Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

160 millions d’euros : les travaux du stade de la Meinau débuteront cet été

5.3k Lectures
Publicité

Le Racing Club de Strasbourg, avec les différentes collectivités, a annoncé ce mardi 2 mai le calendrier définitif des travaux de rénovation du stade de la Meinau, qui débuteront à l’été 2023. Horizon de fin ? Été 2026.

L’ambiance était au collectif et à l’unité ce mardi 2 mai, jour de présentation du lancement des travaux de rénovation et d’extension du stade de la Meinau. « Emblématique du rayonnement de notre territoire » selon Jeanne Barseghian, la Meinau est un « lieu d’émotions incroyables » pour Marc Keller, posé en rassembleur de troupes.

L’ambition de cette rénovation et extension ? Construire le « stade de demain, avec le public d’aujourd’hui », selon les mots choisis par le président du Racing, afin de faire passer le club dans une autre dimension. Il faut dire qu’après les échéances manquées de 1998 et de 2016, le stade préféré des Strasbourgeois(es) commençait à se faire un peu vieillot.

Publicité
marc keller et différent(e)s élu(es)
© Nicolas Kaspar/Pokaa

Un stade à 160 millions

Rénover la Meinau, cela a un coût. Plus précisément : 160 millions d’euros. Un budget qui n’a cessé d’augmenter ces trois dernières années après les premières annonces de janvier 2020. En effet, à cette époque, le budget prévisionnel était de 100 millions d’euros. Il y a quelques mois, des rumeurs faisaient état d’un budget autour des 140 millions d’euros. On se trouve encore au-dessus.

Heureusement, dans un effort collectif, toutes les institutions ont mis la main au portefeuille pour augmenter leur financement du projet :

  • L’Eurométropole finance désormais à hauteur de 75,8 millions d’euros, soit 47,14% du total.
  • La région Grand Est participe à 37,5 millions d’euros, soit 23,57 %.
  • La Ville et la CEA déboursent chacune 18,8 millions d’euros, soit 23,57 % à elles deux.
  • Enfin, le Racing participe à hauteur de 9,1 millions d’euros, soit 5,73 %. Cela sans compter les 14 millions également déboursés par le club pour l’aménagement des espaces commerciaux.
marc keller et différent(e)s élu(es) stade de la meinau
© Nicolas Kaspar/Pokaa

Une fan zone élargie, moins de voitures et une meilleure coursive : un stade de la Meinau plus "utile"

Les mots d’ordre pour ce nouveau stade de la Meinau ? « Un projet utile et réaliste », selon Marc Keller. Plus concrètement, cela se traduira par le respect de trois marqueurs importants selon le président du Racing :

  • Une fan zone étendue, qui doublera de volume, afin d’accueillir 5 000 à 6 000 personnes les soirs de match. Mais ce sera également une fan zone qui profitera au quartier de la Meinau dans son ensemble, car elle sera ouverte en semaine.
  • Une coursive fermée et abritée du vent et de la pluie, afin de permettre à tous/tes les supporters/rices de faire le tour du stade sans irruption du crachin strasbourgeois.
  • Enfin, la centralisation de toutes les places VIP dans la tribune Sud, sans détériorer les autres places pour que « le stade reste pour tout le monde », selon Marc Keller.
EXTENSION RESTRUCTURATION DU STADE DE LA MEINAU_VUE SUD-OUEST©POPULOUS & REY DE CRECY_LUXIGON
© POPULOUS & REY DE CRECY_LUXIGON - Document remis

La rénovation du stade de la Meinau permettra également à la Ville d’accélérer son développement des mobilités actives pour accéder au stade, dont les abords vont évoluer dans les années à venir. Dans les grandes lignes, Jeanne Barseghian a annoncé la réduction de la circulation automobile, tout comme l’absence de création de nouvelles places de parking supplémentaires.

