Jeanne Barseghian l’avait promis et annoncé, c’est désormais officiel : les transports en communs seront gratuits dans l’Eurométropole pour les moins de 18 ans à partir du 1er septembre. Une mesure qui a pour but de venir en aide aux jeunes et qui pose un jalon intéressant dans la politique de la municipalité en termes de mobilité, l’un de ses cheval de bataille. On vous en dit un peu plus.

Une gratuité pour les moins de 18 ans

Cette annonce fait suite aux promesses de Jeanne Barseghian lors de sa vidéo publiée le 21 janvier dernier, où la maire de Strasbourg dévoilait quelques pistes pour venir en aide aux jeunes. Un mois plus tard, quasiment jour pour jour, l’annonce d’une de ces pistes est officielle : par la voix de Pia Imbs, présidente de l’Eurométropole, les quelques 80 000 jeunes de notre territoire pourront bénéficier de la gratuité des transports en commun, à partir du 1er septembre de cette année.

Aujourd’hui, 30 000 personnes sur les 140 000 abonnés de la CTS sont des jeunes de moins de 18 ans, ce qui signifie que 50 000 autres personnes bénéficieront désormais de cette nouvelle mesure. Cette dernière s’appliquera sur les bus, les trams, les TER au sein de l’Eurométropole et Flex’hop. À quelques conditions :

  • Résider dans l’une des 33 communes de l’Eurométropole.
  • Posséder une carte Badgéo, que l’on pourra obtenir grâce à un formulaire en ligne sur le site de la CTS à partir du mois de juin si tout va bien. Pour les personnes possédant déjà une Badgeo, celle-ci sera automatiquement mise à jour et ne sera plus « valide » dès le dernier mois des 18 ans écoulé.
© Nicolas Kaspar/Pokaa


Une mesure pour fidéliser plus tôt un jeune public et créer de meilleures habitudes

La délibération sera présentée au conseil eurométropolitain ce vendredi 26 février par Alain Jund, vice-président de l’Eurométropole en charge des mobilités, transports, déplacements et de la politique cyclable. L’élu se réjouit sur Facebook que cette mesure représente une « révolution tranquille pour 30.000 jeunes aujourd’hui abonnés à la CTS » et de « belles perspectives pour les 80.000 jeunes habitants le territoire et non encore abonnés« . De son côté, Pia Imbs ajoute, toujours sur Facebook, que cette mesure « viendra renforcer la liberté de circulation des habitants de l’Eurométropole ainsi que le pouvoir d’achat de toutes les familles du territoire« .

Clairement, les exécutifs strasbourgeois et eurométropolitains avaient à cœur de montrer qu’ils s’impliquaient dans le sujet des mobilités douces, mais également qu’ils savent proposer des choses différentes que la simple utilisation du vélo. Par cette mesure, ils souhaitent continuer à améliorer la qualité de l’air et l’équité territoriale de toutes et tous, mais également à fidéliser dès le plus jeune âge le public à l’usage des transports en commun, pour « créer une habitude d’utilisation des transports collectifs et de réduire la dépendance à la voiture individuelle« , comme le précise Pia Imbs sur Facebook.


C’est une mesure positive qui va être prise ce vendredi lors du prochain conseil de l’Eurométropole. Positive parce qu’elle va permettre aux jeunes de notre territoire de bénéficier de la gratuité des transports en commun, ce qui va encourager l’usage des mobilités douces. Maintenant, il va également falloir continuer d’agir pour la jeunesse et les étudiants, notamment à travers les autres pistes évoquées par Jeanne Barseghian lors de sa vidéo d’il y a un mois : par exemple l’encadrement des loyers et un RSA élargi pour les étudiants. Et pourquoi pas même une gratuité étendue jusqu’au moins de 25 ans ? La volonté est là, espérons que par la suite, on aille encore un peu plus loin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here