C’est une première dans la belle et passionnante histoire de la conquête spatiale : ce vendredi, une équipe constituée exclusivement de femmes astronautes va procéder à une sortie extra-véhiculaire à plus de 400 kilomètres au-dessus de nos têtes. Et, parmi ces deux femmes, Jessica Meir, diplômée en 2003 du Master d’Études Spatiales à l’ISU… de Strasbourg !

Une sortie extra quoi ?

Depuis 1998, la Station Spatiale Internationale (ISS) orbite à plusieurs centaines de kilomètres autour de notre Terre. Cette véritable usine en gravitation abrite des astronautes de toutes nationalités, venus faire des expérimentations en tout genre dans le but de faire avancer la recherche. Thomas Pesquet, notre petite fierté nationale, y a par exemple passé 6 mois en 2016.

Mais, entre deux expériences scientifiques, les astronautes de l’ISS doivent aussi assurer en permanence la maintenance de la station spatiale. Ils doivent donc procéder régulièrement à des sorties extra-véhiculaires. Pour faire simple, les sorties extra-véhiculaires, c’est ce moment dans les films où les astronautes enfilent leurs combis trop stylées pour aller réparer, pendant plusieurs heures d’affilée, leur véhicule spatial dans le vide intersidéral. Pendant que toi, tu te brosses les dents sans pression.

Ces sorties se font généralement à deux et évidemment, pour un astronaute, cette étape (préparée méticuleusement pendant des mois et des mois), est l’aboutissement ultime de ses interminables années d’études et d’entraînements. Et aujourd’hui, pour la première fois de l’Histoire, une EVA (Extra-Vehicular Activity) va être réalisée par deux femmes ! Et l’une d’entre elle, Jessica Meir, a fait une partie de sa formation à l’International Space University de Strasbourg et ça, ça pèse !

Une sortie inédite dans l’Histoire

Jamais, depuis les débuts de la conquête spatiale, cette sortie véhiculaire n’a été réalisée par une équipe 100% féminine. Et sur 500 astronautes à avoir réalisé une sortie, 11 % sont des femmes selon le magasine le Parisien. Bien sûr, de nombreuses femmes ont déjà participé à cet exploit, comme par exemple Peggy Whitson, la femme la plus classe du monde et également la plus âgée à avoir fait une EVA. Ou encore la russe Svetlana Savitskaïa, le 17 juillet 1984, reconnue comme la toute première femme à être sortie dans l’espace, suivie de près par l’américaine Kathryn D. Sullivan quelques mois plus tard. Mais à chaque fois, ces femmes étaient accompagnées par un homme. Ce qui ne sera pas le cas, cet après-midi, de Jessica Meir et de Christina Koch.

Jessica Meir à gauche, Christina Koch à droite

Leur mission pour cette EVA va être de « remplacer une unité de chargement de batteries qui a présenté un défaut après l’installation de nouvelles batteries au lithium-ion à l’extérieur de l’ISS le 11 octobre dernier ».

Alors on leur souhaite bon courage et pour suivre tout ça en direct, c’est par là :



1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here