Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a enfin donné mercredi 5 mai les consignes concernant le bac 2021 : il sera évalué à plus de 80 % sur la base du contrôle continu. Le Grand Oral est maintenu, tout comme l’épreuve de philosophie pour les Terminales. Idem pour les Premières, les deux épreuves de français auront lieu.


La fin de l’année scolaire signifie, pour une partie des lycéens, l’arrivée du bac. Et si l’année dernière les élèves ont été évalués sur la base du contrôle continu à cause de la pandémie, cette année, les annonces quant aux modalités se faisaient attendre.

Invité du 20 h de France 2 le 5 mai dernier, Jean-Michel Blanquer a été formel : l’édition 2021 du baccalauréat sera aménagée et l’option du contrôle continu intégral est exclue. À six semaines des premières épreuves du bac, il a présenté devant le Sénat une solution qu’il estime « bienveillante » et « pragmatique ».


Le Grand Oral maintenu et des épreuves aménagées

Le redouté Grand Oral, nouvelle épreuve du « bac Blanquer », dont la première édition en 2020 a été annulée à cause de la pandémie, est maintenu cette année. Les lycéens seront donc convoqués entre le 21 juin et le 2 juillet. Pendant 20 minutes ils devront présenter à l’oral une question en lien avec l’une de leurs deux spécialités. Face aux craintes de certains professeurs et lycéens qui estiment ne pas avoir eu suffisamment de temps pour préparer cette nouvelle épreuve, le ministre de l’Éducation nationale a prévu certains aménagements. Ils auront notamment le droit de garder avec eux le brouillon qu’ils auront écrit pendant les 20 minutes de préparation qui précèdent l’oral.

Seule épreuve écrite maintenue pour les Terminales, celle de philosophie. Le 17 juin, les lycéens auront quatre sujets au choix, contre trois en temps normal. Seule la meilleure note entre celle de l’épreuve finale écrite et celle du contrôle continu sera retenue pour l’évaluation du bac. Certains lycéens ont d’ailleurs dénoncé l’absurdité de ces mesures sur Twitter, en proposant de rendre copie blanche lors de l’épreuve et de choisir sa note continue comme note finale pour le bac.

Pour les élèves de Première, les deux épreuves de français seront, elles aussi, aménagées. Le nombre de sujets au choix pour l’épreuve écrite sera doublé. Pour l’oral, le nombre de textes à présenter sera réduit : 14 au lieu de 20 pour le bac général, 7 au lieu de 12 pour le bac technologique.

© Capture écran BFM TV


Pour les BTS, rien ne change

Les BTS, soit environ 4 700 élèves pour l’académie de Strasbourg, ne bénéficient, quant à eux, d’aucun aménagement : les épreuves écrites qui ont débuté ce lundi comme les autres, auront lieu en présentiel. Le gouvernement avait seulement concédé mi-avril la possibilité de se présenter à une session de rattrapage.

Pourtant, de nombreux lycéens se sont mobilisés ces derniers mois pour que leurs épreuves soient aménagées. Ils ont notamment déposé un recours en justice à la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour demander un bac en contrôle continu. La CEDH a rejeté leur recours le 4 mai dernier et considère que les mesures sanitaires prises durant les épreuves ne mettent pas en danger la santé des candidats.


#BACNOIR

Les syndicats lycéens et des enseignants ont rapidement réagi à ces annonces qu’ils considèrent comme insuffisantes. Du syndicat national des enseignements du second degré (SNES-FSU) au Mouvement national lycéen (MNL) et à l’Union nationale lycéenne (UNL), tous sont unanimes : le bac 2021 doit avoir lieu comme en 2020, sur la base des notes attribuées au cours de l’année scolaire.

Pour faire entendre leurs revendications, les lycéens s’expriment et s’organisent sur les réseaux via le #BacNoir. L’UNL et le MNL ont appelé ce lundi, et pour le reste de la semaine, au blocage de tous les lycées de France afin d’obtenir l’annulation des épreuves restantes du bac.

Suite à cet appel, ce mardi à Strasbourg, une manifestation de plusieurs lycées strasbourgeois a été organisée. Une soixantaine de lycéens ont marché du lycée Marc Bloch au lycée Kléber, pour demander l’évaluation du bac en contrôle continu. Une première manifestation avait déjà eu lieu le lundi 3 mai au lycée Marc Bloch, dans le cadre de cette mobilisation.

1 commentaire

  1. Bonjour,
    Comme vous avez mis en Une la photo du Lycée International, je vous signale également que les élèves qui passent l’option internationale du bac dans certaines langues sont obligés eux aussi de passer les épreuves orales et écrites et ne bénéficient que de très peu d’aménagements. Les conditions sont loin d’être les mêmes pour tou-te-s.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here