À Strasbourg, on pèse dans de nombreux domaines. Vous ne le savez peut-être pas, mais dans notre ville se trouve l’International Space University (ISU, pour les intimes). Un de ses objectifs ? Former les astronautes de demain, ceux qui repoussent les barrières de notre galaxie ainsi que celle des possibles. Il y a un peu plus d’un an, on apprenait que Jessica Meir, astronaute diplômée à Strasbourg, allait faire partie de la première sortie spatiale 100 % féminine. Ce vendredi 18 décembre, vous pourrez assister à une rencontre en live où l’astronaute parlera de ses projets. Et elle en a !

>> À lire ou à relire : Une astronaute diplômée à Strasbourg participe à la première sortie spatiale 100% féminine

En fait, c’est qui Jessica Meir ?

Née en 1977 à Caribou – ça ne s’invente pas – elle sort diplômée de biologie à l’université Brown. Elle souhaite appliquer cette matière au domaine spatial et c’est pour cela qu’elle arrive à l’ISU, d’où elle ressort diplômée en 2000. Par la suite, elle devient doctorante, s’intéresse aux animaux vivant des dans environnements extrêmes et est sélectionnée par la NASA en 2013 au sein du Groupe d’astronautes 21, qui regroupe huit personnes parmi plus de 6 500 candidatures. Un groupe où, d’ailleurs, se trouve également Christina Koch, avec qui elle a réalisé la première sortie spatiale 100 % féminine.

Elle s’envole vers l’ISS le 25 septembre 2019 en tant qu’ingénieure de vol, et devient la quinzième femme à sortir dans l’espace depuis l’assemblage de l’ISS en 1998. La sortie avec Christina Koch a duré 7 heures et 29 minutes et avait pour but de remplacer une batterie de l’un des panneaux solaires de la station. Par la suite, les deux femmes ressortiront deux autres fois, les 15 et 20 janvier de cette année.

Elle revient sur Terre le 17 avril 2020. Soit en plein milieu de l’épidémie de coronavirus qui a touché une grande partie des pays du monde. Bonjour le retour en fanfare. Mais cela n’a pas bouleversé le parcours de Jessica Meir, puisqu’elle a été sélectionnée pour faire partie de l’équipe Artemis, programme spatial américain pour renvoyer un homme sur la Lune. Ou, dans le cas de Jessica Meir, une femme. Si elle était sélectionnée pour participer à des missions, elle deviendrait tout simplement la première femme à aller sur la Lune !

À droite, Jessica Meir , à gauche Anne McClain. © NASA

Une rencontre virtuelle avec Jessica Meir et les étudiants de l’ISU

Si le milieu des astronautes est encore majoritairement masculin, cela n’empêche pas qu’il existe de plus en plus de modèles pour les jeunes filles qui rêvent d’aller dans l’espace explorer les confins de notre univers. L’année dernière, un petit pas dans une sortie véhiculaire a signifié un grand pas dans la féminisation du domaine spatial. Si vous êtes intéressés par le sujet, fada d’astronomie et d’espace ou que votre rêve est de devenir astronaute, ce vendredi, vous pourrez rencontrer, en visio, Jessica Meir !

De 15h30 à 16h30, l’astronaute nous parlera de son parcours, ses recherches à bord de la Station spatiale et de ses projets comme future astronaute lunaire. Lors de cette visioconférence, elle répondra également aux questions des élèves du Master de l’ISU de cette année. La promotion s’intéresse à toujours plus de nouveaux défis : “Un centre médical pour les futures habitations dans l’espace” et “Les technologies spatiales face au défi posé par les déchets plastiques dans les océans”.

De plus, les étudiants de l’ISU participant au Interactive Space Program, ont également travaillé sur un sujet des plus actuels : « L’espace et les pandémies – comment se préparer à la prochaine pandémie”. Un travail de coopération, avec des équipes distribuées géographiquement en orbite terrestre, sur la Lune et sur Mars, alors qu’en réalité les stagiaires se trouvaient chez eux au Japon, aux Etats-Unis, en Inde, au Sénégal ou en Europe. Parfois, la technologie a du bon.

La visioconférence pourra se suivre en cliquant sur ce lien, en direct comme en différé.

Jessica Meir continue de repousser les barrières de l’espace. C’est une véritable fierté d’avoir accueilli l’astronaute à Strasbourg, grâce aux travaux de l’ISU, de la Ville et maintenant de l’Eurométropole, qui continuent de travailler de concert pour toujours aller plus loin dans la compréhension du monde qui nous entoure. Et ce, vers l’infini et l’au delà.


De Strasbourg à la Lune avec Jessica Meir

De 15h30 à 16h30, en visioconférence

Lien de la visioconférence


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here