Dans notre ville, malgré les mesures sanitaires restrictives, l’été sera tout de même festif. La Ville l’a prévu créatif et plusieurs lieux éphémères prennent racine dans les quartiers de Strasbourg. L’un d’eux : « Phare Citadelle » situé à la Citadelle dans le quartier du Port du Rhin. Un projet au bord de l’eau, qui se veut convivial et proche des habitants du quartier, qui a été dévoilé lors d’une conférence de presse organisée ce mercredi 30 juin, jour de l’ouverture.



>> À lire ou relire : Cascade géante, illuminations, cinéma et concerts en plein air : l’été à Strasbourg s’annonce bon


« Phare Citadelle », nouvelle pierre du développement du quartier du Port du Rhin

À la Coop et à ses alentours, l’idée est claire : tester et créer les usages d’un lieu en ébullition, qui n’est pas encore dans sa forme finale. La Coop bouge toujours, le projet KaléidosCOOP prend forme et dans le quartier Citadelle, il y aura un lieu de vie végétalisé, éphémère et au bord de l’eau, afin de passer le meilleur été possible. Son nom ? « Phare Citadelle ». Il est porté par l’association PROTOTIP, lauréate de l’Appel à Manifestation d’Intérêt pour l’activation temporaire d’un lieu de vie en plein air. Composée de treize membres, cette association est, selon ses propres mots, une « bande potes qui avait envie de voir émerger un nouveau lieu de vie ». Ce dernier est géré en coopération avec les habitants des quartiers avoisinants, les acteurs socio-culturels du territoire, ainsi que les équipes de la SPL Deux-Rives et de la Ville et Eurométropole de Strasbourg.

Mais finalement, « Phare Citadelle » qu’est-ce que c’est ? Comme présenté à la conférence de presse de ce mercredi 30 juin en présence des porteurs du projet, ainsi que de Guillaume Libsig, adjoint en charge de l’événementiel, et Joël Steffen, adjoint en charge du commerce, « Phare Citadelle » veut devenir « un endroit qui répond à un manque des habitants du Port du Rhin. » selon Guillaume Libsig. Un écosystème éphémère alliant bien manger, culture et activités en plein-air, dans une « démarche motivée par des engagements forts : créer un vrai cœur de quartier où les échanges sont favorisés avec les habitants du quartier et les acteurs socio-culturels du territoire. Dans le respect de l’environnement, avec du circuit court pour la restauration, et pour créer un lieu de convivialité. », selon PROTOTIP. Par ailleurs, des habitants du quartier au RSA travailleront sur le site, dans une logique de réinsertion.


Un lieu de vie convivial, mêlant bar-restauration et culture au bord de l’eau

Situé au bord de l’eau et sous les arbres, dans une ambiance très calme et qui change du Strasbourg bruyant du centre-ville, « Phare Citadelle » ouvre officiellement dès aujourd’hui, à partir de 17h et jusqu’à minuit. Il sera ouvert du mercredi au vendredi selon les horaires ci-dessus, puis de 12h30 à minuit les samedis et dimanches. L’entrée est entièrement gratuite et il pourra y avoir 480 personnes en simultané sur le lieu, pour se prélasser près de l’eau sur les aménagements en bois réalisés par Gris-Bois, en dessous de gros containers bleus. Par ailleurs, il ne sera accessible que par voie de mobilités douces, comme le tram et le vélo, n’ayant pas de parking à proximité. Enfin, avec un partenariat avec Batorama, il sera possible aux habitants du centre-ville d’accéder au lieu, à 18h, 18h15 et 19h30, pour 3 euros 50.

Maintenant que les présentations sont faites, qu’est-ce qu’on pourra y retrouver ? Des conférences sur l’écologie, les mobilités et la citoyenneté. Des concerts, des spectacles et des séances de cinéma plein air (il y en aura une le 15 juillet en partenariat avec Les Films du Spectre). Mais également des activités sportives et ludiques, comme un festival de yoga le 10 juillet prochain ou encore des ateliers pédagogiques avec les jardins de la Montagne Verte, culinaires avec Kuirado.

Dans un espace de 3 000 m2, sous les arbres et au bord de l’eau, il y aura, des espaces de restauration s’inspirant des anciennes guinguettes des bords de Marne ou des Biergarten bavarois, avec de longs bancs en bois. Le local sera le maître-mot : pour la cuisine, PROTOTIP a travaillé avec des producteurs locaux et des maraîchers. Les produits sont faits maison, dans une gamme de prix qui met l’accent sur d’accessibilité. Élaborée avec Noémie D’Hooge et Guillaume Chatelot (Le Botaniste et Le Lavoir), ainsi que Olivier Meyer (Kuirado), tous membres de PROTOTIP, la carte sera évolutive tout l’été. Pour les boissons, on retrouve là encore du local et du circuit court, avec notamment Le Fil du vin libre et ses vins nature. 90 % des bouteilles sont par ailleurs consignées.



Un projet qui s’inscrit dans une volonté plus globale pour le quartier Port du Rhin

« Phare Citadelle » étant un lieu éphémère, l’ensemble des aménagements sera donc évidemment temporaire. Il sera également respectueux de l’environnement, avec des matériaux issus de filières de recyclage, pour permettre aux espaces d’évoluer en fonction des expérimentations et usages constatés directement sur place tout au long de l’été. Il y aura par exemple un petit amphithéâtre pour les conférences de cet été. En d’autres termes : tout est pensé dans l’objectif d’imaginer le quartier de demain.

© Nicolas Kaspar/Pokaa

Et justement, ce projet s’inscrit dans un autre plus global, qui est celui de l’activation urbaine et citoyenne du quartier Port du Rhin. Qu’est-ce que cela signifie ? « Phare Citadelle » répond au besoin que « chaque quartier puisse avoir son lieu, dans une logique d’équité territoriale. », comme le développe Guillaume Libsig. Pour Joël Steffen, c’est également une opportunité « d’explorer dans la ville tous ces espaces aujourd’hui non-utilisés pour en faire des activités extérieures qui pourraient à long terme s’installer. » En somme, inclure les habitants dans la fabrique de leur espace urbain, dans une autre forme de participation citoyenne. Afin de favoriser une conception collective du quartier, afin qu’il soit pensé pour les habitants et surtout, expérimenté par les habitants.

Ces gros containers bleus, la carte de restauration locale et accessible et la promesse d’activités culturelles vont sans aucun doute rythmer le quartier Citadelle tout l’été. Une façon pour les habitants d’être fiers de leur quartier, mais également de pouvoir retrouver un lieu qui a été pensé pour eux. Les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois pourront aussi redécouvrir le Port de Strasbourg, un patrimoine souvent éludé de l’histoire de notre ville.


Phare Citadelle

Du 30 juin à septembre
Du mercredi au vendredi de 17h à minuit ; de samedi à dimanche de 12h30 à minuit
9 rue de Nantes, 67100 Strasbourg
Page Facebook
Instagram


2 COMMENTAIRES

  1. Très sympa le lieu, bon son et la bière également.
    Par contre 7 euros pour 3 très petits falafels au ketchup (y avait plus de yaourt), sans accompagnement (du pain à dispo par contre), ça fait un peu cher pour un snack servi en extérieur, même si c’était de qualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here