Ah, le retour très attendu du soleil à Strasbourg… Il aura toutefois été plus rapide à venir que la réouverture des musées et des galeries (encore fermés à ce jour, et ce, depuis l’automne). Alors pour coupler ses envies de bol d’air pur et de culture, voici l’activité parfaite : l’exposition collective « Jardin Public » de la HEAR. Jusqu’au 23 mai, l’école ouvre les portes de son jardin, avant sa restauration prochaine. L’occasion de découvrir ce bel écrin de verdure et de culture au cœur de la Krutenau, et d’admirer les œuvres d’une quinzaine d’artistes, cachées, à l’occasion, en son sein.




La HEAR, cultivatrice de talents

La HEAR – Haute école des Arts du Rhin c’est un peu l’une des usines à talents des arts plastiques, graphiques et visuels en France, et nombre d’illustrateurs renommés ou côtés sont d’anciens diplômés. Elle englobe plusieurs structures en Alsace (l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, l’École supérieure d’art de Mulhouse et l’Académie supérieure de musique de Strasbourg), mais aujourd’hui, nous parlerons de son antenne strasbourgeoise. Située dans une magnifique bâtisse Art Nouveau, pas loin du quai des Pêcheurs, elle est une petite merveille à voir. Ouverte au public seulement lors des expositions de ses étudiants et quelques événements durant l’année, il est devenu rare, en ces temps de pandémie et de lieux d’arts fermés de pouvoir y mettre les pieds.

Alors, à défaut de pouvoir nous inviter dans ses salles, la HEAR ouvre celles de son parc. Surtout qu’il sera prochainement restauré, à l’occasion de la réhabilitation de la Manufacture de Tabacs « où l’école redéploiera une partie de ses activités en 2023 », nous informe-t-on.

© Florian Crouvezier




Sortie au parc : se cultiver dans un jardin

Allant de pair avec l’arrivée des beaux jours, l’exposition de la HEAR se tiendra jusqu’au 23 mai. Avec une ouverture publique, gratuite et libre, pour déambuler dans cet écrin de verdure, son nom est bien trouvé : « Jardin Public ». Une invitation à découvrir son bassin, son monument aux morts, sa végétation et bien sûr, la façade Art Nouveau de l’école, recouverte d’une magnifique fresque en céramique.

Et parmi ces curiosités : les œuvres d’une quinzaine d’artistes, « de générations et d’esthétiques différentes », disséminées çà et là. Certaines créations ont été conçues in situ, en relation avec le jardin, et d’autres, créées en amont, « attendaient une occasion de sortie ».

Aperçu de l’installation de Gretel Weyer © Capture d’écran du compte Instagram de l’artiste



En préambule de l’exposition, on nous rappelle que « les jardins publics sont des respirations, des moments suspendus où l’on trouve le calme et aussi l’inspiration » et qu’ « à l’heure où les lieux publics d’exposition n’ont plus reçu de visiteurs depuis longtemps, il est important de montrer que la scène artistique reste bien vivace, à l’image du parterre fleuri d’ail des ours du sous-bois du jardin ».

Si une hirondelle ne fait pas le printemps, la HEAR, elle, le célèbre. Pour prendre un grand bol d’art, y a plus qu’à sortir au parc.


En savoir +

Exposition « Jardin Public« 

Quand ?
Jusqu’au 23 mai 2021
Du lundi au samedi, de 8h à 19h
Entrée libre et gratuite
[L’événement Facebook]

Où ?
Jardin de la HEAR – Haute école des Arts du Rhin
1, rue de l’Académie, 67000 Strasbourg
Tram Gallia / Bus Saint Guillaume


Fanny Soriano

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here