En 2020, on vous racontait l’histoire de David et Guillaume, deux jeunes frangins strasbourgeois qui ont créé, l’unique huilerie alsacienne 100 % bio. Leur crédo : confectionner des huiles (et bien plus de produits encore) à base de graines de chanvre certifiées biologiques. Aujourd’hui, après avoir développé une gamme de produits pour la cuisine, le bien-être, la cosmétique, et même pour les animaux, les deux frères souhaitent aller plus loin. Et pour cela, ils ont besoin de nous. On vous explique tout. 


Il y a deux ans, nous avions rencontré Guillaume et David dans leur atelier aux portes de Strasbourg. À l’époque, ils produisaient du matin au soir une gamme de produits issus de 42 millions de pieds de chanvre, cultivés entre le nord de Sélestat et le sud d’Obernai. Depuis, le circuit court, le faible besoin en eau et l’intérêt des plants de chanvre pour les pollinisateurs, le zéro pesticide et l’engouement pour les produits issus de cette plante millénaire ont su convaincre un large public.

Aujourd’hui, après l’huile de chanvre et de tournesol, l’huile de CBD, les graines décortiquées ou la protéine de chanvre, David et Guillaume souhaitent acquérir du matériel supplémentaire pour développer leur gamme de produits, toujours 100 % alsacien et 100 % bio. Pour cela, ils ont créé une grande cagnotte à laquelle chacun peut participer à son niveau. 

>> À lire ou relire : Chanvr’eel : le chanvre bio alsacien, un super-produit aux multiples usages


Un objectif de 4 500 euros pour développer la gamme

Avec Carat’eel, ce second grand projet, les deux frangins cherchent à trouver le financement nécessaire pour acheter du matériel, des fûts de volume et de formes spécifiques, une embouteilleuse, et pourquoi pas une sertisseuse mécanique.

Ce matériel servirait à produire d’autres huiles comme de l’huile de colza, de l’huile de Caméline et bien d’autres encore. Bien sûr, le zéro gaspi, le circuit court, la diversification des types plantations, le respect des sols, des cultures et des insectes est déjà au cœur du projet. Pour arriver à financer ce nouveau matériel, David et Guillaume ont besoin de 4 500 €. Un objectif presque atteint, qui n’attend plus qu’un dernier petit coup de pouce ! En plus, pour chaque don, de jolies contreparties sont proposées.


Chanvr’eel / Carat’eel


Le site avec tous les produits
La page Facebook
La page Instagram
06 79 21 14 51

*Article soutenu mais non relu par Carat’eel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here