Ça y est, Il arrive…

Après 11 mois de naïveté à gamberger dans une ville accessible et apaisée. À prendre plaisir à flâner sur les quais, il est temps de rendre les clés. Parce qu’il arrive, le revoilà : le marché (et toute sa clique de non-strasbourgeois).

Alors toi, ferme tes volets, rentre au chaud et n’en sort pas.
Applique ce guide à la lettre et peut-être qu’aux touristes du marché de Noël tu survivras.

Bonne chance. On se revoit en janvier.

Se déplacer

☛ On ne change pas une équipe qui palpe :

Cette année, pour ne pas changer des bonnes habitudes, c’est encore un hyper centre fortifié et super sécurisé qui entourera tes pieds. Le même aménagement que ces dernières années. Ambiance Berlinoise (de la Guerre Froide) garantie.

Bites de rue, postes de contrôle, policiers en uniformes et en civils, gilets jaunes, ponts bloqués par des camions poubelles, toucher rectal à chaque entrée, militaires, blocs de béton armés pour bloquer les accès… Noyeux Joëëëël à tooouus…

Palpations à chaque entrée

☛ Le casse-tête des trams. Broglie c’est fini, et dire que c’était l’arrêt de mon premier churros.

Si je prends le tram d’Homme de Fer et que je dois aller vers République, mais que Broglie est fermé. Quelle est ma stratégie ? Est-ce c’est mieux pour moi de retourner à la case départ et de ne pas gagner 20 000 Francs OU est-ce que je me mets directement en PLS en attendant janvier ?

Voilà à quoi ressembleront tes 30 prochains jours si tu as décidé de ne pas te renseigner sur les infos CTS en pensant naïvement que « de toute façon on verra bien hein ».

Si toutefois tu trouves une voie de tram qui te mènera complètement de ton point A vers ton point B, estime-toi chanceux. Fais brûler un cierge. Prie pour les autres.

DSC_0100 copie

☛ Venir en voiture, alias être fou :

Tu comptais prendre ta Kangoo et te garer au plus près du marché pour moins marcher et revenir le coffre plein de gobelets consignés ?
Et bien… comment te le dire avec des pincettes…

T U     E S     B A I S É   jusqu’ au  tro – gnon  !

Pas de circulation de 11h à 20h (21h le vendredi et 22h le samedi) et le stationnement est strictement interdit.

La solution : Tu devras trouver une place dans un parking hors du centre puis prendre le tram bondé qui ne s’arrêtera pas aux arrêts que tu veux…
Tu sens ? C’est l’odeur d’une bonne escalope de bonheur, de joie et d’allégresse qui est entrain de cuire. Saignante ou à point ?

IMG_3362

☛ Participe au grand slalom de décembre :

Pour sa 449ème édition, le grand championnat de slalom urbain aura encore lieu ce mois de décembre à Strasbourg. Comme tous les ans, la piste noire allant de la Place Kléber à la Place de Cathédrale sera une des plus plébiscité de la ville. Prépare tes mollets et aiguise tes réflexes, il te faudra défier la foule pour arriver à l’heure au travail. Tout schuuuuuss !

Attention : Un touriste sur deux est un policier en civil.
N’ai pas l’air trop déterminé, tu risquerais un contrôle d’identité.

Dans la tête d’un Strasbourgeois en décembre.

Petit conseil Pokaa (qui te sauveras de nombreuses fois) :

Lorsque tu vois une personne portant un drapeau qui se dirige vers toi à une vitesse de 2,5 km/heure, change de rue le plus vite possible.
Ces portes drapeaux sont les symboles de ralliement des meutes en imper’ et appareil photo reflex-bandoulière.

Ne pas le voir venir ou y réagir trop tard, c’est prendre le risque de se retrouver coincé ad vitam aeternamdans un groupe d’une quarantaine d’individus baragouinants une dialecte bien loin du tien et s’arrêtant à chaque stand de vin chaud.

Se restaurer

☛ Avé churros, ceux qui vont se nourrir te saluent :

Ces doux beignets gras et sucrés interdits au marché de Noël ? Un blocus qui finira sans aucun doute dans tous les manuels d’Histoire d’ici quelques décennies.
En attendant : investis dans une machine à churros et deviens la personne la plus enviée de Strasbourg !

☛ Manger finlandais, penser Père-Noël :

Quoi de mieux que le pays du Père-Noël invité dans la capitale de Noël mais qui se trouvent tout deux être dans 2 pays différents ?

Après ce petit exercice cérébral, rendez-vous Place Gutenberg pour sortir des éternels bretzels gratinés, baguettes flambées et tout ce que tu veux qui est gras et fini par -é. En plus y’aura même un tipi et du vin chaud finlandais (avec des amandes, des raisins secs et de la grosse tease en plus du notre).

☛ Un petit resto en vitesse ?

