Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Une artiste strasbourgeoise a crée un jeu de société pour sauver le Grand Hamster d’Alsace

1.4k Lectures
Publicité

Le territoire alsacien est le dernier refuge du plus grand hamster d’Europe, qui vit à l’état sauvage. Cette espèce en voie de disparition fait l’objet de plusieurs actions européennes et locales, visant à sa protection. C’est dans ce contexte que l’artiste locale Maria Luchankina a développé un jeu de société, pour une immersion dans le combat quotidien de ce gros rongeur.

En raison de l’exploitation agricole intensive et de l’urbanisation, le Grand Hamster, ou Cicerus cicerus pour les intimes, est mis en danger. En France, son dernier refuge se trouve en Alsace, tandis qu’il a totalement déserté les autres territoires. Sensibilisée à la cause, Maria Luchankina tente de mettre en lumière le sort de cette créature joufflue, peu connue des alsaciens.

Publicité

Un combat européen pour un rongeur en danger

Les contrées alsaciennes, et plus particulièrement leurs champs, étaient fût un temps, peuplées de « Kornfarel », dénomination locale pour le Grand Hamster, qui se traduit littéralement par « petit cochon des blés ». Ce surnom est probablement dû à sa taille imposante, bien loin de celle de l’animal de compagnie que nous connaissons : mesurant 20 à 30 centimètres, le Grand Hamster d’Alsace vit à l’état sauvage uniquement, et se reconnaît grâce à son ventre noir, se pelage ocre et ses trois tâches blanches spécifiques sur le flanc.

Plusieurs facteurs ont contribué à la disparition progressive de cette espèce, auparavant pourtant surabondante. On peut par exemple citer l’urbanisation, et notamment le développement des routes qui empêchent le hamster de migrer sereinement d’une parcelle à l’autre. Ou encore, l’intensification de la culture du maïs, qui n’offre pas un habitat favorable au rongeur. Ainsi, en 2009, la population comptait moins de 200 individus.

La Commission Européenne, dans un arrêté publié en 2011, a relevé l’inaction de l’État Français face à la situation. Un Plan National d’Action a été mis en place jusqu’en 2028, dans l’objectif d’améliorer les connaissances sur l’espèce, son habitat, mais également de renforcer la population ou encore de faire connaître les enjeux de sa protection. Ce dernier objectif est le même que celui que s’est donné l’artiste Maria Luchankina, basée à Strasbourg.

BD Hamster d’Alsace
© Maria Luchankina / doc remis

Super-Hamster, la mascotte volante au service des siens

Attendrie par la bouille joufflue et le regard innocent du Grand Hamster d’Alsace, Maria ne résiste pas à la tentation de se l’approprier artistiquement. Véritable couteau-suisse, elle pratique tant le dessin, que la gravure, la couture, ou encore la sérigraphie. Marionnettiste également à ses heures perdues, elle a l’idée de fabriquer une mascotte articulée à l’effigie du rongeur qu’elle affectionne.

Elle conçoit une structure en bois, qu’elle articule avec du fil de fer. Elle coule les pattes avec du silicone, et teint de la fausse fourrure et des plumes, avant d’assembler le tout et de donner naissance à un nouveau Grand Hamster sur le territoire alsacien. « D’ailleurs, on me demande souvent si c’est un animal empaillé. Pas du tout, il vient de mes mains ! »

Elle lui invente une origine farfelue : « C’est l’histoire d’un hamster qui se bat avec un Milan Royal, un rapace alsacien en voie de disparition lui aussi. Pendant leur bataille, ils tombent dans les déchets de la centrale nucléaire de Fessenheim. Le hamster en ressort pourvu des ailes de son rival, et devient un super-héros qui lutte pour les siens. » Ainsi armée de sa marionnette, Maria décide qu’il est temps de passer à l’attaque. Afin de mener le combat pour la préservation de cette espèce, elle met au point un jeu de société, dont Super-Hamster est la mascotte.

Maria Luchankina et Super Hamster d’Alsace
Maria Luchankina et le Super Hamster. © Marie Goehner-David

Une immersion dans la vie tourmentée du Grand Hamster d’Alsace grâce à un jeu de société

De Hàmster kùmmt wieder (Le hamster revient) est un jeu de plateau qui réplique les difficultés de survie auxquelles le rongeur fait face. Deux camps s’affrontent : les hamsters, qui doivent rejoindre leur terrier, et les prédateurs, qui tentent de les en empêcher. Les équipes traversent différentes zones du plateau, chacune ayant ses spécificités qui influencent le parcours des animaux : routes dangereuses à traverser, champs fraîchement moissonnés qui les rendent visibles et vulnérables, fermes avec des agriculteurs chassant les nuisibles… Autant de contraintes qui sensibilisent à celles que connaissent le rongeur dans la vraie vie.

L’autre particularité du jeu est qu’il est entièrement produit à la main. Le plateau est sérigraphié, tandis que chaque pion est coulé en résine, dans un moule fabriqué par l’artiste. C’est ainsi qu’une multitude de personnages uniques a vu le jour : Robin des bois, Hamster joufflu, Brunehilde chanteuse d’opéra, Sherlock Holmes… Il y en a pour tous les goûts. Si le joueur le veut, il peut d’ailleurs s’amuser à les peindre, et ainsi ajouter sa patte au projet fait-main.

Pions jeu Grand Hamster d’Alsace
© Marie Goehner-David

La fabrication des jeux relève donc d’un procédé créatif et local, énergivore mais exaltant. « On veut à tout prix maintenir le côté artisanal et régional du jeu, ce qui fait sens avec la cause qu’on défend. On passe beaucoup de temps à travailler manuellement tous les petits détails, et c’est ce qui nous plaît. Mais cela nous oblige à trouver des moyens pour financer le matériel, qui est coûteux. » C’est pourquoi, pour finaliser le lancement de De Hàmster kùmmt wieder dans quelques mois, Maria a lancé une campagne de financement participatif. Enfin, le projet a également été soutenu par la Région Grand Est, pour être traduit en alsacien et continuer à valoriser notre patrimoine local.

Rendez-vous d’ici l’été 2023 pour vous emparer du jeu, et sauver des hamsters le temps d’une soirée. En attendant, il est toujours possible de soutenir la cause en suivant les actions du groupe Hamster de l’APELE – Association de Protection de l’Environnement de Lingolsheim et Environs. 

Pion jeu Grand Hamster d’Alsace
© Maria Luchankina / doc remis

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Une artiste strasbourgeoise a crée un jeu de société pour sauver le Grand Hamster d’Alsace

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !