Le Maillon – Théâtre de Strasbourg – Scène européenne continue de s’inscrire dans une démarche inclusive et au centre des préoccupations contemporaines par le biais de sa programmation toujours aussi pointue. C’est ainsi que le théâtre strasbourgeois consacre aujourd’hui jusqu’au samedi 11 décembre, un #FOCUS dédié à l’afro-féminisme nommé « Carte noire : l’afro-féminisme sur scène ». Faisant rencontrer les luttes contre les discriminations à la fois sexuelles, sexistes, racistes et culturelles, l’afro-féminisme est une nouvelle approche de la contestation. En donnant la parole et la scène à plusieurs artistes qui abordent ces questions dans leur travail, cette carte blanche / « Carte Noire » nous livre une nouvelle clef de lecture du monde d’aujourd’hui, et de l’Histoire d’hier. Spectacles, projection, rencontres et ateliers seront organisés. Et bonus sur ce #FOCUS : on vous fait gagner des places !



D’Ouvrir la voix d’Amandine Gay à Carte Noire Nommée Désir de Rébecca Chaillon

Nous l’annoncions il y a quelques jours déjà dans l’agenda de décembre, le Maillon ouvrira ce soir ce #FOCUS sur l’afro-féminisme avec le documentaire Ouvrir la Voix de la réalisatrice/comédienne/sociologue/afro-féministe Amandine Gay. Tendant le micro à vingt-quatre femmes afro-descendantes de France ou de Belgique, ce film, sorti en 2017, aborde par le prisme du témoignage, les différentes discriminations systémiques dont elles ont pu être victimes, telles que le racisme et le sexisme. En matière de féminisme, on lit souvent que l’ « intime est politique ». Ici, cela prend tout son sens.




Programmé en ouverture de cette semaine thématique, le film d’Amandine Gay amorce par ailleurs le spectacle Carte Noire Nommée Désir de Rébecca Chaillon que l’on retrouve en fermeture de ce #FOCUS. C’est en effet parce qu’elle témoigne dans le documentaire, à l’invitation de la réalisatrice, que Rébecca Chaillon « prend conscience de [sa] « négritude », de [sa] situation de Française noire originaire de la Martinique, du racisme [qu’elle avait] vécu et des multiples tensions et paradoxes auxquels [elle a été] exposée quand il s’agissait de penser l’amour, le désir, le regard des autres. ».

Elle entamera à partir de là « une éducation alternative à travers le militantisme anti-raciste, l’afro-féminisme et le militantisme queer » qui l’a menée à ce projet de Carte Noire Nommée Désir, créé en novembre 2021. Les Inrockuptibles en parlent comme d’un « chef-d’oeuvre : […] Impossible de ne pas sortir de là sonné par ces moments de théâtre lumineux, réjoui par l’humour punk et bravache de ses huit interprètes ».

Rébecca Chaillon y aborde la question de la colonisation des territoires comme de celles des corps, encore « assujettis au désir de l’homme blanc ». Si ça part du café, ça va surtout nous montrer qu’en matière de luttes contre les préjugés, il y a encore du grain à moudre.

© Sophie Madigand


« Portrait polyphonique » : Mailles de Dorothée Munyaneza

Autre spectacle de ce #FOCUS, Mailles de Dorothée Munyaneza, à retrouver sur la scène de Pôle Sud – CDCN. Musicienne et chorégraphe, l’artiste s’interroge sur ce qui relie les femmes africaines ou afro-descendantes vivant à Haïti, Berlin et Séville, dans une mise en scène qui réunit théâtre, danse, musique et chant.



À l’instar d’Ouvrir la Voix et de Carte Noire Nommée Désir, ce spectacle donne la parole à des profils variés de femmes. …Six femmes que Dorothée Munyaneza a croisé dans son parcours artistique. Née au Rwanda, arrivée à 12 ans en Angleterre et vivant aujourd’hui en France, l’artiste est traversée par les questions de mémoire, les inégalités raciales, et donne à voir et entendre ce (et ceux) que l’Histoire oublie parfois.


Lectures et autres rendez-vous pour aller plus loin

Pour aller plus loin dans la réflexion, le Maillon donne d’autres rendez-vous, et consacre une « journée spéciale » à ces thématiques, le samedi 11 décembre.

Le public pourra ainsi retrouver les deux artistes Rébecca Chaillon (Carte Noire Nommée Désir) et Dorothée Munyaneza (Mailles), aux côtés de Nassira Hedjerassi, sociologue, professeure en sciences de l’éducation (à Sorbonne Université) pour une table ronde Regards croisés sur « Questionner les récits manquants », et les outils d’ « empowerment ».

Notons également des moments de Lecture, tels que « Suivre des pistes », autour des littératures afro-féministes avec des morceaux choisis mis en voix par des élèves du Conservatoire à rayonnement régional de Strasbourg. Ou encore « Déployer les imaginaires », pour les plus jeunes : un atelier-rencontre philo’ pour les 6-10 ans autour de l’afro-féminisme dans les histoires pour la jeunesse. Autre atelier, celui en mixité choisie sur « Performer l’intime », à destination des femmes, personnes transgenres et non-binaires et animé par la comédienne et performeuse Aurore Déon.


Jeu-concours

Bonus pour ce #FOCUS… Pour le spectacle Carte noire nommée Désir, on vous fait remporter 3 x 2 places pour la représentation du vendredi 10 décembre à 21h !

Pour cela, il suffit de :


« Carte noire : l’afro-féminisme sur scène » au Maillon

Du mardi 7 au samedi 11 décembre
Au Maillon – Théâtre de Strasbourg – Scène européenne
(1, boulevard de Dresde)

+ d’infos

L’événement Facebook


© Le Maillon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here