C’est simple, évite tout ce que les touristes pourraient connaître ou voudraient connaître !
Exit les restaurants alsaciens et les grandes enseignes, on se contentera de la friterie située au bas de la rue. Sauce Samouraï 4 ever. Morfal mon fils ma bataille.

On accordera également une minute de silence pour les coursiers Just Eat et Deliveroo qui vivront la plus cauchemardesque de leur jeune vie.

Kebab-National-4

Travailler

☛ Profiter de la manne touristique :

Tu es désargenté et ne peux pas offrir de cadeaux à tous tes proches ni de drogue à ton chat ? Heureusement pour toi le marché de Noël t’offre une multitude de solutions pour te renflouer :

  • Vends des churros sous le manteau. Depuis que ces derniers sont devenus illégaux, leur prix ne fait qu’augmenter à cette période de l’année.
  • Sous-loue ta chaise de bureau à des touristes sur AirBnb. 60 balles la nuit, ça les vaut et tu resteras bien en-dessous du prix du marché.
  • Lance-toi dans le marché noir de gobelets à vin chaud consignés. À 1 € le verre, vous pourrez bâtir un empire d’ici à la fin du mois.

IMG_6367 copie

  • Improvise-toi free guide touristique.
    La différence entre Kléber et Broglie, toi, tu la connais !
    La cathédrale, toi, tu sais où elle est !
    Ils ont besoin de toi et te le rendront bien.
  • Trouve un petit boulot dans un chalet ou un resto. Parfois la solution la plus simple reste la meilleure.
  • Lance-toi dans l’artisanat local. Un collier de knacks, un portrait en coquillettes ou encore un cendrier à partir d’une canette.
    C’est authentique, c’est pittoresque et c’est exactement ça que les touristes cherchent à ramener pour se différencier de leurs amis partis à Cancun. Mettez-y le prix, ne vous bradez pas, vous êtes unique.

DSC_0545

Se loger

☛ Avoir 4 murs et un toit :

Tu as un chez toi bien isolé et bien chauffé ?
Si oui, savoure ta chance et pense aux milliers de touristes qui payent l’équivalent de ton loyer mensuel à chaque soirée passée à l’hôtel !

15834772199_14eb6280b6_o

Se préserver

☛ Ne pas avoir honte de fuir.

Il y a des choses qui peuvent briser un Homme, même le plus endurci.

Le spectacle d’ouverture avec Jeane Manson et Vincent Niclo (faites vos recherches Google et souffrez) qui aura lieu ce vendredi 23 novembre en fait probablement partie. Ce rassemblement commencera à 17h30 au pied de la Porte des Lumières, place de l’Étal, pour se finir sur la Place Kléber.

Nous ne savons pas encore exactement à quoi ça ressemblera mais une chose est sûre, si tu entends quelqu’un chanter « Vis ta vie, ne dis plus jamais que tu m’aimes, vis ta vie, et laisse moi vivre la mienne » ou « Je sais pas être autrement que je suis »  AGIS TOUT DE SUITE !

1 Protège ton appareil auditif en plaquant tes mains sur tes oreilles et pars en courant dans la direction opposée à la source.
2 Pense à bien appuyer pour que l’étanchéité entre les décibels extérieurs et tes tympans soit parfaite.
3 Si du son est toutefois arrivé à pénétrer l’enveloppe externe de ton corps. Fais-toi vomir rapidement. Un virus de mélancolie et de douceur extrême pourrait te clouer au lit pendant quelques jours.
Symptômes : utilisation excessive de téléfilms romantiques, achat de crème glacée,  naïveté exacerbée, courbatures et faiblesses musculaires.

Convivialité

☛ Le vin chaud à la maison :

Seul, il vous permettra d’éviter les coups de froid tout en vous aidant à dormir. Avec lui, vous passerez l’hiver sans sourciller.
Accompagné, il rendra vos soirées plus festives et vos amis sembleront bien plus drôles !

Par contre, n’en abusez pas trop non plus, cette vidéo vous expliquera pourquoi :

☛ Fais la fête, c’est les fêtes :

Après tout, malgré nos marées de touristes et les nombreuses mesures de sécurité, le mois de décembre est un mois chaleureux à Strasbourg. Alors que le reste de la France se contente de raclette pour seul échappatoire, nous autres avons le choix des plaisirs hivernaux.
Le thermomètre frôle peut-être les 0, mais nos rues restent chaudes et vivantes. Et ça, peu de villes peuvent en dire autant !

Profites-en ! Retrouve ta famille, fête avec tes amis ou dis à ton ingrat de chat à quel point il compte dans ta vie.

Joyeuses fêtes à tous et vin chaud jacta est 
On se retrouve de l’autre côté.

Crédit photo : Mlany Punkt, S. Siouala.
Merci à Seb Jenny.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here