Quand tu rencontres Muammer Yilmaz pour la première fois, tu es tout de suite touché par la grâce de ce Dieu du voyage et tu replonges aussitôt dans tes rêves d’aventures que tu as oublié le même jour où tu as dit adieux à tes amis imaginaires, ton doudou et tes dents de lait.

Emporté par l’enthousiasme du plus globe-trotteur des strasbourgeois, tu es contaminé par son sourire aussi généreux que son cœur. Tu hésites à lui demander à quoi il tourne et où pourrais-tu t’en procurer tellement il semble heureux. Tu réalises très vite que ses seules drogues sont le bonheur, la vie, l’amour. Tu te plains du sale temps, des nuages gris, de la pluie froide ; lui, s’en réjouit. Prêt à te prendre une grande leçon de relativisation sur le coin de la bouille, tu te tais et t’écoutes son histoire.

13405515_10209185769947523_438542749_oIl t’énumère des chiffres qui t’en mettent pleins les oreilles dès le début de la conversation : 400 voyages, 63 pays, plusieurs dizaines de milliers de kilomètres parcourus. Toi, t’as fait Strasbourg-Toulouse l’année dernière, c’était toute une expédition et tu te reposes encore du voyage.

Tu confies ton admiration pour ses projets, ton rêve de faire le tour du monde avec un sac à dos et un dollar en poche. Il te répond, avec beaucoup d’humilité, qu’il n’a rien fait d’extraordinaire, que tout le monde est formidable ; même toi et il te demande qu’est ce que t’attend pour enfiler tes chaussures de rando’ et de tailler la route. Tu te sens un peu idiot parce que tu n’as pas de bonne réponse. Narmol, il n’y en a pas.

Lui et son ami Milan sont partis un beau matin, de Strasbourg sans un centime en poche, et sont revenus 80 jours, 19 pays et 47 000 km plus tard, avec des souvenirs pleins l’appareil photo et la caméra, des anecdotes pleins la tête et une âme plus riche. Un bouquin – vraiment passionnant, tu l’as lu d’une traite une nuit, sans pouvoir le reposer – sorti aux éditions Michel LAFONT retrace jour après jour l’aventure : les rencontres, les difficultés, les fous rires, la beauté du monde, des montagnes, des déserts, des choses simples du quotidien. Milan et Muammer sont partis pour prouver qu’il y a des gens biens partout, ils reviennent avec cette certitude que depuis tu partages. Une web série sortira très prochainement sur cette épopée de nos deux comparses, les Optimistic Travelers.

10534843_1523114474633228_3766566936485056141_o

D’ailleurs, tu t’interroges sur le nom du projet.

« Quand tu fais du stop autours du monde, tu ne te prends pas autant de « non » en une journée que dans toute une vie. Mais ce ne sont pas les « non » dont tu te souviens, mais des « oui ». C’est ça, c’est ça être un optimistic traveler ! » te dit il en riant.

Tu as un énorme sourire et des étoiles dans les yeux quand il t’expose sa philosophie de vie : « Do all things with love ». C’est un état d’esprit qui t’emporte et qui te donne le sentiment que tout devient possible.

Muammer signifie « celui qui brille » dans sa langue natale, le turc. A croire qu’il était prédestiné à faire rayonner son humanité, sa générosité, son amour. Et son destin, il l’a embrassé très tôt.

10365817_354013414780282_1394319907156469784_n1526689_363518003829823_7580258262587607108_n

Le goût de l’aventure lui est venu quand il s’est découvert l’âme explorateur et qu’à 17 ans, il se paye un voyage aux Etats-Unis. C’est le coup de foudre entre lui et la Route avec un R majuscule. Son père lui offre sa première caméra et dès lors, il combine ses deux passions : le voyage et la photographie / vidéo. Depuis, il cavale sur toute la planète avec des projets humains qu’il réalise toujours avec amour, bonté d’âme et générosité. Il réalise des documentaires divers et variés dont un sur les peuples de l’Omo, l’autre sur la traversée du Sahara au rythme des dromadaires : à voir et revoir.

De ses voyages, il extrait une belle matière première pour s’exprimer sur ces thématiques et propose de très belles conférences. Riche de sa double culture, il les exporte à l’international notamment lors de son intervention au TEDx à Istanbul début de l’année 2016.

13307260_1757426097825445_7086199426779274998_nEt alors que tu es déjà fan et que tu en redemandes encore pour satisfaire ta soif intarissable de rêves, de voyages, d’aventures, tu deviens hystérique quand il t’apprend qu’il est à l’initiative du Festival Rêves d’Aventures qui aura lieu le vendredi 10 et le samedi 11 juin 2016 respectivement au Conseil de l’Europe et au cinéma Vox où tu pourras découvrir, dans la joie et la bonne humeur, des histoires toutes plus passionnantes les unes que les autres sous différents formats : vidéos, photos et témoignage.

Tu quittes Muammer le cœur léger, la banane aux lèvres, l’envie de croquer la vie à pleine dents. Ni une, ni deux, tu vas choper ton pass ici et tu trépignes d’impatience à l’idée de rencontrer tous ces vagabonds qui ont réalisé leurs rêves… d’aventures.

13346447_10154246204503252_775073919922269365_n

13406834_10154246204538252_4628751176676933600_n

MARIE HUNYADI
Créa’ture à langue de pub et à la plume fertile, ce specimen est conceptrice chez Tadamh le jour, rédactrice chez Pokaa la nuit et se nourrit majoritairement de bouquins et de sushis.
Son Facebook / Twitter / Linkedin

Marie Hunyadi - Pokaa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here