Avec le couvre-feu avancé à 18h à Strasbourg depuis une semaine, c’est toute une nouvelle organisation à revoir. Pour les commerçants bien sûr, qui ne peuvent plus faire autant de chiffre d’affaire, mais également pour les Strasbourgeoises et Strasbourgeois qui terminent souvent le travail un peu avant 18h et qui se pressent pour rentrer chez eux. Pour tenter de satisfaire tout le monde, la préfecture du Bas-Rhin a émis un communiqué de presse actant l’ouverture des commerces strasbourgeois les trois prochains dimanches de janvier.


© Samuel Compion


Ils ouvrent quand les commerces strasbourgeois ?

Dès ce dimanche, le 17 janvier, vous pourrez ainsi vous promener dans les commerces les plus chauds de votre agglomération, de 10h à 17h. Ces derniers seront également ouverts le 24 et le 31 janvier, là encore de 10h à 17h.

Quelles sont les raisons de cette ouverture des commerces le dimanche ?

Dans son communiqué de presse, la préfecture du Bas-Rhin met en avant deux raisons principales pour ouvrir les commerces strasbourgeois le dimanche. Premièrement, il s’agit d’éviter la concentration des flux de personnes en ville et dans les magasins le samedi après-midi. Avec un couvre-feu avancé à 18h, il devient de plus en plus compliqué de faire ses achats après nos journées de travail en semaine. Logiquement, on profite donc du samedi pour faire nos emplettes, prendre un peu l’air et profiter des beaux paysages actuellement enneigés pour se changer un peu les idées. Sauf que, depuis le début, la préfecture et les décideurs opèrent un délicat équilibre entre poursuite de la vie économique et la règle numero uno dans Ghostbusters, à savoir ne pas croiser les flux.

Communiqué de presse de la préfecture – Document remis

Deuxièmement, il s’agit d’éviter que les commerçants strasbourgeois souffrent d’un trop gros manque à gagner. C’est mécanique : si les consommateurs ne peuvent plus se déplacer dans les commerces, ceux-ci voient leur chiffre d’affaire fondre comme pleige au soleil. Dès lors, ouvrir le dimanche permet de compenser, même partiellement, certains manques à gagner.


L’ouverture des commerces le dimanche est donc une solution logique et bienvenue, à la fois pour les commerçants strasbourgeois et les consommateurs, tous touchés de diverses manières par une crise sanitaire qui ne semble pas vouloir en finir. Ce dimanche, vous pourrez donc changer votre balade dominicale en une balade de soutien un peu plus commerciale.

1 commentaire

  1. Les commerces auront l’autorisation d’ouvrir ces 3 dimanches, ce qui est tout à fait différent ! tous ouvriront pas, fort heureusement pour les employés prévenus 2 jours avant pour le premier dimanche.
    Au delà de l’aspect « humain » de ces ouvertures soi disant bienvenues pour les consommateurs (mais combien seraient volontaires pour laisser leur famille le dimanche pour aller travailler ?), la pertinence économique reste à prouver !
    Le 24, premier dimanche des soldes, verra sans doute une petite affluence, le 31 le soufflé sera déjà retombé.
    Aujourd’hui, quand la ville est, de plus, bloquée sous la neige, quand les chalands désertent habituellement les boutiques pour internet, les frais engagés dans une ouverture seraient disproportionnés par rapport au chiffre d’affaire dégagé !
    Les consommateurs disposent de 6 jours sur une semaine pour faire les courses utiles ou du shopping, et je doute qu’il ne reste pas un petit jour à chacun pour s’organiser, même jusqu’à 17h30 ou 18h.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here