Quel est le point commun entre le football, le judo, la pétanque et le diabolo ? C’est simple, la France est devenue championne du monde dans l’ensemble de ces disciplines. Mais l’une d’entre elles sort particulièrement du lot, étant donné que c’est un jeune strasbourgeois au profil atypique qui a ramené la coupe à la maison. Avec cette passion peu commune, on a eu envie de rencontrer ce grand rêveur, qui garde encore et toujours les pieds sur terre, dans sa vie personnelle et professionnelle. 

Jérôme Coquelle, étudiant en master à l’EM Strasbourg – dans le domaine du marketing et de la gestion d’évènements  a été sacré l’année dernière, champion du monde de diabolo, à Los Angeles. Si au premier abord, il peut s’avérer difficile de mettre des mots exacts sur la définition même d’un profil dit « atypique », pour Jérôme, c’est surtout se connaître soi-même et utiliser sa singularité, non pas comme un poids, mais comme une force dans notre société. Développer une passion, jusqu’à en faire son métier, n’est pas chose aisée. Mais être différent, permet aujourd’hui de se démarquer, notamment sur le marché du travail, où les profils peu communs fascinent. Comme l’explique l’analyse de Sandrine l’Herminier, auteure de Tu seras un manager responsable, mon fils : « À l’heure où la différence ne se fait plus sur les produits mais sur les idées, les décideurs sont en quête de profils singuliers dotés d’une forte personnalité, capables de produire des pensées perturbatrices et d’instaurer une véritable culture de l’intelligence collective».

C’est à l’âge de 7 ans et grâce aux ateliers de l’association de quartier, que son amour pour cet objet débute. Comme il le dit parfaitement, le diabolo est un objet qu’on range principalement dans la case « enfantin », avant de voir le potentiel artistique de la pratique. « Au départ, j’avais en tête d’intégrer une école de cirque, mais mes parents m’ont encouragé à faire des études plus classiques pour garder une certaine sécurité, sans pour autant mettre fin à mes rêves ». 

Réelle madeleine de Proust à ses yeux, Jérôme ne se cache pas, et utilise la singularité de sa pratique pour s’exercer dans les lieux publics. D’après lui, l’étonnement des passants pour ce sport et cette forme d’art, représente non seulement une force, mais également la preuve que cette activité peut commune, peut être un réel objet de spectacle. 

Crédit photo : Tom Chevé

De plus, pour développer son art et sa créativité, Jérôme a également profité de son bafa pour être animateur dans des colonies où le cirque était le thème central. l’occasion de transmettre sa passion aux enfants. Si la communauté française et européenne des diabolistes n’est pas très grande, cela ne l’a pas empêché de monter sur scène, lors de spectacles, de concours ou encore de scènes ouvertes.

Son aventure avec le diabolo lui a également permis de prendre confiance en lui et de se forger un vrai personnage, atypique, mais en adéquation avec ce qu’il aime. Il développe aujourd’hui un numéro de cabaret, où il joue le rôle d’un homme naïf et dandy. Soutenu par sa famille depuis ses débuts, il partage également sa passion avec plusieurs amis, qui tentent à l’occasion, quelques figures, sous l’œil expert de Jérôme. Son amour pour le diabolo et le spectacle se transmet donc assez facilement, alors si vous aussi vous voulez suivre l’aventure de ce champion, rendez-vous sur Facebook et Instagram, mais également sur son site internet que vous pouvez trouver ici

Que ce soit des joueurs strasbourgeois de quidditch ou des étudiants artistes, on ne peut s’empêcher de constater qu’il existe un tas de profils originaux tout autour de nous, que ce soit dans notre famille, nos amis ou dans la foule qui nous entoure chaque jour à Strasbourg. Tous ces talents, ces jeunes passionnés, ces rêveurs, rajoutent un petit je ne sais quoi à notre belle ville, qui ne ressemble à aucune autre.

Alors si comme Jérôme et toutes ces personnes qui détiennent un profil atypique, tu rêves de t’exprimer aux yeux de tous, saute le pas et dévoile toi ! 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here