À défaut de pouvoir réinvestir les salles de ciné en se goinfrant de pop-corn sucré, à râler quand le rang de devant se met à chuchoter, on peut participer à la Fête du Court-Métrage ! Une manifestation nationale annuelle qui rend accessible le court-métrage à tous et toutes. Une semaine qui lui sera dédiée, où cinéphiles et néophytes de tous âges pourront découvrir les joies du court. Et Strasbourg n’est pas en reste : grâce à l’initiative des volontaires en service civique au sein de l’asso Unis-Cité, quelques projections sont à découvrir en présentiel comme en distanciel. Un rendez-vous à ne pas manquer, du 24 au 28 mars dans notre ville, et jusqu’au 30, en ligne. Prépare le popcorn, on te présente le programme.



C’est quoi, cette fête ?

Si la Fête du Court-Métrage est un événement national disponible – en raison de la crise sanitaire – en version numérique, avec pas moins de 150 films à voir gratuitement, à Strasbourg, on retrouve une programmation choisie d’une vingtaine de films. Derrière cette prog’ ? Cinégognes, soutenus par le CNC – Centre National du Cinéma pour la diffusion des films. Des volontaires en service civique au sein de la mission « Cinéma et Citoyenneté » de l’association Unis-Cité.

© Cinégognes



Et quoi de prévu à Strasbourg ?

Au programme : des projections ! En réel, et pas que depuis ton ordi, dans ton salon. Ça fait longtemps, et rien que pour ça, ça vaut le coup de se déplacer.

Bande-annonce de La Nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel


On pourra découvrir gratuitement des films primés, comme La Nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel, qui a reçu le César 2020 du Meilleur court-métrage d’animation. Ou encore des courts très courts de 2-3 minutes, comme des plus longs, et puis, de l’animation, de la chanson… Mais surtout : des thèmes de société, comme l’écologie ou la différence.

Pour la faire courte, c’est pas la taille qui compte, alors : fonces-y !


Le programme


Retour de la culture à la Kulture !

Dans le cadre de cette Fête du court-métrage, la Kulture ouvre ses portes aux cinéphiles débutants ou connaisseurs avec une projection unique de trois courts : Normal, de Julie Caty (2020) ; Fauve, de Jérémy Comte (2018) ; et La nuit des sacs plastiques, de Gabriel Harel (2018).

Quand ?
Dimanche 28 mars de 15h30 à 17h
L’événement Facebook
Où ?
À La Kulture
9, rue des Bateliers, 67000 Strasbourg

Bande-annonce du très esthétique Fauve de Jérémy Comte


À la Maison Citoyenne : société en présentiel

Plusieurs films projetés en présentiel, sur des thématiques proches des valeurs de la Maison Citoyenne…

La différence : Black blanc beur, Princia Car, Matthieu Ponchel (2019) ; Circuit Court, Bastiano Grime (2019) ; Ô rage !, Florent Sabatier (2020). 

L’écologie : Plastic and Glass, Tessa Joosse (2009) ; Copier Cloner, Louis Rigaud (2019) ; How dare you, Samphe Ballamingie (2019)

L’engagement : Gardée à vue, Emilie Rolquin (2019) ; Vie et mort d’Oscar Pérez, Romain Champalaune (2018) ; Normal, Julie Caty (2020).

Quand ?
Du 24 au 27 mars
L’événement Facebook
Où ?
À la Maison Citoyenne
2, rue du grand Couronné, 67100 Strasbourg

Bande-annonce de Plastic and Glass de Tessa Joosse


À l’Église du Temple Neuf : Touche pas à ma planète

On y retrouve, dans une retransmission à voir de chez soi, quelques-uns des films présentés à La Maison Citoyenne, sur la thématique « Touche pas à ma planète ».

Expire, Magali Magistry, (2016), Plastic and Glass, Tessa Joosse, (2009) ; How dare you, Samphe Ballamingie, 2019 ; Copier-Cloner, Louis Rigaud (2019).

Une projection qui sera suivie d’un temps de débat.

Quand ?
Vendredi 26 mars à 19h30
Où ?
À l’Église du Temple Neuf
Retransmission en direct



Au Fossé des Treize : la famille

À l’image de ce centre socio-éducatif qui, en temps normal, est un lieu de rencontres des âges et des pratiques artistiques, la programmation qui lui est dédiée se veut accessible à tous les publics.

Une projection pour les familles (en distanciel cette fois) avec : Le moineau qui ne sait pas siffler, Siri Melchior (2008) ; Les démons du Ludwig, Gabriel Jacquel (2013) ; Piccolo Concerto, Ceylan Beyoglu (2016) ; Le Spectacle de Maternelle, Loïc Bruyère (2019).

Une projection pour les apprenants en français (en présentiel) avec : Ménage, Pierre Salvadori (1995) ; Un Entretien, Julien Patry (2015) ; RHAPSODY, Constance Meyer (2015).

Une projection pour les jeunes issus de quartiers avec PABLO, Julien Carpentier (2017), Nouvelle Tour de la L, Samuel Benchetrit (2000), Violence en réunion, Karim Boukercha (2015).

Quand ?
Du 24 au 26 mars
Où ?
Centre Socio-Culturel du Fossé des Treize
6, rue Finkmatt, 67000 Strasbourg

Extrait du court Les démons du Ludwig de Gabriel Jacquel

La Fête du Court-Métrage

Le site
Facebook
Instagram

Unis-Cité – Volontaires Cinéma et Citoyenneté

Le site national

Les Cinégognes (l’antenne strasbourgeoise)

Facebook
Instagram


Fanny Soriano

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here