La Krutenau et la rue de Zurich, où se côtoient bars, cafés et restaurants comptent désormais un petit nouveau dans leurs rangs. Son petit nom ? Le Jabiru Café, un petit resto qui s’inspire de l’Afrique et de ses multiples cultures, de ce continent aux saveurs et aux accents encore trop méconnus par chez nous. Des couleurs, des symboles et des sonorités il y en a dans ce lieu vivant et tourné vers l’ailleurs. On dit au revoir au restaurant L’Olivier et bienvenue à ce nouveau concept de restauration « Afro Blend » (mélanges) qui met à l’honneur différentes régions à travers des plats parfois adaptés ou revisités mais toujours contemporains. Le visiteur se questionne et découvre divers univers grâce à des livres, des fresques ou des masques sur les murs. Aujourd’hui, on va traverser l’Afrique du Sénégal à la Somalie, de l’Afrique du sud à la Tunisie pour découvrir non pas une mais DES Afrique(s).

À la manoeuvre : Gilles, un expert en culture africaine et sa maman Marie, la cheffe et son associée. Elle est épaulée par Nelson, pâtissier de formation, qui officie lui aussi en cuisine. Gilles a voyagé et travaillé en Angola, au Ghana, en Afrique du sud, au Zimbabwe, au Kenya, au Malawi, au Liberia, en Sierra-Leone, au Maroc, au Mozambic ou encore en Côte-d’Ivoire. Après dix années de route à tailler sa curiosité dans du bois brut, il finit par revenir à Strasbourg, plus près de sa famille. A son retour, il décide d’ouvrir un restaurant du nom de Jabiru : un oiseau échassier qui ressemble étrangement à une cigogne. Un oiseau élégant aux deux points d’attache qui voyage entre Afrique et Alsace, un double symbole subtil pour rapprocher les traditions autant que les palais.

Leur crédo : Une cuisine africaine d’inspirations diverses qui utilise des ersatz, des fruits ou des légumes parfois différents que ceux que l’on peut trouver dans l’un des nombreux pays que le restaurant met à l’honneur. Gilles appelle ça une cuisine « Diaspora » qui demande à celui ou celle qui la travaille de s’adapter aux ressources que son pays d’accueil lui donne. Une cuisine du soleil contemporaine, de famille, qui plaira aux initiés comme à ceux qui souhaiteront passer la porte pour découvrir une cuisine qu’ils ne connaissent pas. Des plateaux d’entrées aux desserts en passant par le mafé ou un jus de baobab : il y a définitivement toute une richesse à découvrir.

Les spécialités :

  • Le mafé au poulet : (14 €) ou 12 € au tofu
  • Le chichinga plateau, bœuf mariné aux épices puis grillé (14€)
  • Le couscous maison au poisson (16 €) ou 14 € au tofu
  • Le Jabiru house burger (13€)
  • Les plateaux découverte (entre 20€ et 30 €)
  • Les jus maison (3,50 € les 20cl)
  • Les plats du jour du mardi au vendredi à 10 € (plat + entrée ou plat + dessert à 13 €

Nos kiffs :

  • La cuisine bien-sûr, elle est variée, avec parfois des accents sucré-salé et elle plaira à ceux qui connaissent ou qui ne connaissent pas l’Afrique
  • Les couleurs et les motifs qui invitent à s’évader : on est là dans un resto de quartier à l’ambiance « Afro contemporaine » qui mélange plusieurs univers sans nous noyer dans trop d’infos et ça fonctionne
  • Partout où vos posez vos yeux il y a un sens caché : chaque objet raconte une ou plusieurs histoires qu’il faut déchiffrer. Gilles a beaucoup bossé sur cette partie « culture et pédagogie » et ça fait son petit effet.
  • On se sent bien entre ces murs tout simplement, une attention toute particulière est donnée à chaque client, le lieu est vivant et ça fait du bien

Mais…

  • Quelques petites hésitations dans le service mais c’est normal c’est le début et la salle est déjà pleine, un succès rapide qui peut désorienter.

Les petits tips Pokaa :

  • Le restaurant saura satisfaire aussi bien une bande de potes venus le soir ou le midi qu’un couple ou une famille.
  • Le Jabiru est définitivement un lieu qui souhaite faire de la pédagogie notamment grâce à sa déco sur l’Afrique et combattre certains amalgames qui ont la vie dure. Pour mieux comprendre certaines coutumes, mythes ou simplement déchiffrer le sens de la décoration, Gilles se fera un plaisir de raconter ses histoires.
  • Quand les beaux jours arriveront une terrasse sera mise en place
  • Les végés et les véganes trouveront leur compte.
  • Il faut se laisser tenter au moins une fois par les boissons maison qui sont pour certaines assez surprenantes (jus de baobab, gnamakoudji etc..)

***

JABIRU CAFE

60 rue de Zurich
67000 Strasbourg
0388234795

Ouvert du lundi de 11h30 à 14h. Du mardi au vendredi de 11h30 à 14h00 et de 18h à 22h30 et le samedi de 18h à 22h30

Le site internet
La page Facebook
La page Instagram

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here