Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité
pétards nouvel an pas

À Strasbourg, les pétards interdits dès aujourd’hui pour tout le mois de décembre

2k Lectures
Publicité
Publicité

Ce mardi 30 novembre, la préfecture du Bas-Rhin a pris une décision qui ne ravira pas les fans de pyrotechnie. En effet, elle a décidé d’interdire une nouvelle fois l’usage et la vente des feux d’artifice et pétards à Strasbourg, durant toute la période des fêtes. Après la même décision l’année dernière, la préfecture du Bas-Rhin a donc décidé de remettre le couvert.

Pour les fêtes de fin d’année, Strasbourg ressemble souvent à un festival de feux d’artifice, mortiers et pétards en tout genre. Jolis quand ils sont là pour faire le spectacle, moins lorsqu’ils sont utilisés sans précaution. En 2019, le réveillon avait notamment donné lieu à des échauffourées avec les forces de l’ordre. Mais également à un mort et plus de 50 blessés dans le Bas-Rhin.


Interdiction des feux d’artifice et des pétards, à partir du 1er décembre

Dès lors, la préfecture décide à nouveau d’interdire la vente mais aussi le port, transport, l’achat et la cession de tout types de pétards. Ce, dans tout le département et dès aujourd’hui 1er décembre. L’interdiction durera ensuite jusqu’au 3 janvier prochain. Comme l’année dernière, seuls les professionnels auront le droit de vente. Les artifices concernés ? Ceux de catégories C1, F1, C2, F2, C3, F3, C4, et F4.

Au niveau des raisons invoquées, la préfecture fait également dans le recyclage, brandissant la menace terroriste et la crise sanitaire. Pour la première, elle explique dans son communiqué de presse que « au vu de la menace terroriste, le plan Vigipirate est maintenu au niveau “Sécurité renforcée – risque attentat” depuis le 19 juin. L’utilisation des artifices de divertissement et des articles pyrotechniques est de nature à perturber la mission de protection des forces de l’ordre ». Pour la seconde, elle remet sur la table l’évolution inquiétante de l’épidémie sur le territoire. Ainsi, elle veut « éviter tout rassemblement spontané lié à la vente ou à l’utilisation de ces artifices, ces rassemblements ne permettant pas le respect des gestes barrières ».

Un pétard qui explose


Des amendes salées

Pour les amendes, celles et ceux qui décideraient quand même de craquer des pétards risqueront de craquer aussi leur PEL. En effet, celles-ci pourront monter jusqu’à 750 € pour le stockage. Elles pourront même aller jusqu’à 1 500 € pour utilisation des artifices de divertissement et des articles pyrotechniques. Enfin, elles peuvent également monter jusqu’à 1 500 € pour l’utilisation des artifices de divertissement lancés par un mortier.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "L'info locale"

À la une

À Strasbourg, les pétards interdits dès aujourd’hui pour tout le mois de décembre

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “L'info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !