Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Femmes résistantes : Strasbourg renomme 3 rues en hommage aux résistantes alsaciennes

2.8k Lectures
Publicité
Publicité

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’Alsace fut un terreau fertile pour ces femmes et ces hommes qui s’engagèrent dans la résistance entre 1939 et 1945. Des inconnu(e)s ou des personnages publics ou politiques, des Alsaciennes et Alsaciens de tous bords qui se levèrent contre l’envahisseur nazi, se refusant d’abdiquer. Aujourd’hui, Strasbourg leur rend hommage en nommant trois de ses allées aux noms de trois femmes qui se sont battues pour ne pas se taire, un symbole aussi fort que modeste qui s’inscrit dans le devoir de mémoire.

C’est dans le cadre du prolongement de le ligne de tram E que la ville et la commission de dénomination des rues ont inscrit ce nouveau projet. L’objectif ? Créer des plaques au nom de trois femmes résistantes pour signaler des allées le long du tram mais aussi, et c’est important, préciser, juste en dessous de celles-ci les dates clés de leur combat, de leur naissance et celle à laquelle ces dames se sont éteintes. Ce n’est donc pas seulement une plaque avec un nom blanc sur fond bleu, mais également un triple manifeste d’une ville et d’une région qui se sont engagées et s’engagent encore contre toutes formes d’oppression. Ces plaques ne changeront pas le monde mais elles questionneront, elles interrogeront les générations et surtout, elles dureront dans le temps, de discrets et indispensables témoins.

Nous retrouverons donc bientôt des allées gravées de ces trois noms et de ces quelques informations au dessus de nos têtes :

  • Alice Gillig, néée Daul, résistante strasbourgeoise, l’une des trois premières femmes élues au Conseil Municipal de Strasbourg en septembre 1945,
  • Laure Diebold-Mutschler, résistante alsacienne, secrétaire de Jean Moulin, déportée en 1943 
  • Marguerite Plancherel, résistante alsacienne, incarcérée par les nazis de 1942 à 1945. 

Un petit projet pour une grande symbolique au cœur d’une région particulièrement touchée par la Première puis la Seconde Guerre mondiale. Des conflits meurtriers dont les souvenirs s’éloignent toujours un peu plus avec les années, alors il est important de graver des noms de personnages importants sur nos routes, nos monuments, nos plaques commémoratives, nos écoles ou nos pavés.

***
Crédit photo : libramemoria.com

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Rencontres"

À la une

Femmes résistantes : Strasbourg renomme 3 rues en hommage aux résistantes alsaciennes

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Rencontres”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !