Malgré la situation relativement bonne dans laquelle se trouve encore Strasbourg, chaque jour les actualités viennent nous rappeler que l’on vit une bien belle période moisie. Avec la remontée des indicateurs dans le Grand Est, notre voisin allemand a décidé de placer notre belle région en zone à risque selon des informations de France Bleu. Ce qui signifie que vous pourriez devoir vous farcir un test PCR à chaque fois que vous souhaiteriez aller en Allemagne faire vos courses. On fait le point.

EDIT au jeudi 15 octobre : Selon les informations de France Bleu, reprises hier, le Grand Est va bientôt être classée zone à risque par l’Allemagne, pour cause de dépassement de tous les indicateurs de suivi du coronavirus selon les critères allemands. Une décision de la cellule de crise fédérale allemande, avec, notamment le Ministère fédéral de la santé. La date de mise en oeuvre des mesures à la frontière allemande est par ailleurs repoussée au plus tôt à vendredi soir 16 octobre. La raison ? Discuter de modalités spécifiques selon les secteurs. On vous tient au courant dans la journée.

Les nouvelles conditions d’accès en Allemagne

Chaque semaine, le Robert Koch Institut (RKI pour les intimes) présente une liste des pays à risques pour rentrer en Allemagne, avec un lot de restrictions à la clef. Depuis le 30 septembre dernier, le Grand Est n’était plus considérée comme une zone à risque, signifiant que l’on pouvait aller et venir à Kehl comme on le souhaitait. Néanmoins, à partir de vendredi soir au plus tôt, les choses vont changer.

En effet, à cause de la dégradation de l’épidémie, que l’on vous met en chiffres un peu plus loin dans cet article, l’Allemagne a décidé de classer le Grand Est comme zone à risque, comme annoncé par France Bleu ce mercredi 14 octobre. Ce qui signifie que pour aller en Allemagne, il vous faudra désormais présenter un test PCR négatif de moins de 48h ou alors d’en faire un sous 72h de votre arrivée sur le territoire allemand. Et pendant ce temps, auto-isolement direct. Petite cerise sur le mauvais gâteau : les résultats du test PCR devront être rédigés en allemand ou en anglais. Bonne chance pour trouver un labo qui réalise cela.

Cela possède évidemment de nombreuses conséquences. Si la frontière franco-allemande à Strasbourg ne sera pas fermée, elle donnera tout de même lieu à des contrôles, qui vont forcément empêcher les achats de l’autre côté du Rhin. Désormais, pour aller à Kehl, il faudra avoir eu un écouvillon dans le nez et attendre les résultats du test. Prends ça la spontanéité.

Enfin, les travailleurs frontaliers ne seront pas concernés par cette restriction des déplacements, et deviendront une nouvelle fois vos nouveaux meilleurs amis pour les courses et les clopes. Mais à part eux, ce ne sera plus possible d’aller librement visiter votre meilleure amie dans le nord de l’Allemagne ou d’aller rejoindre votre conjoint à moins de 2h de Strasbourg. La nouvelle réalité…

👮 Informations – Frontières Allemandes 👮D'après France Bleu Alsace, à partir du jeudi 15 octobre 2020 en soirée, la…

Gepostet von Info Trafic Bas-Rhin am Mittwoch, 14. Oktober 2020

La situation épidémique se dégrade dans le Grand Est

Si l’Allemagne a décidé de classer le Grand Est comme zone à risque, ce n’est pas pour rien. Si la situation épidémique reste en-deçà des moyennes nationales, les indicateurs sont remontés en flèche cette dernière semaine. Selon le dernier point de l’ARS Grand Est, le taux d’incidence est désormais de 93,1 pour 100 000 habitants alors qu’il était de 53.8 la semaine dernière. Tous les départements de la région se trouvent d’ailleurs au-dessus du seuil d’alerte, situé à 50 cas positifs pour 100 000 habitants. Dans la même période, celui des 65 ans et plus s’établit à 57,8 pour 100 000 habitants et le taux de positivité à 7 %. Il y a une semaine, ces mêmes indicateurs s’établissaient à 36.1 et 4.7 %.

