Après un an d’absence, le FémiGouin’Fest fait son grand retour dans les cinémas Star de Strasbourg. À la tête de l’événement, l’association lesbienne et féministe La Nouvelle Lune a concocté une édition aux petits oignons. Au programme : des histoires d’amour, du militantisme et même un peu de porno !


Depuis 2017, le festival de films lesbiens et féministes organisé par l’association La Nouvelle Lune permet de mettre en avant des populations particulièrement invisibilisées dans notre société et notamment dans le monde du cinéma. Les lesbiennes et de manière générale les femmes, subissent au quotidien des discriminations liées à leur genre et/ou leur orientation sexuelle et le FemiGouin’Fest vise donc à sensibiliser le public sur ce sujet.

Une nouvelle fois, pendant tout un week-end qui régalera les cinéphiles, ce sera l’occasion de découvrir des films réalisés non seulement par des femmes mais aussi sur des femmes. Des récits et des points de vue qui diffèrent de la vision hétérocentrée qui domine largement dans les productions cinématographiques au box-office.

femiGouin'Fest 2021
© Nygel Panasco


Du cul, du militantisme, des histoires d’amour et les découvertes de l’adolescence 

C’est à travers la quête d’une réalisatrice que s’ouvrira le festival. Le vendredi 19 novembre à 19h15, au cinéma Star, les spectateurs et spectatrices pourront suivre l’enquête de Cheryl, qui tente de retrouver une actrice noire des années 30, présentée dans les génériques comme “The Watermelon Woman”. La séance sera suivie d’un apéro avec les membres de l’association La Nouvelles Lune. Puis à 22h, place au porno féministe sur grand écran avec “Las Hijas del Fuego”. Attention cependant, cette séance est en mixité choisie sans hommes cisgenres. Autrement dit, les hommes dont le genre est en accord avec le sexe qui leur a été assigné à la naissance ne sont pas conviés. 

Le samedi 20 novembre le Star Saint-Ex projettera à 17h45 “Seule la joie”, une histoire d’amour entre Maria, une Italienne et Sascha qui travaille dans un bordel à Berlin. À 19h30, c’est LE documentaire à ne pas louper : Ovarian Psycos. Une plongée dans l’East Side de Los Angeles sur fond de rap militant avec une bande de femmes aux allures de gang qui enfourchent leurs vélos pour occuper l’espace public. Des images fortes et une énergie communicative. La séance sera suivie d’une discussion autour du vélo comme moyen d’émancipation du patriarcat.

Enfin, le dernier jour du festival commencera tout en douceur avec « Kokon » à 13h30 au Star Saint-Ex. Le récit d’une adolescente qui prend son envol à l’image des papillons qu’elle affectionne particulièrement. Puis la journée se poursuivra avec deux documentaires : “Delphine et Carole, Insoumuses” à 15h30 en présence de la réalisatrice Callisto Mc Nulty et “Maso et Miso vont en bateau” à 17h45. 


FemiGouin’Fest

19 au 21 novembre 2021
aux Cinémas Star de Strasbourg
Programme complet
Billets à acheter ici


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here