Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité
nuit gutenberg

À Strasbourg en 2024, la moitié de l’éclairage public sera éteint de 1h à 5h du matin

2k Lectures
Publicité

Depuis une dizaine de jours, une partie de l’éclairage public strasbourgeois est désormais éteint entre 1h et 5h du matin. Une mesure prise pour la protection du vivant, mais également pour poursuivre les efforts de sobriété énergétique entamés depuis quelques mois.

En septembre dernier, frappée par la crise énergétique, Strasbourg annonçait vouloir réduire de 10 % sa consommation énergétique et sa consommation en gaz. Diminution de la température dans les pièces, extinction des monuments à 23h puis réduction des illuminations du marché de Noël… la Ville a expérimenté plusieurs solutions.

Publicité

Et il semblerait que cela ait fonctionné. Selon Aurélie Kosman, élue municipale déléguée chargée de l’exemplarité de la transition écologique, la baisse de consommation a été de de 13% pour l’électricité et de 16% pour le gaz. Dans sa feuille de route pour baisser ses consommations, l’exécutif avait un autre levier : celui d’éteindre son éclairage public. Et depuis le 25 mars dernier, il l’a activé.

Une progressive extinction des lumières de 1h à 5h du matin jusqu’en 2024

En effet, « étape supplémentaire dans le déploiement de la stratégie de sobriété » selon Jeanne Barseghian : l’extinction des lumières de 1h à 5h du matin dans une bonne partie des rues strasbourgeoises.

Réalisée pour « répondre à l’enjeu de la sobriété et du respect du vivant avec le renforcement des trames nocturnes » selon Pierre Ozenne, l’extinction concernera les voies dites « secondaires ». En d’autres termes, la Grande-Île, le quartier Gare et une partie de la Krutenau continueront de briller.

Pour le reste de la ville néanmoins, l’extinction se déroulera de manière progressive, quartier par quartier. Dans l’ordre, le travail débute à Koenigshoffen et à la Montagne-Verte, pour s’étendre ensuite à Cronenbourg et Hautepierre à partir de mai 2023, à la Robertsau en juin, au Neudorf et au Port-du-Rhin en juillet, à la Meinau et au Neuhof en août, pour finir avec l’Orangerie, le Conseil des XV, et une partie de la Krutenau en septembre.

Objectif final ? Que la moitié des luminaires de la Ville seront éteints d’ici début 2024, soit 14 000 luminaires en tout.

Un travail complexe, pour les habitant(e)s et le vivant

Cette opération d’extinction des lumières est progressive, parce qu’elle représente un travail conséquent pour les services de la Ville. En effet, il n’y a pas moins de 1 300 armoires électriques qui doivent être modifiées. La Ville a par ailleurs assuré travailler étroitement avec la Préfecture, mais également avec des associations cyclistes et féministes, pour s’assurer « des meilleures remontées de terrain possibles » concernant les questions de sécurité à l’avenir.

Enfin, cette extinction des lumières de la Ville aura un effet positif sur la biodiversité strasbourgeois. Même si 35 % du parc public lumineux est composé de LED, moins nocives, l’éclairage public représente toujours une source de pollution lumineuse pour la biodiversité. Ainsi, avec moins de lumière, la faune strasbourgeoise pourra profiter de davantage de zones d’obscurité.

RAP action antipub strasbourg pollution lumineuse (20)
© Martin Lelièvre/Pokaa

En outre, dans les parcs de la ville, où l’éclairage est éteint de minuit à 6h30, les luminaires seront remplacés par des plateaux LED de couleur ambrée, dont les tons chauds sont meilleurs pour la biodiversité. Enfin, comme l’a annoncé Pierre Ozenne, les boules d’éclairage seront totalement supprimées de Strasbourg l’année prochaine, remplacées par des dispositifs lumineux plus adaptés..

« Éviter le pire et préparer le meilleur », telle est l’ambition de l’exécutif strasbourgeois. Pour la sobriété énergétique et la protection du vivant, cela passe par un éclairage public qui va progressivement s’éteindre de 1h à 5h du matin. Une nouvelle qui va dans le sens de réduire la pollution lumineuse. Désormais, il ne reste plus qu’à s’attaquer à celle provoquée par les panneaux publicitaires.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Info locale"

À la une

À Strasbourg en 2024, la moitié de l’éclairage public sera éteint de 1h à 5h du matin

Commentaires (1)

  1. Enfin ! C’est une bonne chose et ça aurait dû être le cas depuis longtemps. Mais mieux vaut tard que jamais. Espérons que ça se généralise dans l’ensemble du pays. S’agissant des panneaux publicitaires vidéos : de nuit comme de jour, je trouve que c’est une honte. Gâchis d’électricité et agression pour les yeux au profit de la consommation. Il faut vraiment que ça disparaisse, tout simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !