En passant du côté de la rue Brulée, vous avez peut-être déjà croisé la route de la boutique Erithaj, un petit shop de quelques m2 entièrement dédié à la douceur la plus rassurante (et raffinée) de la planète : le chocolat. En place depuis presque 5 ans déjà, ce petit monde rempli de gourmandises a conquis le cœur des Strasbourgeois, notamment grâce à des créations maison pleines de saveurs, qui chatouillent les papilles des plus fins gourmets. Depuis quelques jours, Arnaud Stengel, chocolatier en chef, s’est associé avec Arthur Leronde pour créer un nouvel espace dédié à la pâtisserie. Attention, les quantités sont très limitées.



Une histoire de famille, de chocolat et désormais, de pâtisserie


Des tablettes de chocolats aux parfums et aux intensités variées, au lait, noir, ou en éditions limitées, des pralinés, des truffes et des créations maison plus que surprenantes : les fans de chocolat ne savent plus où donner de la tête chez Erithaj. Ce monde enchanté à la Willy Wonka, c’est le fruit du travail acharné d’Arnaud Stengel, un chocolatier (et producteur de cacao) nouvelle génération, passionné par les cultures asiatiques, et plus particulièrement vietnamienne, japonaise et chinoise. Ayant vécu au pays de l’empire du milieu pendant des années, il est revenu en France avec, dans ses bagages, des parfums et des saveurs qu’il a voulu partager aux Strasbourgeois.

>> À lire ou relire : Erithaj, le chocolat made in Vietnam qui finit son voyage à Strasbourg

Chez Arnaud, le cacao, c’est une histoire de famille, de transmission mais surtout de passion. Une passion qui le pousse à créer et à inventer chaque jour de nouvelles choses, et chaque nouveau produit qu’il propose a subi des heures et des heures de tests et de recherches acharnées. Arnaud et Arthur ont passé près de six mois à tenter d’associer le beau et le bon, et aujourd’hui, les deux compères ne sont pas peu fiers de nous présenter une gamme réduite mais ultra-maitrisée de pâtisseries maison. Des petites merveilles très personnelles, qui racontent une histoire à travers des saveurs que l’on pourra retrouver uniquement les vendredis et samedis en boutique.


Des pâtisseries en hommage aux cultures et aux saveurs du monde


Il a fallu du temps pour créer les pâtisseries que nous allons vous présenter. Chacune a son petit univers et offre un clin d’œil à une culture et à une saveur :

  • Mei : Un travail sur la légèreté du fruit grâce au kumquat, à la framboise et au sirop d’orgeat. Mei veut dire « la beauté » en chinois. À l’intérieur de la ganache montée au chocolat blanc, on retrouve un insert regroupant les trois fruits à la manière d’un cocktail. Sur la base, on retrouvera un biscuit amande avec un peu de confit de kumquat sur le dessus.
  • Le Gourmand : Un hommage au Paris-Brest grâce au praliné maison. Un cœur coulant praliné associé à de la poudre de cacao, une mousseline pralinée revisitée et un pochage ganache montée chocolat blanc et vanille.
  • Le Suppai : Qui veut dire « acidité » en japonais. Ici, Arnaud et Arthur ont travaillé le citron jaune pour le crémeux, une base de yuzu travaillée avec un sirop de cacao, une meringue italienne, un peu de mélisse vietnamienne et un fond de biscuit sablé au thé vert matcha et gelée de yuzu. Sur le dessus, on retrouve de petits bâtonnets de chocolat blanc.
  • Le « Sô cô la » : Chocolat en vietnamien. Un entremet chocolat avec une mousse au chocolat noir 70%, une ganache juste coulante au centre et un biscuit sablé poudre de cacao. On retrouve un gout marqué de chocolat pour les amoureux de cacao.
  • Le Signature : Un dessert fraise, rhubarbe et sirop de cacao. On retrouve une compotée de rhubarbe, une confiture de fraise des bois, et des gariguettes fraîches sur le dessus ainsi qu’un cerclage chocolat blanc.


Vous savez presque tout sur ces nouvelles petites douceurs et sur l’aventure entreprise par Arnaud et Arthur, deux passionnés du goût qui ont travaillé d’arrache-pied pour nous proposer ce qui se fait de meilleur. Ces pâtisseries, on les retrouvera chaque semaine le vendredi et le samedi, mais le chocolat reste quant à lui en place toute la semaine. N’hésitez pas à aller à la rencontre de nos deux potes du jour : ils auront forcément une histoire à raconter ou une recette à vous faire découvrir.

***

Erithaj

6 rue Brûlée
67000 Strasbourg
0369576819
La page Facebook
La page Instagram

***

© Bastien Pietronave / Pokaa


*Article soutenu mais non relu par Erithaj

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here