On se réjouissait déjà de voir le retour du NL Contest, fin août. Petite surprise pour patienter jusque-là : la nouvelle édition de COLORS City, programmée dans le OFF du festival et dans le cadre de la Fête de l’Europe 2021, les 15 et 16 mai. Deux jours dédiés au street art où 30 artistes s’empareront de leurs bombes de peinture et surtout, des rues de Strasbourg. Un programme haut en couleur pour mettre du soleil dans ton week-end, avec des fresques en live, des visites commentées et la venue d’un pionnier dans son genre : The Blind, inventeur du graff en braille.


Les plus curieux auront remarqué qu’année après année, Strasbourg ne cesse de se parer de nouveaux atouts. Des boîtiers électriques longtemps oubliés désormais pimpés, des fresques démesurées qui s’invitent sur les murs de la cité, jusqu’aux bennes à verre customisées… Derrière ces œuvres d’art qui attirent notre regard, un événement annuel : COLORS City. Après des premiers pas lors des OFF du NL Contest, c’est en 2018, avec la création de l’asso COLORS Urban Art que le projet se pose et s’impose dans la ville et dans notre agenda.

Une collab’ de Stom500 et Missy pour COLORS, 2020
© Bartosch Salmanski / 128db
La création d’Astro sur une résidence étudiante à l’Esplanade, COLORS 2019
© Bartosch Salmanski / 128db



Mais COLORS, c’est quoi ? Un collectif qui s’est donné pour « mission et ambition […] de valoriser et développer l’art urbain en proposant de l’art dans les rues mais aussi des événements autour de la culture street art dans son ensemble ».

Depuis sa première édition, COLORS City a essaimé pas moins de 200 œuvres d’art urbain dans l’Eurométropole. Si le street art est né dans l’illégalité et s’inscrit encore dans un esprit de contre-culture, il jouit depuis une dizaine d’années d’une meilleure reconnaissance et ce projet en est la preuve puisqu’il est soutenu par la Ville et plusieurs partenaires. Une belle vitrine, donc. Et ce week-end, cette belle collaboration continue avec 28 coffrets électriques et deux murs supplémentaires qui se verront refaire le portrait par les 30 artistes invités.

Edouard Blum, COLORS City 2020 © Street Art Map


Un programme haut en COLORS

L’occasion étant rare de voir une œuvre en pleine élaboration et de rencontrer les street artistes qui se cachent derrière, l’événement recense la liste des lieux investis dans des parcours. À suivre de son propre chef ou dans le cadre de visites commentées, ils permettent d’explorer Strasbourg et Schiltigheim autrement et d’y (re)découvrir des talents de la scène artistique locale et quelques pontes venus d’ailleurs, en pleine performance.


Citons les incontournables DAN23, Stom500 (en duo avec Hoker), Williann, Jak Umbdenstock, Jaek El Diablo et puis Bust Art, Emesa… Ainsi que les illustratrices strasbourgeoises Léontine Soulier, et Organe K qu’on te présentait ici.

Et dans un style bien différent : la curiosité de l’événement, c’est sans aucun doute The Blind, le créateur du street art en braille. Un concept inédit et inclusif : du graffiti pour personnes aveugles et malvoyantes, en relief, pour « rend[re] l’art urbain palpable ».

« Vu et revu », au Trocadéro en 2006
© The Blind



Venu de l’Ouest, l’artiste s’est fait connaître dès le début des années 2000, dans des installations uniques : des phrases écrites en braille, à l’aide de demi-sphères en plâtre. Visibles par les voyants mais lisibles par les non-voyants, elles deviennent un pont entre deux mondes : celui de la vue, et celui du toucher. Des créations qui permettent de créer du lien entre tous les publics ; « une vision sociale de l’art où voyant et non voyant ont mutuellement besoin l’un de l’autre, pour pouvoir accéder à l’œuvre et la comprendre » lit-on sur son site.

Portrait de The Blind par Brut.



Réalisées in situ et avec humour, parfois légalement, parfois moins, ses créations sont des clins d’œil à son art et aux lieux où elles prennent place. « Vu et revu », devant le Trocadéro, « La Bourse ou la vue », devant la Bourse de Bruxelles, « Broyer du noir » dans les Catacombes, « Pas vu, pas pris » devant le Palais de Justice de son Nantes natal… Pour savoir quelle boutade il nous réserve pour les deux boîtiers électriques strasbourgeois, rendez-vous ce week-end.

Et oui, c’est de la bombe, et ça vaut le coup de brailler sa joie.


COLORS City 2021

Samedi 15 et dimanche 16 mai 2021
+ d’infos par ici
L’événement Facebook

COLORS Urban Art

Site
Page Facebook

The Blind

Site
Instagram
Page Facebook



Fanny Soriano

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here