Ce n’est un secret pour personne : avec le confinement et les sorties réduites, nous ne croisons plus grand monde. Si, par miracle, on doit se voir, c’est par caméras (pas forcément full-HD) interposées (et c’est peut-être mieux comme ça!). Loin du regard des autres et des attentes de la société, nous sommes nombreux à nous autoriser un retour au naturel. Adieu le maquillage et les rasoirs, bonjour les bonnes résolutions pour faire du bien à son corps et son esprit, sans se sentir jugé. Un article garanti sans produits ajoutés 😉

Se laisser respirer

Émeline a profité du confinement pour soigner ses poumons et arrêter de fumer. Loin des tentations des soirées arrosées entre potes et des journées chronométrées, elle est parvenue à stopper la cigarette. « Au début c’était progressif. Et depuis quelques semaines j’ai complètement arrêté. C’était plus facile que ce que je pensais. J’espère que cela pourra continuer comme ça après le déconfinement !« .

© Yaël / Pokaa

Maxime quant à lui, joue les Robinson Crusoé : « Niveau pilosité, je n’ai rien touché depuis le début du confinement. Ça m’amuse beaucoup !« . Pareil du côté de certaines filles, qui se rasent/s’épilent moins souvent « J’en profite pour laisser ma peau tranquille, ça évite les irritations » raconte Émeline.

La plupart profitent également de la période pour laisser leurs cheveux tranquilles, et tester la fameuse cure de sébum. Ils espacent leurs shampoings pour n’en faire plus qu’un par semaine ou toutes les deux semaines. « Je vois le résultat sur mes cheveux. Moi qui les lavais tous les soirs, ils sont propres plus longtemps ! » nous raconte Valentine. Elle a également l’impression qu’ils sont en meilleure santé, plus brillants et forts. « J’espère parvenir à ne les laver plus que deux fois par semaine après le confinement » explique Florine. Louis teste le bain d’huile, afin de soigner sa masse bouclé. D’ailleurs, si vous cherchez quelques conseils (et recettes) d’entretien pour vos cheveux, on en avait fait un article dédié par ici.

© Extrait du film Edward aux mains d’argent

Faire la paix avec son corps

Émeline passe beaucoup plus de temps à écouter les besoins de son corps et notamment en matière de sommeil. « Je dors beaucoup plus. Je me couche lorsque j’ai sommeil, et j’ai l’impression d’avoir accumulé beaucoup de fatigue car j’ai besoin de dormir longtemps pour récupérer« .

Marie, elle, prend ce temps à la maison pour tester le « Flux libre instinctif » ou « continence menstruelle » : « Apparemment, nous sommes toutes capables de gérer notre flux. C’est quelque chose qui s’apprend, j’ai voulu profiter de cette période pour le faire« . Les résultats sont plutôt intéressants pour une première fois, et elle est prête à continuer pour les mois qui suivent.

© Valentine

Louis, de son côté, en profite pour renouer avec une alimentation plus saine et pour pratiquer plus de sport « Je suis avec une personne végétarienne, j’en profite donc pour consommer moins de viande, et plus de produits frais. Je vais également plus souvent courir, il n’y a que ça à faire de toute manière…« 

Tester le « Fait-maison »

Louis s’est également lancé dans la préparation de pâtisseries, et a pris le temps de créer de véritables chef-d’œuvre gustatifs : « J’en ai profité pour tenter de nouvelles choses qui prennent du temps, ou plus compliquées à faire. On a même tenté l’opéra. C’était un peu lourd mais super bon ! »

© Louis

Il en est de même côté cuisine pour Valentine: « J’essaie de préparer des plats en utilisant le moins de produits transformés possible« . Pareil pour Florine qui annonce avoir « découvert la Maïté qui sommeille en moi !« . Entre les nombreuses recettes testées, on peut citer la fabrication de son propre pain, de tapenade ou de pita.

Au niveau de l’esthétique, « J’en profite pour faire le plus possible moi-même » nous confie Valentine. En passant par des soins et des masques pour la peau, mais aussi de la cire dépilatoire ou des shampoings. D’ailleurs, si vous cherchez quelques recettes miracles à faire soi-même pour entretenir votre corps, on vous en avait proposé quelques-unes par là.

© Valentine

Mettre en place une nouvelle routine

Concernant le maquillage, Florine et Marie ne se sont pas maquillées du tout depuis le 17 mars « Je me suis habituée à ma tête sans maquillage. Je me dis que ce n’est pas si terrible en fait » raconte Florine. Valentine continue quand même pour le plaisir deux fois par semaine, lorsqu’elle va faire les courses pour ses grand-parents. Elle explique remarquer de réels résultats sur sa peau « Je me rends compte de tous les produits nocifs que je mettais. Je fais plus attention maintenant« .

© Maria Fernandes

Marie profite de cette période pour tester le « No-bra ». Comprenez, l‘arrêt de port du soutien-gorge. Au-delà du fait de l’inconfort provoqué par ce vêtement, elle nous parle des avantages que cela lui procure « J’ai arrêté de porter des soutien-gorges depuis le début du confinement. Au-delà de me sentir plus confortable, je n’ai plus de maux de dos, et j’ai l’impression que ma poitrine se raffermie. Et puis, j’apprends à assumer mon corps tel qu’il est« . Elle nous explique à quel point le regard des autres sur sa poitrine pouvait la mettre mal à l’aise, et vit cette période comme une renaissance : « J’ai une forte poitrine, les gens regardent et font des commentaires de toute façon. Alors autant faire ce qui est le mieux pour moi, et assumer. De plus j’ai entendu parler d’une étude de Jean-Denis Rouillon, médecin du sport au CHU de Besançon. Apparemment, c’est bien meilleur pour la circulation du sang et le raffermissement des tissus. Il aurait même observé que les seins remontait de 7 mm par an en moyenne« .

Faire le tri

Valentine a pris le temps d’étudier plus attentivement les étiquettes de ses produits : « J’ai réalisé le nombre de produits nocifs que j’utilisais au quotidien « . Elle peut ainsi se tourner vers des soins plus respectueux pour elle-même ou pour l’environnement. Dans cet article, vous trouverez d’ailleurs de petites recettes toutes simples pour fabriquer produits d’entretien vous-mêmes.

© Florine

Florine en a profité aussi pour faire un énorme tri dans ses vêtements, et ne garder que l’essentiel : « J’ai jeté tout ce qui n’était plus portable, le reste je le donne à des associations ou je le revends en seconde main ». Il en est de même pour Maxime qui a complètement réorganisé son appartement : « J’ai rangé et trié toutes les pièces de l’appartement. J’en ai profité pour aménager mon balcon, chose que je n’aurai jamais fait avant« .

Profiter des choses simples

« Ce temps suspendu m’a permis de me rapprocher de mes grand-parents que je voyais trop peu » nous livre Valentine. Elle en profite également pour passer du temps de qualité avec sa famille et son chien ! « Je lis aussi beaucoup, et j’apprends à apprécier passer du temps seule, me ressourcer« .

Et vous, est-ce que le confinement vous a permis un retour à des choses plus naturelles ?

© Photo de couverture : Clybee

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here