C’est l’un des rendez-vous à ne pas louper dans le cadre du festival de création musicale Musica qui se tiendra du 16 septembre au 10 octobre prochains et qui compte bien transporter Strasbourg dans un univers parallèle. Asterim installe tout un petit monde au Maillon, du vendredi 17 au dimanche 19 septembre. On a pu se glisser derrière les coulisses du théâtre pour en savoir un peu plus. 


Plongé dans le noir, difficile de se repérer dans la Grande Salle du Maillon qui accueille l’installation. Mais lorsqu’un spot chasse finalement l’obscurité, on découvre une nature insoupçonnée. Des arbustes, des buissons, des plantes et même un petit point d’eau, que la brume traverse de temps en temps. Une parcelle de nature transportée en intérieur, dont on douterait presque du naturel.

Asterism festival Musica
© Alexander Schubert


Une expérience immersive où on se déplace en pleine nature 

Pourtant, les feuilles des végétaux qui nous entourent semblent bien vraies et la terre que nos pieds foulent aussi. Mais une atmosphère étrange règne. Comme si cet écrin de nature était surplombé, entouré, presque surveillé par une forme de technologie. Les spots ratissent parfois la zone, comme s’ils étaient à la recherche d’intrus. Au centre du dispositif se trouve un point d’eau, mais aussi une IA. Jouant le rôle d’oracle, elle communique parfois des informations aux visiteurs qui pénètrent dans l’environnement.

Le dispositif peut sembler un peu déroutant et pour cause : il ne s’agit pas d’un spectacle à regarder, mais d’une installation au sein de laquelle on peut se balader. On la découvre donc tout en y prenant part. Quant à la musique, elle a tendance à s’accorder aux mouvements des lumières. Parfois seuls des sons d’ambiance animent l’espace, mais d’autres fois on assiste à un véritable set aux accents électro, voire dark techno, qui donne l’impression d’avoir mis les pieds dans un club berlinois planqué dans un sous-sol strasbourgeois.

Asterism festival Musica
© Caroline Alonso / Pokaa


Des performeurs, de la VR et un show accessible en continu pendant 35 heures

Ça vous semble déjà bien perché ? Et bien c’est pas fini ! L’expérience s’accompagne de performances live. Pendant la visite, une quinzaine d’artistes seront présents au cœur de l’installation et se relaieront, comme les percussionnistes de Strasbourg ou encore de jeunes artistes tout droit sortis de la Hear (Haute École des Arts du Rhin). Des casques VR seront également mis à disposition et permettront de découvrir l’environnement sous un autre angle.

© Alexander Schubert

Autre extravagance, le spectacle se tiendra en permanence et de manière ininterrompue pendant exactement 35h et 34 minutes. Soit du vendredi 17 à 19h37 (heure du coucher du soleil), au dimanche 19 à 7h11 (heure du lever du soleil). Le public peut donc accéder à l’installation en non-stop sur l’ensemble de cette vaste plage horaire. Le nombre de places étant limité, il faut cependant s’inscrire à l’un des créneaux proposés toutes les 30 minutes. Mais une fois à l’intérieur, on peut y rester aussi bien 5 minutes que trois heures. Le billet permet même de revenir au cours du week-end autant de fois que l’on veut, en journée, comme en plein milieu de la nuit.

Asterism festival Musica
© Caroline Alonso / Pokaa

Asterism

Coproduction du Festival Musica et du Maillon
Grande salle du Maillon
1 Bd de Dresde,
67000 Strasbourg
du vendredi 17 septembre à 19h37
au dimanche 19 septembre à 7h11
accessible en continu
de 6 à 20 euros
Plus d’infos
Acheter un billet



*Article soutenu mais non relu par le festival Musica.

© Photo de couverture : Alexander Schubert

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here