Que l’on soit fan de vintage, écolo curieux ou convaincu, difficile de passer à côté de la friperie Le Léopard, présente à Strasbourg depuis plus de dix ans. Ultra populaire, elle est l’une des pionnières de cette nouvelle génération de friperies. Derrière cette boutique, on retrouve l’entreprise sociale et solidaire Relais Est dont on croise les bornes de collecte de vêtements au coin de nos rues. Portée également par des valeurs écologiques et une mission d’économie circulaire, cette dernière lance un nouveau projet d’upcycling via les vêtements récupérés des particuliers, et pour cela, elle a besoin de l’avis des Strasbourgeois. On t’en dit plus.



De nos placards au Léopard : c’est quoi, le Relais Est ?

Entre la chine, les chiffons et les chiffres, parlons peu, parlons bien : ce parcours est impressionnant pour une entreprise sociale, écologique et locale qui a su vivre et s’adapter à son temps au fil de ces trente dernières années.

1984 : c’est la date du premier Relais, créé dans le Nord-Pas-de-Calais. Dix ans plus tard, le Relais s’implante à Mulhouse. Depuis ? 1500 bornes posées ça et là dans les rues d’Alsace et de Franche-Comté. Des points de collecte où on peut déposer tous types de textiles : vêtements, chaussures, linge de maison et petite maroquinerie. Les missions du Relais Est ? Donner une seconde vie à ces oubliés de nos placards, en sauvant « 12 tonnes de matières par mois des ordures ménagères », apprend-on sur leur site. Et en parallèle, créer de l’emploi, avec plus d’une centaine de salariés répartis entre leur centre de tri à Wittenheim et leurs sept friperies.

…Sept friperies, oui. Car si les Strasbourgeois connaissent bien celle du Léopard, créée en 2009, ou celle de LabelFripe, ouverte en 2019 à Vendenheim ; on retrouve aussi les pépites vintage du Relais Est dans les boutiques « Ding Fring », disséminées dans le reste de l’Alsace et jusqu’à la Franche-Comté. Sans compter sa sélection d’articles pour le site internet du LabelEmmaüs, puisque l’entreprise appartient au mouvement Emmaüs.

À lire ou relire : le guide Pokaa des friperies strasbourgeoises

© Pokaa


Rétro-boulot-écolo

Ce qui rend spécial le Relais Est, c’est sa vision écolo et solidaire. Son crédo ? « Un territoire sans chômage, où chacun est libre de construire sa place ; Placer l’Homme au cœur de la vie de l’entreprise ; Préserver l’environnement et encourager une attitude responsable », peut-on lire dans sa présentation. Le tout, à travers des missions d’insertion professionnelle et un système d’économie sociale, solidaire et circulaire.

© Relais Est


Oui, mais à ce jour, que deviennent les vêtements des bornes de collecte ?

Ils sont revalorisés. Une partie, par la revente directe en friperie, lorsqu’ils sont en bon état. Pour les égratignés : le recyclage des tissus en chiffons pour des usines ou entreprises, ou en isolant thermique ou acoustique écologique. Et pour les plus souillés, ils sont transformés en combustibles pour des installations industrielles gourmandes en énergie.



Créer du neuf avec du vieux : tu veux ?

Après 30 ans de réinvention constante, l’entreprise se lance dans un nouveau projet : remettre dans nos armoires les habits présentant des petits bobos. Pour ces abîmés qui passent régulièrement par les mains du centre de tri et qui finissaient jusque-là par boucher les trous de nos murs, le Relais Est souhaiterait leur écrire une nouvelle histoire.

L’idée ? De la réparation, de la customisation et de la création. Créer du neuf avec du vieux.


Le Relais Est ayant pour but de créer de l’emploi pour des personnes en situation d’exclusion, ce projet serait aussi l’occasion d’ouvrir de nouveaux postes en insertion dans les domaines de la couture, de la création et de la logistique. Une chouette initiative.

Mais avant tout cela, ils ont besoin de nous. Pour se faire une idée de la demande actuelle, de nos envies en matière de vêtements customisés, ils ont lancé un petit sondage. Testé et approuvé : cinq minutes.

Alors pour aider une belle entreprise humaine et écologique à peut-être écrire un nouveau chapitre de son histoire, c’est par ici.


Friperie Le Léopard
8 rue des Veaux, 67000 STRASBOURG
Du lundi au samedi, 10h – 18h30

LabelFripe
3 rue Transversale A, 67550 Vendenheim
Du lundi au samedi, 10h – 18h30

Le Léopard en ligne
Facebook
Instagram
Le e-shop du Léopard sur LabelEmmaüs
Le lien vers le sondage

Pour retrouver les autres boutiques hors de Strasbourg
Le site du Relais Est



Fanny Soriano

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here