Une situation épidémique qui se dégrade. © ARS Grand Est

À partir de vendredi soir au plus tôt, possible qu’il n’y ait plus de courses à Kehl sans passer par un test PCR. Une mauvaise nouvelle de plus pour les Strasbourgeoises et les Strasbourgeois, qui avaient pu bénéficier de quelques temps de répit. C’était mal connaître 2020 qui, apparemment, a encore plus d’un tour dans son sac…

12 COMMENTAIRES

  1. Pour l’instant, cette règle n’est pas encore entrée en vigueur.
    Sur le site du gouvernement allemand, le Grand Est dont le Bas-Rhin est encore classé comme exception des zones à risque !

  2. Ceci est, hélas, une information erronée, divulguée parce France bleue. Le site de l’Institut Robert Koch n’a PAS classé, à ce jour, le Grand Est en zone à risque. Il n’y a qu’à consulter son site. : « – die folgenden Regionen gelten derzeit als Risikogebiete:
    Kontinentalfrankreich mit Ausnahme der Region Grand-Est (seit 30. September) und Korsika (seit 7. Oktober) ». Cette info du 7/10/2020. Elle n’a p s été modifié à ce jour. Il va de même pour le site du gouvernement régional de Baden-Württemberg : aucune trace de cette information à ce jour.
    En effet, il y a l’Information suivante que j’ai trouvé dans le journal de Majorque (!!) / Mallorca-Zeitung d’aujourd’hui : « Ab wann gilt die neue Quarantäne-Regelung?
    Ursprünglich sollte die neue Quarantäne-Regelung für Reiserückkehrer ab dem 15. Oktober gelten. Nun sieht die Bundesregierung dafür den 8. November. Am Mittwoch (14.10.) verabschiedete das Bundeskabinett eine sogenannte Musterquarantäneverordnung, die eine „gemeinsame Arbeitshilfe für alle Länder » darstellen soll, wie Regierungssprecher Steffen Seibert am Mittwoch mitteilte. Die konkrete Umsetzung liegt demnach bei den Bundesländern, Reisende müssen deren jeweilige Regeln beachten. » Donc, le gouvernement allemand a mis sur pied un règlement de quarantaine, valable à partir du 8 nov. 2020 dont l’exécution dépend des Länder.
    Si les journalistes alsaciens parlaient un peu d’allemand et s’ils faisaient leur travail de vérification et de recoupements des sources, on éviterait la propagation de fausses informations.

    • Tout a fait d’accord avec vous.
      C’est le bordel le long de la frontière.
      Marre de toutes ces fakes news ( oui, ça fait très américain) mais enfin!!!
      Nous sommes malheureusement dans le Grand Est dans une situation particulière que ni Paris ni Berlin ne semble comprendre et prendre en considération.
      On me dit aujourd’hui d’aller me renseigner, je veux bien, mais où chercher des infos si même la radio propage des nouvelles erronées ?

    • Bonjour,

      Depuis 17h aujourd’hui, le RKI a mis à jour la liste des pays/régions à risque. Désormais, toute la France est à risque, ce qui signifie que le Grand Est également. Par ailleurs, ces mesures seront désormais mises en place à samedi 00h, c’est-à-dire vendredi 23h59. Vous parlez l’allemand, donc vous pourrez vérifier par ici https://www.rki.de/DE/Content/InfAZ/N/Neuartiges_Coronavirus/Risikogebiete_neu.html

      Pour ce qui est des courses à Kehl, l’heure est encore aux discussions mais il semblerait néanmoins qu’il resterait possible d’aller y faire ses courses sans avoir besoin de s’adonner au plaisir du PCR.

      L’info de France Bleu était donc bonne, puisqu’ils disent l’avoir reçu directement du Bade-Wurtemberg. C’est la beauté et la cruauté de l’info : elle change souvent, et parfois rapidement.

      Bonne journée à vous,
      Nicolas

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here