Il nous avait manqué pendant le confinement : le planétarium universitaire de Strasbourg a enfin rouvert ses portes ! Il propose ainsi deux animations cet été : un film pour les plus jeunes et un autre pour les ados/adultes. De plus, chaque séance est commentée en direct par un.e médiateur.trice qui nous apprend à nous y retrouver dans notre ciel du soir strasbourgeois.
© Yael Becker

Une programmation estivale à découvrir

Le planétarium de Strasbourg est le seul planétarium universitaire de France. Construit en 1982, on ne vient pas uniquement pour en apprendre plus sur l’espace et ses mystères : c’est aussi le bâtiment et la salle de projection que l’on vient visiter. Tu veux des moulures au plafond et des paillettes d’étoiles dans ta vie ? Tu vas être servi !

À l’affiche en ce moment, deux films : « L’aveugle aux yeux d’étoiles » s’adressant aux familles avec enfant, et « Astéroïde » pour un public plus âgé. Les séances sont proposées le matin (plus agréable en été) et durent en moyenne 45 minutes. Le film est de 30 minutes en général, puis le.a médiateur.trice prend environ 15 minutes afin de nous guider à travers le ciel étoilé que nous voyons chaque soir de notre fenêtre. Attention, pour y participer, il faut réserver.

© Yaël Becker / Pokaa

L’astronomie accessible pour tous !

Nous sommes accueillis par Natacha, la médiatrice de la séance. Nous portons tous nos masques, elle nous installe dans la salle de projection en respectant les distances de sécurité. Une fois assis dans mon siège rouge, j’admire la forme ronde de la salle, surplombée par une coupole dans laquelle le film sera projeté. Natacha tamise la lumière, et commence son explication de notre ciel étoilé. Elle nous pose des questions, fait de l’humour : c’est une atmosphère très détendue qui s’installe alors. Moi qui ne sais que reconnaître la Grande Ours, j’apprends à voir l’Étoile Polaire, la Petite Ours, Cassiopée, et les Trois Belles d’Été, entre autre. Natacha nous explique où observer la comète Neowise (qu’on vous présentait dans cet article), mais aussi Jupiter, Saturne et Venus. J’apprends également l’origine de nos constellations et enfin, je comprends pourquoi la Grande Ours se nomme ainsi, alors que concrètement elle ressemble plus à une casserole au manche blessé.

Je bois littéralement ses paroles, et je pourrais l’écouter nous présenter le ciel nocturne encore longtemps. Mais il est déjà l’heure de la projection du film « Asteroïde ». J’apprendrais plus tard par Mylène, la responsable du planétarium, que ce film a été doublé en VF par l’équipe même du planétarium de Strasbourg. Ce film est donc devenu un peu strasbourgeois aussi finalement… Je me laisse transporter par les images, ainsi que par la bande originale, et bien sûr, cette voix profonde de Jean-Yves Marshall qui nous accompagne durant le voyage. Là encore, j’en apprends beaucoup. La création de la Terre, de la Lune, des autres planètes, les chocs avec des météorites qui à première vue sont une catastrophe mais qui finalement ont permis la vie sur Terre… Et je me dis que c’est une belle métaphore de notre vie. Le film se termine, je suis encore pensive de tout ce que je viens d’apprendre et je me dis que je reviendrai vite afin de faire découvrir ces choses magnifiques et incroyables que nous avons juste sous les yeux chaque nuit. Enfin au dessus de la tête…

De beaux projets en préparation

Tout d’abord, il y a la Nuit des Étoiles. Habituellement le planétarium organisait un événement public mais malheureusement, cette année, la manifestation a dû être annulée. En revanche, l’équipe proposera du 7 au 9 août 2020 des capsules vidéos à visionner chez nous, qui nous expliqueront ce que nous pourrons voir dans le ciel, et qui nous guideront à travers ces phénomènes irréels et poétiques que sont les étoiles filantes. Le lien vers les vidéos et les activités sera diffusé sur leur site internet.

Ensuite, il y a LE gros projet du planétarium : la construction d’un tout nouveau planétarium qui proposera une salle de spectacle deux fois plus grande avec un dôme incliné. Des changements qui permettront une immersion astronomique immédiate. Le projet, qui est porté par le Jardin des Sciences, est en préparation depuis dix années déjà. Alors prenons notre mal en patience, l’ouverture n’est prévue qu’en 2022/2023. On vous en dira bientôt plus.

Ça vous dit de vous évader dans notre ciel nocturne ?


Observatoire universitaire de Strasbourg
Site internet / Page Facebook
13, rue de l’Observatoire, Strasbourg
Lien pour s’inscrire aux projections
Horaires : 9h30, 11h00, 12h30
Durée : 45 minutes
Prix : 6€ (Tarif plein) / 5€ (Réduit) / 4€ (Enfants)
Lien vers les activités de la Nuit des Étoiles filantes

Photo de couverture : © Valentin R. / Wikipédia

Yaël Becker / Pokaa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here