ! Titre que Pauline et Hugo tenteront de défendre face à des piliers de l’impro française, que certains pratiquent depuis pas loin de 20 ans. Citons par exemple la Parisienne Julie Gallibert (ex-championne de Beatbox, comédienne dans Scènes de ménage, à la tête d’un one-woman show, et improvisatrice de renom…) ou encore Tibo Astry, un ponte de l’impro lyonnaise.

Pauline Vernier, lors d’un spectacle d’impro
Crédits photo : La Carpe Haute

Pour les départager : deux soirées de matchs où le public sera amené à voter, à l’issue de chacune des impros, pour l’équipe qui l’a le plus impressionné/fait rigoler/pleurer [rayer la mention inutile], selon des catégories, contraintes et thèmes imposés par un arbitre suisse. Suisse, donc impartial, évidemment, et qui n’hésitera pas à balancer des fautes. Le tout, sera accompagné de musiciens strasbourgeois qui joueront en live, improvisant tout autant que les comédiens sur scène : Haqibatt le vendredi, et ITJ, le samedi, pour la finale.

Mais qui sont donc ces Strasbourgeois ?

Pauline Vernier, « la préférée de tout le monde »

Pauline Vernier
Crédits photo : Bartosch Salmanski

Pauline Vernier, Bisontine d’origine et Strasbourgeoise depuis 10 ans, a commencé le théâtre gamine, mais c’est en 2010, sur les planches de notre ville, qu’elle s’essaie à l’impro. L’étudiante curieuse d’autrefois, poussée par une amie, a depuis, fait du chemin : comédienne pro dès 2013, elle a fait partie de plusieurs compagnies strasbourgeoises professionnelles d’impro (L’Oignon, un temps) et s’est lancée dans des projets perso (spectacles, pub, etc.).

A côté de La Carpe Haute, où elle a géré, entre autres, une partie de l’orga de la Coupe de France, elle se produit avec Les Jeanines. Un duo musical improvisé féminin  : « vous ne connaissez pas leurs chansons ? Rassurez-vous, elles non plus », lit-on sur leur Page. De la chanson française qui s’écrit en direct devant les yeux des spectateurs ? Même Goldman ne s’y risquerait pas.

Profil en jeu ?
Pauline par Hugo : « Une patate marrante ».
Comment il la voit ? « Pauline, c’est toujours la préférée de tout le monde ».

Hugo Roth Raza, le Petit Prince strasbourgeois du YouTube-Game

Hugo Roth Raza et Pauline Vernier, sur le tournage d’une de leurs vidéos
Crédits photo : Lisa Lehmann

La chanson, c’est aussi le domaine de son binôme, Hugo. Strasbourgeois « à fond la caisse », il commence dès ses 10 ans à pousser la voix et monter sur des scènes pour jouer. A 14 ans, il compose ses premiers morceaux et explore des personnages hauts en couleurs. En 2008, révélation pour l’impro où il fait ses classes à la Lolita (Ligue Ouverte et Libre d’Improvisation Théâtrale Amateur de Strasbourg). Il y rencontre Pauline et ses futurs partenaires de jeu de La Carpe Haute. En parallèle, il se retrouve face à la caméra : courts-métrage, pubs, cinoche… Jusqu’à finir par se retrouver derrière, pour écrire ses propres projets.

Si sa tête retient ton attention, c’est que tu fais probablement partie des 47 millions de personnes qui ont vu une de ses vidéos. Parce que là où Hugo s’illustre depuis 1 an ½, c’est dans les Tendances YouTube.

Une des nombreuses parodies d’Hugo

PNL, Angèle, BOOBA, Aya Nakamura… Sur sa chaîne YouTube, le Top 50 français se fait dézinguer dans des parodies et sketchs où tu peux croiser Blanche-Neige rager sur Aladdin, le nez dans la poudreuse, Dora faire du scoot’ à l’Espla, des rappeurs à Pôle Emploi… Bref : la culture urbaine avec pour décors, Strasbourg, ses tours et ses Carrefour. Dès la première vidéo, succès immédiat : avec plus de 2 millions de vues, sa satire de flic fait le déclic, et attire les clics. Depuis, les épisodes s’enchaînent, et spoiler alert : une vidéo de son policier fêlé est…dans les BAC.

Le premier gros succès

Avant les vertigineux 440 000 abonnés, la belle histoire commence avec son personnage de grand-mère vénère : Mémé Gangsta. Un personnage boiteux, un poil scabreux, au discours rageux, mais un flow qui lui, se tient bien. La petite Mémé pousse son déambulateur jusque sur M6 où elle fait bouger le boule du jury de La France a un Incroyable Talent. Dans le public : standing ovation. Un coup de pub qui lancera sa chaîne YouTube. Entre temps, un spectacle en solo s’écrit : Mega Extrême Chevalier Laser.

La machine est lancée. Pour la suite, y a plus qu’à s’abonner.

Le passage de Mémé Gangsta, alias Hugo Roth Raza
dans La France a un Incroyable Talent, sur M6, en 2016

Profil en jeu ?
Hugo par Pauline : « C’est un chien qui court ».
Sa force ? « Ses cheveux ? Sinon, sa capacité à péter une durite, faire n’importe quoi. …Une folie douce ».

Et sur scène, ça donne quoi ?

Les deux n’appréhendent en rien la compèt’ de ce week-end : « Moi ce que j’aime, c’est être sur scène, et être challengé », déclare Hugo. Aucune prépa spécifique, d’ailleurs, pour l’occasion : ils comptent sur leur complicité et la connaissance mutuelle de leurs jeux. Souvent fourrés ensemble, ils se complètent bien, collaborant régulièrement sur la chaîne d’Hugo où Pauline apparaît dans quelques vidéos, quand elle n’est pas aussi à la prod’.

Le duo dans une des parodies les plus vues d’Hugo

D’ailleurs, taquine, Pauline conclut en lâchant : « c’est l’occasion de voir s’il est aussi bon en vrai qu’en vidéo ».

Réponse donc vendredi. Des rumeurs disent même que leur cri de guerre sera « Allez, Racing ! ». S’y tiendront-ils ? Suspense. En attendant : « Allez, Strasbourg ! ».


Plus d’infos :

La Coupe de France d’impro professionnelle

Quand ?
Vendredi 14 et samedi 15 février 2020 à 20h
(Avec bar et petite restauration sur place : ouverture des portes 19h)
[Le lien de l’événement]

Info Bonus : des ateliers seront organisés le samedi avec les comédiens invités [Plus d’infos sur les Workshops, leurs thématiques et les réservations ici]

Où ?
Salle de la Bourse
Place du Maréchal de Lattre de Tassigny, 67000 Strasbourg

Combien ?
Tarif normal 15€
Tarif réduit 12€
(-18 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, personnes en situation d’handicap, Carte CEZAM, retraités, apiculteurs)


Hugo Roth Raza
Sa chaîne YouTube
Instagram
Facebook
Son book

Pauline Vernier
Son book
Les Jeanines

Cie La Carpe Haute
Le site
Facebook


>> Fanny SORIANO <<

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here