Dix mois après avoir invité Kerri Chandler, légende de la house accompagné de Palms Trax et Traumer derrière le booth de ta salle de concert préférée, le collectif ECHO et leurs soirées du même nom reprennent possession de La Laiterie le temps d’une nuit, et ça se passera le jeudi 18 avril.

Une date, cher oiseau de nuit, que je te recommande d’entourer sur ton calendrier. Tu n’es pas sans savoir que les séquelles des raclettes à répétition que tu as englouti cet hiver ne vont pas disparaître toutes seules. Vois cette soirée comme une alternative au footing autour de l’orangerie. Une occasion inespérée de danser jusqu’à en suer fort, au rythme d’une techno qualitative et musclée délivrée par des maîtres en la matière.

Pour cette prochaine sauterie, ECHO reste fidèle à ses habitudes et nous annonce une fois de plus un line up toute en puissance avec trois artistes pour le prix d’un, et pas des moindres.

DAVE CLARKE, surnommé le « Baron de la Techno », KINK, élu meilleur live en monde à plusieurs reprises et le prodige français ROMAN PONCET se partagent l’affiche de cette soirée placée sous le signe de la techno.

Aprés Jeff Mills, Kerri Chandler, Ben Klock ou encore Robert Hood, le collectif strasbourgeois confirme une fois encore la réputation et l’efficacité de ses programmations.

COMBIEN COÛTE LA BOUCHERIE ?

Les préventes sont à 25 €, la caisse du soir sera à 26 €. On ne peut que vous conseiller de ne pas trop tarder, les places s’en vont comme des petits pains !

Vous pouvez réserver votre place en cliquant ICI.

Et si il est encore nécessaire de les présenter, voici un petit tour de piste des artistes qui vous ferons bouger jusqu’à l’aube.

ROMAN PONCET

Roman Poncet fait partie de ces artistes qui transforment tout ce qu’ils touchent en or. Le jeune français a commencé son projet techno il y a à peine 5 ans, et a déjà su se faire une place parmi les grands du milieu. Approché par Len Faki, à travers son label Figure, il continue de mettre à profit de nos oreilles son hyperproductivité, qui l’a déjà conduit sur la scène du Rex Club ou encore du Panorama Bar à Berlin.


DAVE CLARKE

Connu sous le nom de Baron de la Techno, Dave Clarke a pourtant un côté anarchiste et punk. Ce puriste forcené, avant-gardiste, geek de la technologie, en partie gothique et fou de gadgets, a rejoint la révolution digitale dès ses débuts. Quinze ans après Devil’s Advocate, il revient avec un troisième album intitulé The Desecration Of Desire aussi sombre que sensuel. Véritable dieu vivant du mix, chaque seconde de ses sets est un cadeau d’ingéniosité et de maîtrise.


KINK

Kink est un dj et producteur bulgare. Il possède une véritable signature, il définit d’ailleurs sa musique comme un mix entre l’âme et la rainure de la house et de la techno, allié au futurisme et au détail de l’électro expérimentale, le tout concerté par l’énergie brute de l’acide. Kink est surtout un excellent showman. Avec un goût prononcé pour le risque et l’improvisation, il impressionne son public à chaque fois tant il maîtrise ses nombreux joujoux sur scène. Éléments rythmiques, lignes de basse, FX, tout se percute dans une cohésion frissonnante, dictée par le groove et la ténacité. Un live impressionnant qu’il partage aux quatre coins du monde, avec une passion et une sobriété admirables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here