Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité
projet laiterie

1 164 places : en 2024, La Laiterie rentre en travaux pour accueillir des concerts toujours plus gros

2.8k Lectures
Publicité

La salle de concert strasbourgeoise va voir sa jauge passer de 870 à 1 164 personnes à l’issue de travaux qui débuteront à l’automne 2024. Une rénovation de la Laiterie qui s’accompagnera du déménagement du Club, mais aussi d’un projet plus large de requalification du quartier.

« La Laiterie va être un nouveau lieu à Strasbourg ». Anne Mistler, adjointe à la culture, n’y va pas par quatre chemins pour parler du futur de la salle de concert strasbourgeois, alors que celle-ci fêtera ses 30 ans l’année prochaine. 

Après les annonces de rénovation de l’Opéra, des cinémas Star ou la future ouverture du Cosmos, nouveau cinéma municipal, la rénovation de la Laiterie, annoncée dès la fin 2021 dans le Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI), est une nouvelle pierre dans la politique culturelle de la Ville.

Publicité
IMG_9491
© Nicolas Kaspar/Pokaa

Des travaux d'agrandissement pour rester compétitif

Des travaux “attendus, indispensables et nécessaires” selon Jeanne Barseghian, rejointe par Thierry Danet, directeur de la salle. Avec 870 places, « une des salles mythiques de Strasbourg » ne correspond plus à ce qui se fait maintenant au niveau national, où une grande ville peut espérer une salle de concert avec au moins 1 000 places.

Grâce aux travaux, cela va de nouveau être possible. En effet, La Laiterie passera désormais à 1 164 places, ce qui lui permettra de redevenir compétitive, elle qui tire 75 % de ses revenus de la billetterie et du bar.

IMG_9495
© Nicolas Kaspar/Pokaa

Et justement, ces travaux permettront également d’améliorer et faciliter l’accueil du public, en permettant une meilleure circulation, mais également des accès facilités à la billetterie, au vestiaire et au bar. Enfin, avec de nouvelles loges et des espaces scéniques et techniques optimisés, La Laiterie accueillera les artistes dans de bien meilleures conditions.

Les travaux d’agrandissement et de rénovation de La Laiterie débuteront ainsi à l’automne 2024, et se termineront début 2026. Ils seront menés par le cabinet Weber + Keiling, ses architectes historiques. Le budget prévu se chiffre à 8,8 millions d’euros.

IMG_9494
© Nicolas Kaspar/Pokaa

Le Club va déménager

L’agrandissement et la rénovation de La Laiterie auront plusieurs conséquences. La première, et non la moindre : le déménagement du Club, la petite salle, une “nécessité” selon Anne Mistler.

Mais que les amoureux/ses de cette salle se rassurent : le Club ne va pas aller très loin. Quittant le bâtiment principal, celui-ci déménagera quelques mètres plus loin, toujours sur le même site, dans l’actuel cabinet des curiosités du bâtiment occupé par l’Espace K. Là encore, que les aficionados du lieux ne paniquent pas : l’Espace K maintiendra ses activités culturelles.

Les travaux de cette future nouvelle salle démarreront après la livraison de La Laiterie, et dureront toute l’année 2026. Niveau budget, le tout coûtera 2,5 millions. un investissement qui permettra surtout de repenser le site Laiterie dans son ensemble”, selon Anne Mistler.

Un quartier en mutation

Comme le présente Jeanne Barseghian : « Ces travaux donnent le top départ de la mue du quartier ». En d’autre termes, ces travaux représentent également un investissement dans le quartier Laiterie, qui va permettre à la municipalité de déployer sa vision pour transformer le secteur. Selon la maire de Strasbourg, cela passera par la “nécessaire requalification des espaces publics aux abords de la salle”.

Pour Syamak Agha Babaei, la municipalité va ainsi pouvoir repenser les espaces publics et annonce déjà a création future d’une vraie place du quartier, mais également un apaisement de la rue du Ban de la Roche. Un terme qui, généralement avec la municipalité, impliquera moins de voitures dans le futur.

IMG_9499
© Nicolas Kaspar/Pokaa

Quelle Laiterie durant les travaux ?

Dernière question en suspens, la même qui était dans toutes les têtes lors de l’annonce de la rénovation de l’Opéra : à quoi va ressembler la programmation de La Laiterie, durant la période de travaux ?

Selon Thierry Danet, “le schéma n’est pas encore défini quant à l’activité d’Artefact hors les murs, à Strasbourg ou dans l’Eurométropole”. Mais le directeur de la Laiterie promet une chose : « On ne va pas non plus disparaître de la circulation pendant 12 mois. Il y aura forcément des concerts et l’esprit Laiterie-Artefact. Tout reste à inventer ».

IMG_9501
Thierry Danet, directeur de La Laiterie. © Nicolas Kaspar/Pokaa

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Info locale"

À la une

1 164 places : en 2024, La Laiterie rentre en travaux pour accueillir des concerts toujours plus gros

Commentaires (6)

  1. L’article ne mentionne pas le fait que l’espace K n’a pas été consulté pour ce projet qui bouleverse leur activité, et qu’il ont été prévenus au dernier moment histoire d’être mis devant le fait accompli…

    • Bonsoir,

      Le point vient tout juste d’être discuté en conseil municipal. Sur le sujet de l’Espace K, Pernelle Richardot (PS) et Joris Castiglione (Communistes) ont justement évoqué leurs inquiétudes concernant le futur de l’Espace K.

      Pour Syamak Agha Babaei, il y avait beaucoup d’espaces inégalement utilisés et entretenus sur lesquels il faut travailler aujourd’hui. L’heure d’un utilisateur, un espace, un usage, c’est terminé, et il faut désormais partager. Après différentes recherches, techniquement, le seul endroit qui permette de faire fonctionne en co-activité était celui-là.

      Pour Anne Mistler, il y a eu une rencontre avec l’Espace K juste ce matin. Pas de réponses pour le moment, mais des réflexions sur comment on va profiter de ces deux années réfléchir à des solutions pour le Kafteur. Elle a aussi rappelé un soutien de la Ville régulier et augmenté par la dotation que l’EMS a donnée. La Ville ne veut pas réduire les activités, mais les partager différemment.

      Voilà pour les réponses de la majorité, pour l’instant 🙂

      Bonne soirée à vous,
      Nicolas Kaspar

  2. Je me répète : L’article ne mentionne pas le fait que l’espace K n’a pas été consulté pour ce projet qui bouleverse leur activité, et qu’il ont été prévenus au dernier moment histoire d’être mis devant le fait accompli…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !