Après Amoure et leur titre « Strasbourg », c’est au tour de l’un des plus grands slameurs français de faire un clin d’œil à la belle millénaire. Poète de rue à la rime franche, enfant illégitime de Kerry James et de Oxmo Puccino (et bien d’autres), Abd Al Malik revient sur la piste cirée du théâtre de ses premiers amours. Avec son nouveau titre « Strasbourg », le champion toutes catégories des allitérations signe un hommage délicat et tendre aux rues de sa ville de coeur. Une révérence à ceux qui usent ses pavés. Il embrasse de sa bienveillance rythmique les strasbourgeois d’adoption, ceux qui y ont posé leurs valises, ceux qui s’en vont, en n’oubliant jamais ceux qu’un jour de décembre y ont été forcés. Que ce soit à travers la légèreté d’Amoure ou la mélancolie d’Abd Al Malik Il faut croire que Strasbourg inspire et inspirera toujours.

Un seul amour…

>> Nous avions rencontré le rappeur slameur il y a tout juste un an <<

Abd Al Malik : Strasbourg

Enfant élégant à la rime éloquente, Abd Al Malik a six ans lorsqu’il arrive à Strasbourg. A son arrivée en ville il voit défiler les blocs grisâtre du Neuhof, la tête posée contre la vitre de la voiture familiale. Rappeur à plume à l’intelligence rare, ce grand monsieur de la langue française fait un clin d’œil tendre et personnel à une ville qui l’a vu grandir. Après avoir combattu la dyslexie et les mauvais souvenirs d’une vie de petit bandit, Régis avance, il se construit. Ah oui son nom c’est Régis qui signifie humblement : le Roi.

C’est à cette époque, après avoir fait un passage au lycée Notre-Dame des Mineurs qu’il intègre l’université Marc Bloch pour effectuer un double cursus en philosophie et lettre moderne. (Ciao bye la dyslexie)

A la fin des années 80 c’est avec son frère aîné Bilal et son cousin Aissa qu’il fonde le groupe N.A.P (New African Poets). L’un de ces groupes désormais oubliés pourtant considérés (plus tard) comme l’un des crew de « référence », un pilier du R.A.P annonçant l’avènement des plus belles années du rap français.

« Mes rêves furent littéraires, et ma vie fut prisonnière
d’un environnement où fallait avoir pour enfin être »

Imaginez vous, ce n’est que 9 ans après la fondation du groupe (même si leur premier album n’est sorti que bien plus tard) que voyait le jour le plus grand album de rap de tous les temps. Je parle bien-sûr de l’école du micro d’argent.

Souvenirs souvenirs… Aujourd’hui c’est PNL qui inspire… (lorsque leur vocodeur fonctionne)

STRASBOURG, une ville qui pèse dans le rap game !

PSSSST Abd Al Malik si tu m’entends… Dooz Kawa est toujours chaud pour un free style sur RBS… ça t’intéresse ? 😉

Qui ne se souvient pas de ça… de près ou de loin

En 2014 il raconte son enfance et son histoire à travers « Qu’Allah Bénisse la France » : un film en grande partie tourné à Strasbourg :

Bande annonce du film Qu’Allah bénisse la France


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here