titre

Le féminisme, ça te dit quelque chose ? Mais si, l’égalité des droits entre hommes et femmes, tout ça ? Un peu trop abstrait pour toi ? Trop entendu ? Ou alors t’es perdu-e ? Ça tombe bien, en mars, il y a PLEIN d’événements à Strasbourg pour réfléchir à tout ça, et te faire ta propre idée. Que tu sois un strasbourgeois qui milite pour les droits des femmes, une strasbourgeoise qui découvre seulement le sujet, ou juste un curieux qui passe par là, choisis ton expo, ta conférence, ou même ton concert, et affirme comme un-e grand-e ce que tu en penses !

Le 8 mars, c’est la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Depuis sa création en 1910, elle a changé de nom et de forme, mais le sujet reste actuel. On a tous vu un #balancetonporc passer, ou même un porc tout court. Du coup pour rendre le débat plus concret, Strasbourg et les associations de la ville ont prévu un programme de manifestations pendant tout le mois de mars, pour que ses habitants-tes regardent, écoutent et discutent autour du sujet.

Un petit avant-goût a eu lieu le 20 février à la Médiathèque Olympe De Gouges. Evelyne Winkler, professeure, et historienne, a présenté la vie de Louise Weiss, une figure féministe sur laquelle elle a écrit un livre éponyme. Cette grande journaliste du XXème siècle, d’origine alsacienne, s’était déjà fait sa propre idée de la place des femmes dans la société, et a œuvré pour l’Europe et le rapprochement entre ses pays. Tellement œuvré qu’à Strasbourg il y a un square, un collège et une rue Louise Weiss, et que ses écrits sont disponible à la Bibliothèque Nationale et Universitaire. Même le bâtiment où siège le Parlement Européen porte le nom de cette grande dame, reporter, écrivaine et voyageuse infatigable.


Cette conférence était organisée par la Mission droits des femmes et égalité de genre, rattachée à l’ Eurométropole, qui est aussi initiatrice des actions de mars. Autour de la phrase devenue hashtag « Droits acquis, mon œil », la ville, ses partenaires et associations locales amènent à réfléchir sur les droits des femmes, présents dans la loi mais difficilement acquis en pratique. Tu as peut être aperçu un peu partout dans Strasbourg les affiches roses et noires, représentant des femmes debout tenant une pancarte.

Le programme s’étale du 3 au 29 mars avec, tout confondu, du sport, des conférences avec des journalistes et des spécialistes, des projections de films avec des débats animés par les réalisatrices, des petits déjeuners-rencontres, des soirées, des expositions et des concerts. De nombreuses associations strasbourgeoises participent et organisent certaines manifestations, comme Les Effronté-e-s 67 ou Osez le féminisme 67, mais aussi l’Unistra (Université de Strasbourg), le Planning Familial ou Amnesty International.

Les grands rendez-vous sont le rassemblement du 8 mars place Kléber à 18h, suivi d’une soirée entrée libre “Balance ta zik”, salle de la Bourse. Mais ça commence dès demain samedi avec le championnat de Roller Derby au Gymnase Twinger, lundi à mercredi avec des conférences organisées par l’université de Strasbourg, ou encore mercredi soir une projection débat du film “Sois belle et tais toi” de Delphine Seyrig, qui interroge 22 actrices sur leur condition dans leur métier.

Une action engagée qui permet à chacun et chacune de trouver sa porte d’entrée locale et accessible dans un débat qui est partout dans les médias et sur les réseaux. Parce que défendre l’égalité entre tous et toutes, et lutter contre les discriminations, ça vaut bien un mois entier.


Droits acquis, mon oeil !
Du 3 au 29 mars partout dans Strasbourg

Programme des manifestations

Page Facebook Mission droits des femmes et égalité de genre


titre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here