Le temps des fêtes semble loin derrière nous, et la reprise pas immédiate, mais pour celles et ceux qui ont gardé leur âme d’enfant, point de trêve au rêve. En attendant de jours meilleurs, remplis de festivités, et d’occasions de se réunir sur son 31, en fantassin ou en Arlequin, quoi de mieux qu’adopter un costume confectionné avec passion et amour à Strasbourg ? À quelques jours de Mardi gras et carnaval, L’Atelier de la Colombe organise un déstockage exceptionnel d’une partie de ses créations. Depuis le 14 janvier jusqu’au 12 mars, pas moins de mille d’entre elles sont proposées à la vente. Des pièces uniques, à la recherche d’une nouvelle maison, pour continuer leur histoire, et ne plus prendre la poussière au fond d’une armoire.



Rita et sa caverne d’Ali Baba

Cachée, tel un joli secret bien gardé : une boutique pas comme les autres… Celle de L’Atelier de la Colombe, que l’on était allés visiter avec des yeux émerveillés. La caverne d’Ali Baba du costume, ou plutôt celle de Rita qui confectionne du rêve. Des tenues de rois, de reines, de bohémiennes, de Papa Noël et de princesses, de Leia à Belle. Quarante années de création, de transmission, de location… Et aujourd’hui : d’adoption. En effet, jusqu’au 12 mars, Rita et ses complices aux doigts de fées, Ségolaine, Aurélie, Keiko, Marie, Gana, et Claire, se séparent de mille costumes. À ce jour, 300 ont déjà trouvé preneurs, mais 700 autres cherchent encore une nouvelle penderie pour une seconde vie.

Covid-grenier


Pendant longtemps, Rita les a loués, car ce n’était pas « [s’]en séparer tout à fait. C’était pouvoir proposer pour un prix modique un moment de rêve, ou de fête, ou de plaisir dans un beau costume et non pas dans un déguisement ». Se souvenant avec émotion des retours de location, elle confie : « Quand ils rentraient de leurs virées festives, je les nettoyais, les entretenais, les réparais parfois…. Ils me racontaient vos histoires, vos fêtes, vos émois ».

© Chloé Moulin pour Pokaa


Mais aujourd’hui, alors que les placards débordent, les agendas de soirées, eux, rétrécissent. Il est donc temps de faire un peu de place, en leur offrant une renaissance, non sans un « pincement au cœur ».

Réalisant des costumes pour des spectacles, des mariages, et même pour la parade des 45 ans d’Europapark, la pause forcée du Covid dans les événements festifs a amené Rita et son équipe à se séparer de pièces plus anciennes pour libérer les rayonnages et accueillir les nouvelles. Des tenues 70s à sequins aux costumes médiévaux, vénitiens, historiques ou exotiques : il y en a pour tous les goûts. Le tout est d’aller pousser les portes de l’Atelier. N’étant pas bien grand, il est nécessaire de prendre rendez-vous au préalable, et de venir avec des cabas et ainsi, repartir avec du rêve et de la magie plein les bras.


On finira sur les jolis mots de Rita : « Il a déjà été porté, il a sûrement des bleus à l’âme et quelques traces d’usure. Un jour, il mourra sûrement d’avoir trop vécu, comme nous tous, mais il emportera avec lui de beaux souvenirs… Les vôtres et les nôtres… ».

Alors qu’on ait l’étoffe d’un héros ou non, on peut au moins en avoir le costume.


+ d’infos

Atelier La Colombe
32 rue du Faubourg de Pierre / 67000 Strasbourg

Pour réserver un créneau
Par mail [email protected] ou au 0388320650

Facebook
Site

[Plus d’infos sur le blog par ici ou ici]


Fanny Soriano

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here