Amateur de promenade sur l’eau, ouvre grand les esgourdes et les écoutilles. À partir du printemps prochain, tu auras la possibilité de louer un tout petit yacht, Batorama étendant son offre de privatisation. Alors enfile ta plus belle marinière et prépare tes chansons de marins, parce qu’on te donne les plus océaniques des infos !

À bâbord

Lorsque les beaux jours de 2020 reviendront pointer le bout de leur nez en même temps que fleuriront les jonquilles, Batorama te proposera de privatiser leur nouveau yacht électrique. Nommé Naos, il a été construit par des Danois. Après le magnétophone et Christian Eriksen, les Danois ont encore une fois décidé d’innover.

Crédit photo : Port autonome de Strasbourg

Pour les fans d’étymologie au fond de la salle, un naos est la pièce la plus importante d’un temple de l’Égypte antique, de la Grèce antique ainsi que des églises orthodoxes. Tout comme ce bateau sera la pièce la plus importante de ta soirée entre potes !

À tribord

Ce bateau pourra être utilisé comme un bateau de plaisance, mais aussi comme une sorte de taxi sur l’eau, puisqu’il a accès aux 17 différents pontons que possède Batorama. Le luxe fait clairement partie de l’expérience et il faudra débourser plus d’un sesterce pour s’offrir un petit tour.

L’entreprise mettra à disposition Naos pour un forfait de 50 € à la location, puis un forfait additionnel de 50 € toutes les 15 minutes. Sur la bête, tu pourras être avec onze autres amis, puisque, en comptant le pilote, il peut y avoir 12 personnes maximum.

S’il faudra attendre le printemps 2020 pour pouvoir profiter de ce nouveau yacht électrique, ne perds pas de temps pour déjà bien choisir tes amis. Tu sais bien que ce n’est pas le marin qui prend l’Ill, mais bien l’Ill qui prend le marin. Alors, prêt à larguer les amarres ?

1 commentaire

  1. Rien de nouveau à Strasbourg, le même concept existe déjà chez Bateaux de l’Ill…
    Je trouve dommage qu’au lieu de proposer de nouvelles offres, Batorama utilise des techniques sournoises pour déclasser ses concurrents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here