Chaque année à l’automne, j’aime partir quelques jours au Domaine de Basil dans les hauteurs d’Orbey, pour déconnecter du quotidien. Situé à 700 mètres d’altitude, avec pour seul voisinage des biquettes, deux ânes nommés Jack et Daniel, des cochons nains et des lapins qui crapahutent en toute liberté, on profite dans cette ancienne étable à moutons entièrement rénovée en gîte cosy, d’une vue imprenable sur les montagnes et la vallée. L’emplacement est parfait pour les fans de randonnées ou de VTT puisqu’on trouve aux alentours de nombreux circuits balisés, vers le Lac Blanc, le Lac des Truites ou encore les crêtes et le Hohneck notamment. Cerise sur le gâteau, leur adorable restaurant « La Cocotte Rouge » propose des plats riches et copieux aux saveurs délicieuses qui viendront te réchauffer après une grosse journée de randonnée.
© Emma Schneider

Étape 1 : s’installer confortablement dans un petit coin de paradis

Situé à une heure à peine de Strasbourg, le Domaine de Basil offre un grand bol d’air frais, loin du brouhaha quotidien. C’est via une route qui serpente au milieu de la forêt que l’on débouche sur le gîte blotti dans un joli cadre de verdure, entouré de montagnes. Le dépaysement y est complet : on a immédiatement envie de s’installer sur la grande terrasse ensoleillée qui surplombe la vallée et l’étang où pataugent les canards. Composé d’une dizaine de chambres, allant de la chambre simple à l’appartement complet, le Domaine de Basil accepte même les animaux de compagnie. L’idéal lorsque tu veux emmener ton chien et profiter des randos avec lui. Le mien y est en tout cas toujours très heureux. Surtout quand il repère un gros lapin en train de gambader sur la pelouse.

Dans un bâtiment attenant au gîte, se trouve le restaurant « La Cocotte Rouge », dans lequel nous allons prendre nos petits-déjeuners et nos repas du soir. La décoration y est adorable, et chaleureuse, avec ses tables recouvertes de nappes en tissu à cœurs, et les éléments anciens disposés partout, comme des trésors sortis du grenier : balance de cuisine, batteur à l’ancienne, boites à œufs en métal, petits moules à gâteaux … L’occasion aussi de redécouvrir les ustensiles d’antan et de jouer à deviner à quoi ils servaient. Une cheminée vient ajouter à l’ambiance conviviale de l’endroit.

Quel bonheur de déguster chaque soir de bons plats copieux au coin du feu. Car oui les repas sont riches comme on aime en ces temps un peu frisquets. Hébergés en demi-pension nous avons eu droit chaque soir à des entrées telles que de la terrine de sanglier, du jambon fumé, des rillettes de truite, suivis de plats servis la plupart du temps dans d’immenses terrines posées au milieu de la table. Il faut savoir que les propriétaires possèdent également une charcuterie spécialisée dans le gibier, donc tous les produits sont faits maison et délicieux ! Baeckeoffe, choucroute, munstiflette, fondue ou encore burgers énormes à la viande de gibier… étaient plus que bienvenus après nos grosses journées de randonnée. Enfin on finissait de nous achever à l’aide de crèmes brûlées maison, fondants au chocolat, tartes fines aux pommes ou kougelhopf glacé. Autant te dire qu’à la fin du repas, tu es bien content que ta chambre ne soit qu’à une cinquantaine de mètres.

Au petit-déjeuner, à peine le temps d’avoir digéré qu’un plateau de fromages et de charcuterie, des viennoiseries, des confitures maison, du fromage blanc, des céréales, des fruits et des boissons chaudes nous donnaient un regain d’énergie pour nous lancer dans nos randonnées.

Étape 2 : balades entre crêtes, chaumes, auberges et lacs

Nous nous rendons souvent au Domaine de Basil en automne et autant il nous est arrivé d’avoir droit à des températures tutoyant les 20 degrés, autant cette fois-ci il faisait un chouia plus frisquet. Le lendemain de notre arrivée, le soleil brillait à notre réveil et nous sommes partis en voiture un peu plus en hauteur vers le Lac Noir, d’où démarrent de nombreux sentiers de randonnées.

Le Lac Noir © Emma Schneider

Sur place, la brume et le vent nous ont surpris, mais bien emmitouflés nous avons commencé notre circuit de 12 km environ vers le lac des Truites. Personnellement, j’adore l’air frais et revigorant, et la brume ajoutait aux paysages une atmosphère mystérieuse et féerique. Puis ce bonheur aussi, après avoir crapahuté dans le froid, de trouver une auberge conviviale et remplie de randonneurs, où faire une pause, et déguster une bonne soupe bien chaude. J’ai toujours beaucoup aimé ce circuit, et c’était vraiment super chouette de le découvrir sous un aspect de décor de film fantastique.

Le lendemain, le soleil brillait toujours sur l’hôtel mais étant donné que la veille nous nous étions aperçus qu’en montant plus en hauteur le ciel se fermait, nous avons décidé ce jour-là de profiter du beau temps en allant nous balader sur les chaumes. Une balade d’une quinzaine de kilomètres au départ des Basses-Huttes, où les paysages étaient magnifiques et faisaient vraiment penser aux alpages.

Dans les alentours d’Orbey les randonnées sont nombreuses : le Lac Noir, le Lac Vert, le Lac Blanc ou le Lac des Truites sont à découvrir absolument, mais aussi les chaumes ou les crêtes du Hohneck où on aperçoit régulièrement des chamois. Pour trouver le meilleur circuit dans le coin, adapté à vous, on vous conseille d’aller fouiller sur ce site, très bien foutu. Pour ceux qui ne sont pas très sportifs, la route des vins et ses villages pittoresques sont quant à eux à peine 10 km. Et en hiver, skieurs et fans de raquettes seront tout aussi comblés par les paysages enneigés.

Le Domaine de Basil à Orbey c’était mon petit coin de paradis secret. Jusqu’à aujourd’hui. Randos, nature, air pur, chambres confortables, excellent rapport qualité-prix, promesse de déconnexion et repas copieux et délicieux … Faites-moi confiance, vous allez adorer !


Le domaine de Basil à Orbey

Le site internet
Sur Booking



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here