« Woman », s’inscrit dans la continuité du documentaire « Human » réalisé par Yann Arthus-Bertrand en 2005. Aux côtés d’Anastasia Mikova, le célèbre cinéaste français a parcouru le monde et y a récolter plus de 2000 témoignages de femmes de tous milieux, de toutes origines et de toutes religions. De la petite fille à la grand-mère octogénaire, des cheffes d’État aux femmes soldats en passant par les chauffeuses de bus, les reines de beauté ou les paysannes travaillant dans des régions reculées du monde, le film dresse un tableau le plus complet possible de ce que signifie être une femme dans le monde d’aujourd’hui. Des entretiens individuels et intimistes, qui abordent des thèmes comme celui de la maternité, de l’éducation, du mariage ou de l’indépendance financière, de la sexualité, des agressions, des violences, des croyances, des désirs ou des rêves. Un patchwork de visages, qui se livrent avec pudeur, des femmes toujours debout malgré toutes les injustices subies, dans un monde où il reste beaucoup à faire. Mercredi 19 février à 20 heures, Anastasia Mikova sera présente à l’UGC pour présenter le film documentaire « Woman » en avant-première. Pokaa te fait gagner tes places.

«On entend souvent qu’on ne parle aujourd’hui que des violences faites aux femmes, qu’on en parle même trop… mais je peux vous dire qu’avec ce qu’on a entendu [pendant le tournage], on n’en parle pas encore assez.» Anastasia Mikova.

Mariées de force, privées d’éducation, de droit de vote ou du simple droit de sortir dans la rue sans être accompagnées par un homme, violées, défigurées à l’acide, excisées…. On découvre des témoignages, des parcours de vie glaçants. Des millions de femmes subissent leur vie plutôt que de la choisir. Mais ce que Woman nous montre par-dessus tout, c’est la force intérieure des femmes et leur capacité à changer le monde malgré toutes les difficultés auxquelles elles sont confrontées. Un hommage à toutes celles qui, chacune à leur façon, s’affirment, se battent pour faire tomber les stéréotypes et révolutionner leur vie, qui ouvrent la voie et qui portent les changements. Des portraits frappants, dont on admire l’humour et le courage. Des femmes qui malgré leurs histoires très différentes, se ressemblent, me ressemble. On ressent un lien étroit et on a envie de vibrer avec elles, de faire front avec elles, d’avancer ensemble.

«Pendant les entretiens, les femmes étaient suspicieuses, elles posaient beaucoup de questions. Mais lorsqu’elles arrivaient face à la caméra, c’était comme si elles avaient attendu ce moment toute leur vie. C’était totalement libérateur pour elles. Yann et moi nous sommes dit que les femmes voulaient exister. Elles ne veulent plus attendre des générations, elles veulent voir le changement et le voir aujourd’hui. On a eu envie de faire partie de ce changement.» Anastasia Mikova, Figaro Madame.

Nous sommes en 2020. Aujourd’hui, en gros titres du Monde on revient sur le procès du violeur de Lucia. « La fillette avait 11 ans lorsqu’elle tombait enceinte suite aux viols répétés commis par le compagnon de sa grand-mère, on ne lui accorda pas le droit à l’avortement. Elle dû subir une césarienne, et mettre au monde un enfant de 600 g qui mourra 10 jours plus tard. » 18 ans de prison contre une vie brisée. Et des histoires comme celles là, on en lit tous les jours. C’est sans compter toutes celles dont on ne sait rien. Woman donne la parole aux femmes, tente de mesurer le chemin parcouru mais aussi tout ce qui reste à faire, en s’interrogeant sur comment y parvenir.

Mercredi 19 février à 20 heures, Anastasia Mikova sera présente à l’UGC pour présenter le film documentaire « Woman » en avant-première. Pokaa te fait gagner tes places.


GAGNE TES PLACES POUR L’AVANT-PREMIÈRE DE «WOMAN» A L’UGC

POKAA te fait gagner 5X2 places

Comment ça se passe?

C’est simple, il te suffit de faire quatre choses.

Les gagnants remporteront chacun deux tickets.


Résultat du tirage au sort dans la semaine ! Bonne chance =)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here