Composé des entreprises Meteor, Carola et Lisbeth et de l’association Zéro Déchet Strasbourg, le tout nouveau réseau Alsace Consigne, inauguré en avril dernier, lance une grande campagne de promotion de la consigne du verre. Et première grande nouvelle : après plus de 11 ans, le Auchan Illkirch, qui avait été le premier à la supprimer, désire aujourd’hui réintégrer la consigne parmi de ses étalages. Un comeback symbolique, qui atteste de la relance de la consigne en Alsace. On t’explique pourquoi c’est cool de faire ce geste écolo.

L’Alsace, terre de consigne 

La consigne en Alsace, ce n’est pas nouveau. Mais la pratique ayant été quelque peu délaissée ces dernières années, le réseau Alsace Consigne cherche à faire la promotion de la réutilisation des bouteilles en verre et informer sur les bienfaits de la consigne d’un point de vue environnemental. Simon est coordinateur du réseau et le co-fondateur de l’association Zéro Déchet Strasbourg. Selon lui, la consigne en Alsace est déjà présente de manière assez forte, mais elle n’est pas assez valorisée : “On sentait qu’il y avait une dynamique autour, mais on trouvait dommage que rien ne soit fait dessus.” 

Il estime que la bouteille en verre a un potentiel énorme et que les consommateurs y sont très favorables :Avec une augmentation récente de plus de 25% de vente sur le consigné dans le Haut-Rhin, on a la preuve que les Alsaciens ont une conscience environnementale et qu’ils veulent consommer différemment. On voit que dès que l’offre est là, les citoyens répondent présent.” Par ailleurs, l’Alsace est une des seules régions à avoir un réseau complet dans toute la France. Alors autant en profiter ! 

Recycler, c’est bien, consigner, c’est mieux.

La consigne d’accord, mais moi je dépose déjà mes bouteilles à la benne à verre, ça ne suffit pas ? Et bien en fait, les deux démarches n’ont plutôt rien à voir. 

C’est tout simple : une bouteille déposée dans un bac à verre sera concassée et fondue pour parvenir à refaire du verre et former une nouvelle bouteille. Mais cette pratique reste très énergivore. D’un autre côté, les bouteilles consignées sont quant à elle ramenées à l’entreprise afin d’être lavées avant d’être réutilisées. Ce sont donc deux processus complètement différents. Et celui de la consigne présente de nombreux avantages : “Si on compare au verre perdu, c’est jusqu’à 80% de gaz à effet de serre en moins et par rapport au plastique, c’est 10 à 30%.” précise Simon. 

Par le passé, toutes les bouteilles étaient vouées à être réutilisées et chaque marque avait son propre parc de bouteilles. Les habitudes de consommation ont donc changé, mais pas forcément pour le mieux : “On est tellement habitué à l’usage unique et au recyclage, que cela nous semble plus simple donc réfléchir au réemploi, ça demande une petite réflexion. Mais quand on y réfléchit, fabriquer une bouteille pour la casser une fois utilisée, ce n’est pas très logique.

Crédit Photo : Simon Baumert

D’autant plus que pour les consommateurs alsaciens, faire le choix des bouteilles consignées, c’est bien souvent moins cher (jusqu’à 20%) et c’est favoriser le circuit-court car, pour être réemployée, une bouteille parcourt moins de 200 km.

Où et comment déposer ses bouteilles sans trop galérer ? 

Dans l’Eurométropole, il existe plus d’une trentaine de points de vente où déposer le verre consigné et plus de 250 dans toute l’Alsace. L’enjeu pour Alsace Consigne, c’est de pouvoir expliquer et montrer la démarche à de nouveaux consommateurs et notamment aux étudiants, qui ne sont pas toujours au courant qu’ils peuvent s’y mettre. D’après Simon :Très régulièrement, les gens qui font des courses dans leur magasin habituel ne sont même pas au courant que celui-ci propose la consigne. Il suffit que la personne n’ait pas vu l’espace dédié et ça, c’est dû à un gros manque de visibilité.”

Pour permettre à chacun de trouver où déposer ses bouteilles consignées près de chez soi, Alsace Consigne a mis en place une carte interactive avec tous les points de vente concernés juste ici.

Crédit Photo : Zéro Déchet Strasbourg

Ah et si au moment d’acheter ou bien déposer tes bouteilles, tu remarques quelques rayures extérieures pas d’inquiétudes, c’est normal. Entre le transport et le lavage, il y a forcément une usure qui commence à se dessiner. Et plus il y a de rayures, plus c’est bon signe. Ça signifie que la bouteille a déjà été réutilisée un bon nombre de fois et certaines peuvent parfois avoir plus de 30 ans ! Par ailleurs, chaque bouteille est vérifiée par des capteurs optiques et ne se retrouvera plus entre tes mains à la moindre imperfection.

Un tout nouveau site dédié à la consigne

Pour faire découvrir et informer sur la consigne, Alsace Consigne vient de mettre en ligne un site internet dédié à cette démarche. En plus de la carte mentionnée plus haut, on y trouve toutes les informations importantes pour comprendre pourquoi et comment se mettre à la consigne.

Le réseau travaille également en partenariat avec plusieurs super et hypermarchés pour réfléchir aux bonnes pratiques et comment mettre en avant la consigne de manière concrète (comme proposer des cabas pour transporter les bouteilles par exemple). L’idée, c’est que ce soit le plus simple et le plus clair possible pour les consommateurs en magasin et surtout, que ça donne envie ! Au terme de cette période de réflexion, Alsace Consigne compte pouvoir proposer aux magasins alsaciens des sortes de kits avec un éventail de possibilités pour mettre en avant la démarche.

L’autre secteur dans lequel la consigne est largement utilisée, c’est l’hôtellerie-restauration. Ceux qui livrent les restaurants sont des partenaires indispensables et les premiers défenseurs de la consigne. Selon Simon : “Il faut leur faire prendre conscience que c’est bien et qu’ils peuvent en être fiers et cela peut être mis en avant par les restaurants. Et l’étape supplémentaire, c’est de le faire savoir ensuite au consommateur et qu’il sache qu’en commandant cette boisson issue d’une bouteille consignée, il fait un geste pour l’environnement. » Il imagine par exemple, qu’à l’avenir, il soit précisé sur la carte si une bouteille est consignée ou non.      





Caroline Alonso.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here