Saviez-vous qu’à une petite heure de train de Strasbourg se trouve un immense musée à ciel ouvert ? Autrefois réputée pour son industrie textile, la ville de Mulhouse est aujourd’hui reconnue pour être un repère du street-art francophone.


À Mulhouse, la municipalité encourage depuis de nombreuses années les associations, les artistes locaux et internationaux, à venir habiller les murs de scènes hautes en couleur. Une politique artistique qui vise à démocratiser l’art contemporain et à le rendre accessible à tous et toutes. Plus besoin de se rendre dans le cadre institutionnel du musée, chaque sortie se transforme en une visite gratuite.

© Charlie Picci-Claude / Pokaa
© Charlie Picci-Claude / Pokaa


Le M.U.R

Œuvre majeure de la scène mulhousienne, le M.U.R. (Modulable, Urbain et Réactif) a été inauguré en 2013, et change de visage régulièrement. Chaque mois, un artiste différent est invité à s’exprimer avec ses bombes de peinture sur une surface de 4,90 x 11 mètres. Une opportunité pour les graffeurs de s’exprimer et pour les Mulhousiens de ne jamais se lasser d’une oeuvre. Ce mois-ci, pour la 86ème édition, l’artiste lorrain ABYS propose une chevauchée à dos de serpent dans une mer turquoise.


La fresque de Vinie Graffiti

En 2021, l’application Street Art Cities classait la fresque murale de l’artiste Vinie Graffiti, située au croisement de la rue de l’Arsenal et Grand Rue à Mulhouse, parmi les 100 plus belles au monde.

© Charlie Picci-Claude / Pokaa


L’homme de fer

Les Mulhousiens connaissent tous l’homme de fer qui semble attendre quelqu’un depuis des années au bout de la rue du Sauvage. Le Schweisser (“le soudeur” en français), création de l’artiste sundgauvien Yves Carrey, veille sereinement de toute sa hauteur de boulons et de récupération de pièces automobiles, sur la foule qui s’agite autour de lui. Ou peut-être cherche-t-il ses moutons qu’il a égarés, puisque son créateur a également installé un troupeau de moutons-barils pour paître rue Gutenberg.


200 panneaux de signalisation détournés

On ne peut pas les louper ! Les 200 panneaux de signalisation détournés par l’artiste CLET, nous interrogent sur le monde qui nous entoure. Les travaux de ce peintre qui a travaillé dans toutes les plus grandes villes d’Europe, ont pour but de redonner du sens au territoire urbain régi par des normes et des règles, pour en refaire un lieu de liberté. Une pratique artistique qui ne manque pas d’humour.


Les boîtes aux lettres de C215

Parmi les œuvres notables de la ville, on retrouve aussi les boîtes aux lettres de C215. L’artiste pochoiriste de renommée internationale est considéré comme une des pointures du street art mondial et a déjà exposé aux côtés de Banksy et de Zeus. Engagé, il représente les visages de personnalités publiques, d’anonymes ou d’animaux et tente de redonner une âme au paysage urbain. Pour la ville de Mulhouse, il a réalisé 21 œuvres sur des boîtes aux lettres de la Poste.


Des coffrets électriques colorés

Avec l’artiste Jaune, les coffrets électriques deviennent les réceptacles de ceux qui font la ville, mais qui sont quasiment invisibles aux yeux des passants : les agents d’entretien, de propreté, ou les paysagistes des municipalités. Un bel hommage rendu à ceux qui sculptent quotidiennement notre paysage urbain.

© Charlie Picci-Claude / Pokaa

Et vous, c’est quoi vos œuvres préférées à Mulhouse ? On vous laisse les partager en commentaires 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here