Les samedi 21 et dimanche 22 septembre prochain, les Journées européennes du patrimoine sont de retour pour une 36ème édition. Axées sur le thème « Arts et divertissements », elles promettent une nouvelle fois de (re)découvrir Strasbourg sous toutes ses coutures. Ouvertures exceptionnelles de certains lieux fermés au public, visites guidées, promenades à pieds ou à vélo, ateliers pour enfants ou encore jeux de piste : il y en aura pour tous les goûts !

Parmi les quelques 200 événements (dont vous pourrez trouver la liste complète ici), voici une petite sélection concoctée par nos soins.

Les traditionnelles visites, libres ou commentées, des principaux lieux de patrimoine de la ville :

Évidemment, tous les musées de la ville sont ouverts à la visite pour ce week-end. Des visites « coups de projecteurs » vous permettront notamment de découvrir ou de redécouvrir certains musées sous des angles particuliers.

Stèle funéraire de Comnisca, Musée archéologique (Mathieu Bertola)

Les Archives et la Bibliothèque Nationale et Universitaire ouvriront également grand leurs portes. De nombreuses visites et animations vous y attendent. À la BNU, venez par exemple visiter les coulisses, les réserves et l’atelier de restauration ou  admirer les façades.

Les lieux de culte ne seront pas en reste avec de nombreuses visites proposées, notamment à l’église protestante Saint-Pierre-le-Jeune, son histoire, ses peintures, ses orgues, ses endroits secrets et même la nuit. Mais pas que : le Temple Neuf et son grand orgue (dimanche 14h), l’église Saint-Thomas, sa nef, son chœur ainsi que son grenier et ses tours, mais aussi la Grande Mosquée (samedi et dimanche matin) proposeront des visites.

Eglise protestante Saint-Pierre-le-Jeune

Les bâtiments remarquables du quartier européen feront également l’objet d’une visite guidée, ainsi que le bâtiment Louise Weiss, bâtiment emblématique du Parlement.

Enfin, les Strasbourgeois sont invités à venir découvrir en avant-première le 5e lieu, un tout nouvel endroit dédié à la découverte de Strasbourg, place du Château. Expérimentations de ces nouveaux locaux, parcours d’expositions, performances et animations sont au programme.

Le 5e lieu (crédits: cabinet d’architectes Nunc)

Des visites guidées plus atypiques :

Si vous êtes un fervent des journées du patrimoine, il y a des chances pour que les lieux cités plus haut vous soient déjà connus comme votre poche. Rassurez-vous, ces journées proposent aussi des visites un peu plus atypiques. Même remarque à ceux qui pourraient être blasés par des visites de bâtiments trop guindés. Ce qui va suivre est pour vous.

  • Le Street Art à l’honneur

Vous l’aurez remarqué, depuis quelques années, Strasbourg est devenue une ville très accueillante pour le Street Art. Au point que l’on peut visiter avec un guide ce musée à ciel ouvert. Vous pourrez découvrir les œuvres « Street Art » situées entre la place du Château et le site du festival COLORS le dimanche après-midi (sur inscription) et celles de la Krutenau le samedi à 10h et 15h (sur inscription également). En parallèle est programmé l’événement « Musée-Ville : Street Art, Safari Urbain » qui présentera le collectif Faile et ses œuvres sur la façade du MAMCS et de la gare, et se poursuivra par la découverte des graffs et peintures murales dans les quartiers gare et centre (dimanche 11h sur inscription).

  • Strasbourg dans les étoiles

Au Planétarium, venez assister à des projections immersives 360° : le Programme Immersion d’AV Lab s’associe en effet à L’Ososphère pour une programmation de films artistiques (sur inscriptions préalables). Si ce n’est pas trop votre came, n’oubliez pas que la grande coupole de l’Observatoire se visite (guidée par les astronomes eux-mêmes s’il vous plaît!) le dimanche sur réservation, tout comme le Jardin botanique qui le jouxte et qu’on ne présente plus.

  • Loin des sentiers battus

Si vous avez envie de sortir un petit peu de Strasbourg, sachez que certaines constructions de la ceinture fortifiée sont ouvertes à la visite ce week-end. C’est notamment le cas du fort Rapp à Reichstett et du fort Frère à Oberhausbergen (entrée payante 4€), tous deux construits par les Allemands après l’annexion de l’Alsace en 1871.

Le Fort Rapp (crédits: Association Patrimoine et histoire de Reichstett)

Si vous faîtes un tour à l’extérieur de la ville, n’hésitez pas à aller jeter un œil à Entzheim le dimanche où vous pourrez assister à la visite guidée du hangar-atelier de l’association « Les Ailes historiques du Rhin » qui abrite des avions et planeurs en cours de restauration ainsi qu’un espace muséographique qui retrace l’histoire de l’aviation en Alsace.

  • Mieux connaître sa ville

Si vous préférez rester à Strasbourg, on vous propose trois visites qui sortent aussi des sentiers battus. Tout d’abord une visite guidée de « L’architecture du campus de l’Esplanade » qui vous fera certainement revoir vos jugements sur la laideur ressentie au premier regard.
Comment ne pas aussi évoquer la visite guidée qui suivra les pas des imprimeurs dont Strasbourg fut un creuset (le samedi à 14h sur inscription).
Enfin un parcours mêlera balade et haltes pour mieux comprendre les difficultés vécues par des femmes d’exception et mesurer leur contribution à une société plus juste et plus égalitaire. Intitulée « Elles, les Femmes », elle aura lieu le samedi à 9h30 sur inscription.

Les promenades découverte des quartiers de Strasbourg:

Vous souhaitez vous balader un peu en ville tout en gardant le nez en l’air pour revoir les quartiers que l’on traverse parfois trop vite et trop négligemment ? Pas de problème, des promenades seront proposées dans les quartiers du Neuhof, de la Krutenau (2€), de Neudorf, mais aussi pour partir à la découverte de la Neustadt ou de la Grand-île (sur inscription), toutes deux classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

Plus insolite, vous pouvez venir vous promener à la rencontre des sculptures contemporaines qui jalonnent le Parc de Pourtalès (dimanche 15h sur inscription).

Les balades à vélo :

Pour ceux qui sont allergiques à la marche à pied et qui pensent que Strasbourg n’est pas la capitale du vélo pour rien, plusieurs visites à deux roues sont également prévues. L’une d’elles vous permettra de découvrir les bassins du port du Rhin le samedi à 14h30. Une autre, intitulée : « Un musée à ciel ouvert » vous invite à la découverte des œuvres d’art situées sur l’espace public le dimanche à 14h.

Et pour ceux qui trouvent que, vraiment la marche et le vélo, c’est trop fatigant, une visite guidée est faite pour vous : celle du port de Strasbourg en bateau promenade ! (9€ sur inscription)

Les jeux :

Quant à ceux qui préféreront faire marcher leurs méninges plutôt que leurs gambettes et que le slalom à vélo entre les touristes n’amuse pas tant que ça, rassurez-vous, de nombreux jeux vous seront proposés pendant tout le week-end.
Deux jeux de pistes d’abord : un pour toute la famille : « Les mystères de la place du château » (dimanche 15h sur inscription) et un pour les adultes : « Les femmes au cœur de Strasbourg ! » (samedi 15h sur inscription).
Pour les nostalgiques ou ceux qui aiment simplement le vintage, les Archives proposent de venir jouer en famille à des jeux anciens le samedi à 16h.
Vous êtes plutôt Sherlock Holmes que jeu de l’oie ? Alors venez mener l’enquête aux Bains municipaux afin de savoir s’ils pourront, oui ou non, rouvrir un jour ?
Enfin, il était impossible de parler de jeu, sans évoquer celui qui est à la mode ces dernières années : l’escape game. La médiathèque Malraux vous fera vous retrousser vos manches pour vous évader du passé, sortir de cette année 1932 en plein cœur du port de commerce afin de renouer avec le présent (samedi 14h sur inscription).

Si certains jeux sont dédiés aux enfants, ils ne seront pas la seule occupation à leur proposer. En effet, vos bambins pourront participer aux Archives à deux ateliers en lien avec le patrimoine : dessiner son blason ou fabriquer son sceau.

Les concerts :

Enfin que serait un bon week-end sans un brin de musique? Deux concerts ont particulièrement retenu notre attention : ceux du quintet No Limit Orchestra dirigé par Frédéric Durrmann. Leur spécialité ? Faire découvrir la culture « geek » à travers la musique en regroupant musiciens amateurs et professionnels. Alors si vous voulez entendre des reprises de musiques de jeux vidéos et de mangas, venez assister à leur concert programmé à l’ENA le dimanche à 14h ou bien encore à celui au sein de la salle des pas perdus du Tribunal le même jour à 16h30.

Voilà donc un petit panel des différentes animations proposées durant tout ce week-end des 21 et 22 septembre. Le programme est très riche, vous y trouverez également des conférences, des lectures de conte, etc. Pour le consulter en entier, c’est par-ici. La très très grande majorité des événements sont gratuits mais n’oubliez pas qu’il faut souvent s’inscrire au préalable et que dans certains cas les places sont très prisées.

Enfin, pour conclure, impossible de ne pas dire un mot à propos des journées du Matrimoine qui ont pour objectif la valorisation de l’héritage des femmes artistes et intellectuelles d’hier mais dont aucun événement n’est malheureusement prévu dans la région cette année.


FLORIAN CROUVEZIER

> Son blog rempli d’histoires et d’Histoire <

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here