Avis aux étudiants strasbourgeois ! Mardi 22 septembre, à l’occasion de la rentrée culturelle et scolaire, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, en partenariat avec le dispositif Carte Culture, investira le cadre du majestueux Palais Universitaire pour vous offrir son traditionnel concert gratuit. Pour choper tes billets, il te suffira de présenter ta carte étudiante à la caisse de l’OPS ou au guichet de l’Agora.

© Grégory Massat

Des chefs-d’œuvre classiques à découvrir ou redécouvrir gratuitement

Lors de cette soirée, les musicien.ne.s de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg dirigés par Charlotte Juillard, interpréteront différentes œuvres de grands compositeurs. Notamment des extraits de l’Art de la Fugue de J-S Bach, un Concerto pour basson en si bémol majeur, Concerto pour hautbois en do majeur de Vivaldi et la symphonie n°101 en ré majeur, « l’Horloge » de Haydn.

Composé à partir de 1740 jusqu’à la mort du maestro, l’Art de la Fugue est généralement considéré comme le testament instrumental de Jean-Sébastien Bach, l’aboutissement de son génie à exploiter le contrepoint. Bach était fasciné par l’art déjà ancien du canon et de la fugue. Il en composa durant toute sa vie et en devint le maître absolu. Inachevée, l’Art de la Fugue fait partie des plus grandes œuvres de l’histoire de la musique.

De son côté, Vivaldi a été l’un des virtuoses du violon les plus admirés de son temps, également reconnu comme l’un des plus importants compositeurs de la période baroque, en tant qu’initiateur principal du concerto dans sa forme moderne (allegro-lento-allegro). Il fut l’auteur de trente opéras, de soixante-treize sonates à deux ou à trois, de quatre cent quarante-quatre concertos, dont trois cent cinquante demeurés manuscrits, et de vingt-trois symphonies. Pas mal.

Enfin, Haydn a composé un immense corpus de symphonies, un genre auquel il se consacra avec zèle et de façon presque continue pendant près de quarante ans. Il forma avec Mozart et Beethoven la première École de Vienne. Crée le 3 mars 1794, la Symphonie n° 101 en ré majeur « l’horloge » fait partie de ses douze symphonies londoniennes. Ce surnom d’horloge donné à l’œuvre vient du rythme de balancier qui anime son mouvement lent, circulant sans cesse d’un pupitre à l’autre. Haydn fixa le cadre classique des grands genres comme la symphonie et le quatuor, et posa les bases de ce qui deviendra l’orchestration romantique du XIXème siècle

Mardi 22 septembre, dans le cadre du magnifique Palais Universitaire, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg offrira aux étudiants strasbourgeois un moment intime, partagé ensemble en compagnie des œuvres de Bach, Haydn et Vivaldi. Et quand les interprètes lèveront l’archet et les doigts de leurs instruments, le son demeurera en suspens, et l’émotion durera encore longtemps

si tu n’as pas pu obtenir de billets… La Carte culture et l’OPS te proposent d’assister à une répétition de l’OPS le 04 novembre prochain ! » « Gratuit, il suffit de t’inscrire ici« :  


Concert de la rentrée

Quand ?
Le 22 septembre à 20h30
(entrée libre dans la limite des places disponibles)
Où ?
Palais Universitaire
[L’évènement Facebook]
[+ d’infos]


Soutenu mais non relu par l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here