L’été dernier, on a eu Pourtalès côté Plage, la  Manufakture ou encore Le Lavoir… Cette année on accueille un petit, ou plutôt un gros nouveau dans le éphémère game : La Grenze.

La Manufakture

Situé rue Wodli, dans une partie des anciens entrepôts techniques de la SNCF, le projet a été imaginé par le collectif « la Grenze », issu de l’économie sociale et solidaire. Fabien, Julie, Élise et Thibaut qui composent le collectif avait déjà répondu à un appel à projet de la Coop, il y a deux ans, pour une salle de concerts pluri-activités et coopérative. Comme la plupart de ceux déposés, leur dossier n’avait pas convaincu les élus, mais les quatre amis n’y ont apparemment pas laissé leur motivation. Les revoilà deux ans plus tard, avec un projet validé, sur les rails, et prometteur.

Pourtalès côté plage

En effet, sur le papier, le projet est plutôt alléchant : 2 000 m² de terrasse, salle de concerts, piste de pétanque, cuisine et produits issus de l’agriculture locale et biologique… le tout avec des tarifs  complètement friendly (2,5€ le demi de Meteor / 4,5€ la pinte, 2€ les boissons sans alcool)…Que demande le peuple ?

Le spot de la Grenze, à l’arrière de la gare

Au delà de l’aspect bar/restauration, le spot éphémère se revendique aussi comme un « lieu dédié à la culture », « une véritable utopie urbaine, un espace sans frontières accessible à tous et à toutes.» La programmation musicale devrait arriver ces prochains jours sur la page Facebook de la Grenze.

L’ouverture au public est prévue pour le début de l’été, jusqu’à la mi-septembre, de 17 h à 1h du mardi au vendredi, de 11h à 1h le samedi et jusqu’à 20h le dimanche. Une occasion en plus de venir faire ce qu’on fait le mieux cette période de l’année, à savoir boire des coups en écoutant de la musique !

Avec budget d’investissement de 90 000€ pour cette opération, le collectif espère une subvention de la Ville de Strasbourg d’un montant de 15 000€. Cette dernière sera complété par une aide d’Alsace Active, un partenariat avec Meteor, l’apport personnel des fondateurs et un prêt bancaire. Une dizaine de salariés (cuisinier, serveurs, régisseurs…) seront embauchés pendant trois à quatre mois par l’association.

WANTED : BÉNÉVOLES MOTIVÉS

Travaux d’aménagement, animation du lieu et projets culturels, la Grenze constitue l’équipe qui fera vivre ce lieu durant ces quelques mois. 

Si tu as du temps et que tu souhaites t’investir dans le projet, les candidatures sont à adresser par e-mail à [email protected].

Les associations et les porteurs de projets culturels ayant des propositions pour La Grenze sont également invités à contacter l’équipe, qui étoffe son programme de concerts et d’animations.

Le Lavoir, qui sera lui aussi de retour cet été, on vous en parle très bientôt

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here