La cadence des trams sera renforcée autour du stade, tout comme l’utilisation de la gare Krimmeri les jours de matchs. Les cheminements piétons et cyclistes seront également améliorés aux abords du stade, avec en outre la création de 3 000 places supplémentaires pour garer son vélo. Enfin, la Ville mettra l’accent sur la végétalisation, avec la plantation de 650 nouveaux arbres.

EXTENSION RESTRUCTURATION DU STADE DE LA MEINAU_DEAMBULATOIRE©POPULOUS & REY DE CRECY_LUXIGON
© POPULOUS & REY DE CRECY_LUXIGON - Document remis

Quelle influence auront les travaux sur la jauge ?

Sous réserve d’adoption lors du prochain conseil de l’Eurométropole, les travaux débuteront ainsi comme prévu à l’été 2023, après le dernier match de la saison du Racing face au PSG. Livraison du produit fini ? Été 2026.

Durant trois ans, le stade de la Meinau passera ainsi par des périodes de changement, qui auront leur influence sur les supporters/rices du Racing. Concrètement, cela se déroulera ainsi :

  • De l’été 2023 à l’été 2024, les travaux concerneront l’extension de la tribune Sud. La jauge de 26 000 personnes sera donc maintenue.
  • De l’été 2024 à l’été 2025, le stade de la Meinau passera par sa phase la plus turbulente. Les travaux de restructuration des tribunes Sud et Ouest, en plus de la fan zone, feront baisser la jauge à 19 000/20 000 personnes, peu ou prou le nombre d’abonné(e)s au Racing.
  • Jusqu’à fin 2025, les travaux concerneront cette fois-ci les tribunes Nord et Est, plus la fan zone. La jauge repassera alors à 25 200.
  • Enfin, jusqu’à l’été 2026, les travaux s’occuperont encore de la tribune Est, puis de la pelouse. La jauge sera alors de 30 225 places. Avant de débuter la saison 2026/2027 dans le nouveau stade de 32 000 places.
kop stade de la meinau
© Nicolas Kaspar/Pokaa

Et si le Racing descendait en Ligue 2 ?

Au vu de la saison sportive très compliquée du Racing Club de Strasbourg, la question était dans toutes les têtes : si le Racing descendait, est-ce que les travaux s’en retrouveraient impactés ? Marc Keller s’est voulu catégorique : « Il n’y aura aucune incidence par rapport au futur sportif du Racing ».

Au contraire, ces travaux de rénovation et d’extension de la Meinau se veulent dans le but de faire progresser le Racing. Aujourd’hui 13e masse salariale de France, le club a pourtant atteint son plafond de verre concernant la billetterie, alors que le stade fait le plein à tous les matchs.

Il fallait donc passer par une augmentation du nombre de places afin d’accroître les revenus du club, pour que celui-ci devienne encore plus compétitif, ce qui n’est pas une mince affaire comme l’avoue le président du Racing.

De là à savoir si la rénovation du stade pourrait jouer quant aux éventuels intérêts de repreneurs pour injecter davantage d’argent dans le club, il faudra sans doute attendre la fin de la saison, et un éventuel maintien, pour commencer à y voir plus clair.

En attendant, profitons des deux derniers matchs dans le stade de la Meinau tel qu’on le connaît aujourd’hui, avant d’entrer dans une nouvelle ère, on l’espère en Ligue 1.

stade de la meinau
Verra-t-on encore ce panneau l'année prochaine ? © Nicolas Kaspar/Pokaa

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Info locale"

À la une

160 millions d’euros : les travaux du stade de la Meinau débuteront cet été

Commentaires (1)

  1. Très sympa le projet mais était-ce nécessaire de saccager la moitié de l’espace vert adjacent au stade?! Pas moins d’une dizaine d’arbres centenaires ont été coupés ! On sait que la minéralisation de la ville est une catastrophe qu’il faut au contraire végétaliser et préserver les espaces verts. Comment l’eurométropole a t elle pu laisser faire ça alors qu’elle finance la majorité des travaux?! C’est scandaleux!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !