Alors que la fermeture du grand magasin Printemps situé place de l’Homme-de-fer vient d’être annoncée pour 2021, certains imaginent déjà ce que pourrait devenir ce gigantesque espace. Une pétition a été lancée pour que le lieu soit consacré à l’économie sociale, solidaire et locale.

On vous l’a annoncé il y a peu, le grand magasin Printemps fermera ses portes en 2021. Le temple du prêt-à-porter laissera donc place à près de 7500 m2 inoccupés, situés à un emplacement de choix, en plein cœur du centre-ville de Strasbourg.

Du grand magasin au lieu alternatif ? 

Certains y voient là une occasion de convertir le lieu vers une activité plus raisonnée, plus locale et écologique, loin du secteur de la fast fashion. C’est l’ambition de Samuel Cardon, qui a lancé une pétition pour appeler la municipalité à faire valoir son droit de préemption, afin d’orienter l’avenir du bâtiment. “La municipalité écologiste doit absolument éviter de reproduire l’erreur du Primark […].” s’inquiète-t-il. “Le but, c’est tout simplement de demander à la mairie d’agir et de proposer un lieu alternatif, qui mette en avant une économie sociale, solidaire et locale, où on met plutôt en avant des personnalités et des vies, derrière les entreprises. Et non pas une économie de profit.

© Capture d’écran de la pétition

Pour l’initiateur de la pétition, les Strasbourgeois rêvent d’autre chose qu’une énième chaîne ou multinationale : “On voit bien pourquoi l’ancienne activité ne fonctionnait plus, il n’y a qu’à lire les commentaires des lecteurs sous les articles qui ont annoncé sa fermeture. C’était du luxe, c’était trop cher, et c’est justement pour ça qu’on aimerait y mettre à la place un endroit de convivialité, de rassemblement, avec peut-être des conférences, ou peut-être un restaurant participatif.Samuel Cardon cite notamment en exemple l’écosystème Darwin, une ancienne caserne désaffectée, transformée en lieu alternatif dans le quartier de la Bastide à Bordeaux. Dans ce vaste espace aux multiples activités, les Bordelais ont accès au plus grand bistrot-réfectoire bio d’Europe, à un vaste skate-park indoor, à un bric-à-brac Emmaüs, à une ferme urbaine et son poulailler, à des librairies, à des expositions, des concerts et pleins d’autres espaces dédiés à la convivialité et à la découverte d’initiatives solidaires. Un lieu pensé par et pour les locaux, qui semble faire l’unanimité puisqu’il s’agit aujourd’hui de l’un des lieux les plus visités de la ville.

© Ibiscus75012 / Tripadvisor

La pétition a pour le moment recueilli une centaine de signataires et est soutenue par plusieurs associations écologistes strasbourgeoises comme Alternatiba ou encore Citoyen·ne·s Pour Le Climat.

En tout cas, si cette piste se développe, espérons qu’elle intègre la requalification des anciens salariés du Printemps. Ce serait un beau terreau pour poser les bases d’une économie sociale et solidaire à Strasbourg.


Et vous, ça vous ferait rêver un lieu comme ça ? 



>> Retrouvez la pétition par ici ! <<

4 COMMENTAIRES

  1. Un énième lieu de fast-food américain ou de prêt à porter jetable ?
    Ou un énième lieu pour jeune bobo pseudo-branché altermondialiste ?
    Mon cœur balance …

    Un semblant de marché couvert, c’est ce qu’il faudrait enfin, mais à voir si le lieu se prête à une telle installation, prévu à la base pour la vente des produits de luxe.
    Après s’ils veulent enfin ouvrir une brasserie ou la pinte serait vendu 3€ comme en Allemagne, oui ça serait pas mal mais je n’y crois absolument pas.

  2. Je travail au printemps depuis 12 ans et Je suis consterné de voir à quel point l’hetre humain peut être cruel … Une pétition pour transformé le lieu ? Heu j’ai loupé quelque chose la .. Mais concrètement la pour l’instant nous y sommes toujours ! Youhou nous sommes la…je trouve cela telement irrespectueux pour toutes ces personnes qui ont donné leur vie , leur forces et toute leur âme dans ce magasin .. mais où est votre empathie ?? Nous traversons une épreuve terrible , bien que je sache que dans la vie il faut avancer, mais la … vous venez danser sur nos tombes !?… Créer une pétition pour que le magasin ne disparaisse pas après 115 années d’existance , une institution au coeur de Strasbourg qui va s’eteindre , et pour que tous les employés conservent leur travail ça c’est une belle preuve de solidarité et d’humanité et de bienfait locale … Mais malheureusement personne n’y pense à çela .. c’est telement triste …. J’ai le coeur en mille morceaux . Je te pleurs mon printemps ne les écoute pas ils sont juste aveuglé par eux mêmes , ils ont juste envie d’exister un peu, centré sur leur envie , centré sur leur reussite , nous on ta aimer ,on t’aime et on continuera de t’aimer et de penser a toi toujours , toi qui veille sur l’homme de fer depuis 115 années et qui rayonne avec ta majestueuse robe couleur champagne , nous serons présent jusqu’au dernier instant … FLUCTUAT NEC MERGITUR .

  3. Bien sûr que vous y êtes jusqu’en juin 2021 .Personne ne peut contestée votre valeur votre implication dans ce magasin . C’est maladroit de penser à un futur immediatement pour cet endroit où des travailleurs ont tout donné pour le faire vivre. Je n’ose imaginé ce que vous ressentez c’est terrible en plein confinement de voir son avenir basculé. J’espère que vous vous soutener et que chacun trouvera une nouvelle voie pour son avenir.
    Je ne crois pas que ce soit un manque d’humanité c’est malheureusement une question de vitesse les projets ne s’arrêtent pas aux humains mais aux intérêts financiers c’est pourquoi les associations font connaître leur avis .Et ce serait bien que les employées soient prioritaires pour les embauches de ce nouvel espace. Je vous soutiens courage .

  4. Je pense que le post de Jonathan doit être un fake pour se moquer des employés de ce magasin . On sait maintenant que quand on annonce une fermeture, c’est fini qu’elle que soit les pétitions … Les propriétaires privés du Printemps disposent de leur argent comme ils le veulent, où est leur empathie ? Personne ne vient danser sur les tomber ( sauf certains banquiers ? ), la pétition propose de construire et de sauver des emplois. Puisque l’économie privé propose froidement la fin au nom de quoi se verrait-on interdire de rennaître, le mot Printemps, c’est « la reverdie », cela naît et renaît à la différence d’un billet de banque même si ce dernier à  » une merveilleuse robe de couleur champagne … »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here