Bienvenue sur le site de Pokaa.fr

Votre navigateur est obsolète.

Merci de le mettre à jour pour voir le site correctement

Mettre à jour

Recherche

Lance une recherche dans les articles ou vidéos parmi l’ensemble des publications de Pokaa.

Publicité

Rues vidées, sécurisées et masquées : Strasbourg en 2020, l’année du déclin ?

5.2k Lectures
Publicité
Publicité
En apparence, on pourrait être tenté de répondre oui. Une pandémie, des malades, des morts, un isolement, puis un deuxième, des attentats, des manifestations… Et malgré nous, peu de solutions. Un Strasbourg vide, immobile, brumeux dans son âme et dans ses paysages, et une période tristement historique qui marquera nos esprits pour longtemps.

En me promenant dans la ville ce mardi 10 novembre 2020, j’ai pu constater la morosité d’une ville confinée en hiver, la mélancolie des berges de l’Ill, la fatigue sur le visage des passants. J’ai ressenti le froid, et je ne vous parle pas de météo. J’ai vu un carrousel paralysé, emballé dans son grand manteau, la Petite France sans vie, des péniches qui semblent abandonnées depuis toujours. Et puis les têtes, ou plutôt les yeux de tous ces strasbourgeois dans lesquels il est de plus en plus dur de lire une quelconque émotion.

© Samuel Compion pour Pokaa

J’ai frissonné au détour d’une ruelle, perdu mes repères dans cette grande dame que je connais pourtant si bien. J’ai ressenti la colère et la nostalgie, mais contre qui ? Si on m’avait dis un jour qu’on prendrai tous 1 an ferme, punis pour n’avoir rien fait…

Puis à travers mon objectif, j’ai essayé de voir le reste. Les couleurs élégantes de l’automne, cette discussion discrète et privée avec ma ville, la mélodie du silence, la cathédrale qui perce le brouillard, donnant l’impression de toucher le ciel. En regardant les gens dans le creux de la rétine, j’ai même aperçu des sourires.

J’ai ralenti, puis j’ai pris du recul sur cette année si spéciale. Car finalement 2020, c’est aussi des élans de solidarité merveilleux, de l’entraide, de l’amour, de la dévotion. Ces confinements nous ont éloigné, mais aussi rapproché d’une autre manière. 2020, c’est un coup de pied dans le boulard de Trump, c’est un été avec nos terrasses préférées, de beaux moments, de bons repas, de bons amis.

© Samuel Compion pour Pokaa

On a toujours le choix de voir la vie du bon côté, tout dépend dans quel sens on regarde. On me demande souvent pourquoi j’ai l’air d’en avoir rien à foutre de toute cette crise. Ce n’est pas le cas. J’essaie simplement de remplir ma tête et mon cœur de toutes les bonnes choses qui m’entourent, on ne peut pas se laisser abattre par des choses sur lesquelles nous n’avons aucune influence. Le sourire de vos proches, les bonnes nouvelles, une bonne bouteille de vin et de la belle musique, les voici vos meilleurs alliés contre 2020 !

Ça pourrait vous intéresser

+ d'articles "Strasbourg"

À la une

Rues vidées, sécurisées et masquées : Strasbourg en 2020, l’année du déclin ?

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Répondre

En réponse à :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Illustrations prolonger la lecture

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Tous les articles “Strasbourg”
Contactez-nous

Contactez-nous

C’est par ici !