Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Grosse surprise : Jean Rottner a décidé de quitter la vie politique

1.4k Lectures
Publicité

C’est une nouvelle qui a bouleversé le microcosme de la politique locale alsacienne. Ce mardi 20 décembre, Jean Rottner a annoncé se retirer de la vie publique pour « impératifs familiaux ». Un nouveau départ pour la Région, qui perd son président à la fin de l’année.

Il faut croire que la Région Grand Est est « maudite ». En effet, ses deux présidents ont quitté leur mandat en plein exercice de leurs fonctions. Après Philippe Richert, son premier président, qui avait quitté ses fonctions un an après son élection en 2015, c’est au tour de Jean Rottner (LR) d’annoncer quitter son mandat un an et demi après son élection de 2021.

Une décision justifiée pour des « impératifs familiaux »

La décision a été rendue publique sur Twitter sur les coups de 13h ce 20 décembre, mettant fin à 6 ans de gestion des affaires de la Région par Jean Rottner. Depuis 2016, l’ancien maire de Mulhouse avait pris les rênes de la Région Grand Est. Il s’était particulièrement fait remarquer lors de la crise du Covid il y a deux ans et demi, n’hésitant pas à critiquer la gestion de la pandémie par le gouvernement français. Il a également participé à la campagne de Valérie Pécresse pour les présidentielles cette année, dans le pôle Écologie.

Largement réélu président du Grand Est après les régionales du 28 juin dernier, il a réussi à cimenter un peu plus la place de la région comme bastion de la droite. Néanmoins, à la fin de cette année, Jean Rottner rendra son tablier de président pour des « impératifs familiaux ». Une décision qui suit d’autres démissions comme celles du maire de Reims (Horizons) Arnaud Robinet, vice-président du Grand Est en charge du tourisme, et Boris Ravignon (LR) maire de Charleville-Mézières.

Jean rottner
© Julien Di Giusto – CC BY-SA 4.0

Son remplaçant temporaire ? Frank Leroy, maire d’Epernay et « homme de valeur » selon Jean Rottner, premier vice-président de la Région, chargé de l’environnement et de la transition écologique. Y aura-t-il de nouvelles élections citoyennes ? Très peu probable, si l’on se fie à ce qu’il s’était passé en 2016.

Avec le départ de Jean Rottner, c’est une page qui se tourne pour le Grand Est, qui perd son président le plus emblématique, avec 6 ans d’exercice sur les 7 ans d’existence de la Région. À voir qui sera son remplaçant pérenne, qui reprendra les rênes d’une Région qui devra bien gérer le nouveau projet du REME, pour ne pas qu’il déraille.

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Info locale"

À la une

Grosse surprise : Jean Rottner a décidé de quitter la vie politique

Aucun commentaire pour l'instant!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Info locale”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !