C’est une terrible nouvelle qui est tombée le week-end du 15 août : sans combattre, les talibans ont pris le contrôle de Kaboul, la capitale de l’Afghanistan. Le retour des insurgés au pouvoir a donné lieu à de nombreuses scènes de panique dans le pays, avec une population qui tente d’échapper aux futures mesures que va mettre en place le nouveau régime, adepte de la charia.

En France, on attendait la réaction du président de la République, qui devait s’exprimer le lundi 16 août. Lors de cette allocution, depuis le fort de Brégançon où il était en vacances, Emmanuel Macron a déclaré que « nous devons anticiper et nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants qui mettraient en danger ceux qui les empruntent et nourriraient les trafics de toutes natures ».

S’il a rappelé que « la France fait et continuera de faire son devoir pour protéger celles et ceux qui sont les plus menacés », la déclaration est plus que controversée. La raison ? Les termes « flux migratoires irréguliers » sont davantage de l’ordre de la rhétorique du Rassemblement National. Pour comparaison, Jordan Bardella, vice-président du RN, tweetait le 14 août dernier : « La reconquête de l’Afghanistan par les fanatiques islamistes appelle un sursaut international pour protéger l’Europe et la France d’une déferlante migratoire sans précédent ».


La Ville de Strasbourg s’engage publiquement à accueillir Afghanes et Afghans

En réaction, Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg, s’est engagée dans l’après-midi du mardi 17 août à ce que « Strasbourg, dans sa longue tradition de ville hospitalière, est prête à accueillir les Afghans et Afghanes qui cherchent refuge en France et arriveront sur notre sol».

Capture d’écran page Facebook de Syamak Agha Babaei

Quelque temps après, son premier adjoint Syamak Agha Babaei a renchéri, déclarant que « la ville de Strasbourg sera à la hauteur de son histoire et sa tradition d’accueil ». Face à la tragédie qui se déroule en ce moment en Afghanistan, où des milliers de personnes à l’aéroport de Kaboul se bousculent pour monter dans des avions, les deux personnalités politiques les plus importantes de Strasbourg s’engagent publiquement à accueillir des réfugiés.

Désormais, il reste à voir si ces déclarations en resteront simplement à une réaction politique et politicienne en opposition à Emmanuel Macron en vue de 2022, ou si elles seront suivies d’actes concrets. En outre, il existe plus de 2 000 logements vacants à Strasbourg, les solutions ne manquent pas. À la municipalité écologiste de montrer qu’elle n’est pas que posture, effets d’annonce et banale récupération politique.

9 COMMENTAIRES

  1. Bonjour ,
    J’espère que vous allez bien.
    J’aimerais bien savoir comment vous pouvez aider les gens qu’il vivre à Kaboul surtout en Afghanistan avec cette triste tragédie ma famille il vivre En confiné chez eux et au tremble des mauvaises choses qui va arriver pour eux.
    À cause de talibans j’ai quitté mon pays il y a cinq ans et depuis j’ai signalé que mes parents sont en danger maintenant c’est grave.
    Et aussi que mon frère il est en inscrit à la université de Strasbourg pour rentrer en septembre 2021 malheureusement, avec cette situation je suis coincé est très angoissée et je ne sais pas comment il peut venir.
    Cordialement,
    Mustafa Hakimi (Aide-soignant actuellement) La MAISON DE RETRAITE BETHLEEM
    67200 Strasbourg
    Etablissement médicalisé

    15, RUE D‘OBERHAUSBERGEN
    67200 STRASBOURG

  2. Faudrait cesser de confondre « la ville de Strasbourg » et « son conseil municipal ». Ce qu’exprime cette municipalité est à l’opposé de ce que souhaite les habitants,

  3. On aurait préféré voir tous ces hommes qui courent derrière les avions et laissent leurs femmes, enfants et mères derrière eux, rester en Afghanistan et se battre pour leur pays.

    Quelle honte ! Il n’y a que que des hommes afghans qui fuient. 94 % des demandes d’asile sont faites par des afghans. Quelle est cette lâcheté sans nom ? Peu ou pas d’afghanes. La migration afghane est d’abord et ce depuis 2010, une migration économique.

    C’est quoi le projet des verts ? Déplacer les 4 millions d’habitants de Kaboul en Europe ? Vider l’Afghanistan de sa ressource humaine ?

    Soyez un homme et retournez plutôt en Afghanistan et occupez vous de vos proches restés là-bas. Nous n’avons pas vocation à faire venir toute l’Afghanistan en Europe. Nous subissons déjà toutes les migrations du monde.

    À ceux qui sont plein de bonté pour leurs prochains et qui soutiennent cela, les accueillent directement chez eux, dans leur maison ou appartement à leurs frais, sous leur responsabilité. Montrez l’exemple, au lieu de faire supporter votre pseudo humanisme, ce poids, au classes moyennes ou pauvres.

  4. On aurait préféré voir tous ces hommes qui courent derrière les avions et laissent leurs femmes, enfants et mères derrière eux, rester en Afghanistan et se battre pour leur pays.

    Remarquez qu’il n’y a que des hommes afghans qui fuient. La migration afghane est d’abord et ce depuis 2010, une migration économique.

    C’est quoi le projet des verts ? Déplacer les 4 millions d’habitants de Kaboul en Europe ? Vider l’Afghanistan de sa ressource humaine ?

    Nous n’avons pas vocation à faire venir toute l’Afghanistan en Europe. Nous subissons déjà toutes les migrations du monde.

    À ceux qui sont plein de bonté pour leurs prochains et qui soutiennent cela, les accueillent directement chez eux, dans leur maison ou appartement à leurs frais, sous leur responsabilité. Montrez l’exemple, au lieu de faire supporter votre pseudo humanisme, ce poids, au classes moyennes ou pauvres.

  5. Comme l’a dit Hal, il serait peut etre temps de redonner à la democratie un peu de sa superbe et organiser un referundum pour ce genre de décision délicate ! Parce que « la ville de Strasbourg », c’est pas cette mairie, c’est toute la population qui y habite !

  6. Ce qui se passe en Afghanistan est une grande tragédie. Je suis ravie que Strasbourg soit prête à faire sa part en accueillant les quelques personnes qui auront réussi à fuir l’horreur.
    Courage à ceux qui arriveront sur nos rivages, je ne peux pas prétendre comprendre une fraction de la terreur qui doit vous habiter pour avoir fait un trajet aussi risqué pour arriver dans une ville dont ne vous connaissez rien. J’admire votre courage et vous souhaite d’arriver un jour à vivre plus sereinement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here