Des vaches, des basses et des tartes flambées…on était à la SHAOLYN !

Oui il est jeudi, oui la Shaolyn est déjà loin et oui d’habitude je suis plus réactif. Mais on ne récupère pas d’un weekend comme ça en deux jours  jeune prétentieux, et je me fais vieux aussi, alors un peu de tolérance, por favor ! 

La semaine dernière, tu te demandais s’il était bien judicieux de te lancer dans une heure de route, bravant l’orage, les bouchons et l’absence de réseau pour aller à une espèce de rave dans la forêt le temps du weekend. « A la Shaolyn qu’ils ont dit Pokaa, ça va être bien qu’ils ont dit, mais bon ils racontent quand même pas mal de conneries chez Pokaa ».

Eh bien oui, tu aurais dû y aller ! Alors certes, on a eu les bouchons, on s’est pris l’orage sur la route et le réseau était recherché comme Sarah Connor, mais ce qui nous attendait en valait la peine.

Nous sommes arrivés sur les coups de 14 h, après environ 3 h de route (ravitaillement, bouchons et erreur de parcours oblige) à Orbey -68 represent-, petit rayon de soleil dans la frotz, air pure de la montagne et sonorités bovines, Shaolyn nous voilà !

Nous avons dès lors passé les 15 heures suivantes à taper du pied comme des acharnés, sur les rythmes entrainants d’une techno puissante et envoutante. Aux alentours de 5 h du matin, nous avons assisté au doux spectacle d’un lever de soleil entre les montagnes, instant mémorable et poétique, en paradoxe peut être avec la musique jouée à l’intérieur, quoique ça dépend du point de vue… Au petit matin, nous avons fait notre after dans un pré, à quelques mètres des vaches et sous un soleil radieux, c’était l’instant Camping à la ferme.

Et si il est temps de distribuer les bons points, chers amis de L’envers du Jour, je vous en balance 10 pour le cadre atypique et votre démarche, 5 pour votre bonne bouffe, 20 pour vos tarifs défiant absolument toute concurrence, 50 pour votre tolérance, votre gentillesse et votre bienveillance, et surtout je vous adresse un énorme BRAVO ! Ça nous a tous vraiment plu de faire quelque chose de différent le temps d’un weekend.

Alors pour ce qui est des photos, on a eu un petit problème de personnel chez Pokaa (non, nous ne sommes pas parfaits), du coup ambiance bricolage, photos amateurs, et surtout floues ! Et vous voulez que j’vous dise, je trouve ça pas trop mal finalement, c’est tout à l’image de l’évènement : léger, chaleureux, convivial et différent ! A la prochaine.

Merci aux orgas pour les photos 

DSC_0773DSC_0710DSC_0666DSC_0723DSC_0725DSC_0747DSC_0830P6250224P6250259DSC_0717DSC_0659shaolyn-festival-alsace2DSC_0661shaolyn-festival-alsace

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here